33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Un statut véritable pour l’opposition politique au Niger.

Véritable instrument démocratique, l’opposition politique constitue à la fois un contre-pouvoir et un outils de veille pour une meilleure gouvernance politique. Pour se faire, elle doit être forte et disposer d’un certain nombre de moyens institutionnel et matériel. En illustre démocrate, le Chef de l’État, S.E.M Mohamed Bazoum, n’a pas tardé à mettre l’opposition politique nigérienne en bonne posture pour l’exercice de son rôle.

« Toute démocratie doit disposer de lois permettant aux citoyens de changer leurs représentants ou de projets politiques légalement, c’est-à-dire sans avoir besoin de recourir à la violence et en respectant les procédures définies par la loi.  » Lancés dans cette logique, certains pays bien imprégnés de la démocratie dont le Niger ont conféré un véritable statut à l’opposition.

En effet, des avantages définis par la loi sont octroyés au chef de file de l’opposition, celui-ci, nommé conformément aux dispositions de la législation en vigueur.

Une opposition forte et légitime permettrait sans nul doute aux citoyens de surpasser leurs divergences pacifiquement tout en garantissant le respect des droits et libertés fondamentales.

Au titre de l’ordonnance  N° 2010-85  du   16 décembre  2010 Portant  Statut  de  l’opposition en son Article  22 stipule que  :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  politique  bénéficie  des avantages  déterminés par la  loi. Poursuivant dans la même logique, l’Article  23  ajoute que :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  a  rang  de  Président  d’Institution  de  la  République. Il est  membre  du  Conseil  de  la  République. »

Selon des sources bien édifiées, les avantages suivants sont, conformement à loi, accordés au chef de file de l’opposition au Niger :
« Salaire : 1.125.000f / mois
Représentation : 200.000f / mois
Logement : 150.000f/ mois
Électricité : 100.000f / mois
Téléphone : 100.000f/ mois
Eau : 50.000f/ mois
Domesticité : 50.000f/ mois

Le chef et ses conjointes ont droit au passeport diplomatique et à une prise en charge des frais des examens, soins médicaux, hospitalisation et évacuation du chef de file, de ses conjointes et de ses enfants.

En fin, ce statut renferme également des exigences en termes de responsabilités par celui qui le détient. Dans l’espoir que le tout nouveau chef de file de l’opposition fasse œuvre utile, le Niger a tant besoin de la contribution de tous pour atteindre le plein développement en vue de garantir l’épanouissement des populations à travers une meilleure gouvernance politique et institutionnelle.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Un statut véritable pour l’opposition politique au Niger.

Véritable instrument démocratique, l’opposition politique constitue à la fois un contre-pouvoir et un outils de veille pour une meilleure gouvernance politique. Pour se faire, elle doit être forte et disposer d’un certain nombre de moyens institutionnel et matériel. En illustre démocrate, le Chef de l’État, S.E.M Mohamed Bazoum, n’a pas tardé à mettre l’opposition politique nigérienne en bonne posture pour l’exercice de son rôle.

« Toute démocratie doit disposer de lois permettant aux citoyens de changer leurs représentants ou de projets politiques légalement, c’est-à-dire sans avoir besoin de recourir à la violence et en respectant les procédures définies par la loi.  » Lancés dans cette logique, certains pays bien imprégnés de la démocratie dont le Niger ont conféré un véritable statut à l’opposition.

En effet, des avantages définis par la loi sont octroyés au chef de file de l’opposition, celui-ci, nommé conformément aux dispositions de la législation en vigueur.

Une opposition forte et légitime permettrait sans nul doute aux citoyens de surpasser leurs divergences pacifiquement tout en garantissant le respect des droits et libertés fondamentales.

Au titre de l’ordonnance  N° 2010-85  du   16 décembre  2010 Portant  Statut  de  l’opposition en son Article  22 stipule que  :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  politique  bénéficie  des avantages  déterminés par la  loi. Poursuivant dans la même logique, l’Article  23  ajoute que :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  a  rang  de  Président  d’Institution  de  la  République. Il est  membre  du  Conseil  de  la  République. »

Selon des sources bien édifiées, les avantages suivants sont, conformement à loi, accordés au chef de file de l’opposition au Niger :
« Salaire : 1.125.000f / mois
Représentation : 200.000f / mois
Logement : 150.000f/ mois
Électricité : 100.000f / mois
Téléphone : 100.000f/ mois
Eau : 50.000f/ mois
Domesticité : 50.000f/ mois

Le chef et ses conjointes ont droit au passeport diplomatique et à une prise en charge des frais des examens, soins médicaux, hospitalisation et évacuation du chef de file, de ses conjointes et de ses enfants.

En fin, ce statut renferme également des exigences en termes de responsabilités par celui qui le détient. Dans l’espoir que le tout nouveau chef de file de l’opposition fasse œuvre utile, le Niger a tant besoin de la contribution de tous pour atteindre le plein développement en vue de garantir l’épanouissement des populations à travers une meilleure gouvernance politique et institutionnelle.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Un statut véritable pour l’opposition politique au Niger.

Véritable instrument démocratique, l’opposition politique constitue à la fois un contre-pouvoir et un outils de veille pour une meilleure gouvernance politique. Pour se faire, elle doit être forte et disposer d’un certain nombre de moyens institutionnel et matériel. En illustre démocrate, le Chef de l’État, S.E.M Mohamed Bazoum, n’a pas tardé à mettre l’opposition politique nigérienne en bonne posture pour l’exercice de son rôle.

« Toute démocratie doit disposer de lois permettant aux citoyens de changer leurs représentants ou de projets politiques légalement, c’est-à-dire sans avoir besoin de recourir à la violence et en respectant les procédures définies par la loi.  » Lancés dans cette logique, certains pays bien imprégnés de la démocratie dont le Niger ont conféré un véritable statut à l’opposition.

En effet, des avantages définis par la loi sont octroyés au chef de file de l’opposition, celui-ci, nommé conformément aux dispositions de la législation en vigueur.

Une opposition forte et légitime permettrait sans nul doute aux citoyens de surpasser leurs divergences pacifiquement tout en garantissant le respect des droits et libertés fondamentales.

Au titre de l’ordonnance  N° 2010-85  du   16 décembre  2010 Portant  Statut  de  l’opposition en son Article  22 stipule que  :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  politique  bénéficie  des avantages  déterminés par la  loi. Poursuivant dans la même logique, l’Article  23  ajoute que :  Le  Chef  de  file  de  l’opposition  a  rang  de  Président  d’Institution  de  la  République. Il est  membre  du  Conseil  de  la  République. »

Selon des sources bien édifiées, les avantages suivants sont, conformement à loi, accordés au chef de file de l’opposition au Niger :
« Salaire : 1.125.000f / mois
Représentation : 200.000f / mois
Logement : 150.000f/ mois
Électricité : 100.000f / mois
Téléphone : 100.000f/ mois
Eau : 50.000f/ mois
Domesticité : 50.000f/ mois

Le chef et ses conjointes ont droit au passeport diplomatique et à une prise en charge des frais des examens, soins médicaux, hospitalisation et évacuation du chef de file, de ses conjointes et de ses enfants.

En fin, ce statut renferme également des exigences en termes de responsabilités par celui qui le détient. Dans l’espoir que le tout nouveau chef de file de l’opposition fasse œuvre utile, le Niger a tant besoin de la contribution de tous pour atteindre le plein développement en vue de garantir l’épanouissement des populations à travers une meilleure gouvernance politique et institutionnelle.

Par Namalka Bozari (Contributeur Web)

Related Articles

- Advertisement -spot_img