33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

L’air Du Temps : Ces Gadgets De Mensonge Public

Karyia tchiri-tchiri… Täri yamo, mensonge gratuit et croustillant !… Il était entendu que l’avènement de la téléphonie mobile et des réseaux sociaux n’irait pas sans écorner certaines de nos valeurs morales. Par exemple le culte de la vérité qu’incarnaient nos sociétés traditionnelles en a déjà beaucoup pâti.

N’avez-vous pas été surpris à maintes reprises d’entendre un ami, un passant ou un collègue raconter, à ciel ouvert, de beaux boniments, en échangeant au téléphone avec un interlocuteur lointain ? Un cas typique : l’autre jour, alors qu’une foule de clients attendaient d’être servis aux guichets d’une banque de la place, un homme bien âgé et assez présentable pour inspirer la sagesse et la confiance, décrocha un appel et, répondant à son interlocuteur qui voulait visiblement avoir une idée précise de sa position, il lança : « Allô oui !  Non, non…Là, présentement je suis au volant, à l’entrée de Birni N’Gaouré, parce que je dois régler une urgence à Dosso. Je serai de retour demain soir…. ».

Imaginez le regard évaporé de tous ceux qui se trouvaient dans son entourage qui n’en reviennent pas d’avoir assisté, en direct, à un gros mensonge bien assaisonné ! Mais vu que l’auteur se trouve dans une banque en train d’opérer un retrait, il était facile de deviner que le motif réel d’une telle forfaiture porterait sur un engagement financier qu’il ne voudrait pas honorer. Et puisque le téléphone mobile, lui en offre l’occasion de se débiner, pourquoi se gêner ? Et des scènes comme celle-là, on en voit presque toujours. Comme quoi, en plus d’être un gadget de toutes les zizanies, le téléphone portable est, pour certains, un outil privilégié de mensonge public.

Que dire alors de tous ces messages audio et écrit, ainsi que ces vidéos, tous cousus de mensonges bien arrangés et illustrés d’images piquées quelque part, sinon montées, pour donner une touche de vraisemblance à une histoire véritablement fausse ? C’est à croire que la vérité n’est plus de ce monde où certaines personnes tapies derrière l’écran de leur ordinateur ou de leur smartphone, se sont trouvé une nouvelle vocation dans le mensonge et la divulgation des fausses rumeurs.

Que sont donc devenus les principes moraux qui prônent la promotion et le triomphe de la vérité sur le mensonge ? Quelles leçons de morale sommes-nous en train d’inculquer à nos enfants quand ces derniers, qui pourtant nous observent et nous miment, quand nous n’avons plus honte de mentir en leur présence ? Tout le problème est là !

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

L’air Du Temps : Ces Gadgets De Mensonge Public

Karyia tchiri-tchiri… Täri yamo, mensonge gratuit et croustillant !… Il était entendu que l’avènement de la téléphonie mobile et des réseaux sociaux n’irait pas sans écorner certaines de nos valeurs morales. Par exemple le culte de la vérité qu’incarnaient nos sociétés traditionnelles en a déjà beaucoup pâti.

N’avez-vous pas été surpris à maintes reprises d’entendre un ami, un passant ou un collègue raconter, à ciel ouvert, de beaux boniments, en échangeant au téléphone avec un interlocuteur lointain ? Un cas typique : l’autre jour, alors qu’une foule de clients attendaient d’être servis aux guichets d’une banque de la place, un homme bien âgé et assez présentable pour inspirer la sagesse et la confiance, décrocha un appel et, répondant à son interlocuteur qui voulait visiblement avoir une idée précise de sa position, il lança : « Allô oui !  Non, non…Là, présentement je suis au volant, à l’entrée de Birni N’Gaouré, parce que je dois régler une urgence à Dosso. Je serai de retour demain soir…. ».

Imaginez le regard évaporé de tous ceux qui se trouvaient dans son entourage qui n’en reviennent pas d’avoir assisté, en direct, à un gros mensonge bien assaisonné ! Mais vu que l’auteur se trouve dans une banque en train d’opérer un retrait, il était facile de deviner que le motif réel d’une telle forfaiture porterait sur un engagement financier qu’il ne voudrait pas honorer. Et puisque le téléphone mobile, lui en offre l’occasion de se débiner, pourquoi se gêner ? Et des scènes comme celle-là, on en voit presque toujours. Comme quoi, en plus d’être un gadget de toutes les zizanies, le téléphone portable est, pour certains, un outil privilégié de mensonge public.

Que dire alors de tous ces messages audio et écrit, ainsi que ces vidéos, tous cousus de mensonges bien arrangés et illustrés d’images piquées quelque part, sinon montées, pour donner une touche de vraisemblance à une histoire véritablement fausse ? C’est à croire que la vérité n’est plus de ce monde où certaines personnes tapies derrière l’écran de leur ordinateur ou de leur smartphone, se sont trouvé une nouvelle vocation dans le mensonge et la divulgation des fausses rumeurs.

Que sont donc devenus les principes moraux qui prônent la promotion et le triomphe de la vérité sur le mensonge ? Quelles leçons de morale sommes-nous en train d’inculquer à nos enfants quand ces derniers, qui pourtant nous observent et nous miment, quand nous n’avons plus honte de mentir en leur présence ? Tout le problème est là !

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

L’air Du Temps : Ces Gadgets De Mensonge Public

Karyia tchiri-tchiri… Täri yamo, mensonge gratuit et croustillant !… Il était entendu que l’avènement de la téléphonie mobile et des réseaux sociaux n’irait pas sans écorner certaines de nos valeurs morales. Par exemple le culte de la vérité qu’incarnaient nos sociétés traditionnelles en a déjà beaucoup pâti.

N’avez-vous pas été surpris à maintes reprises d’entendre un ami, un passant ou un collègue raconter, à ciel ouvert, de beaux boniments, en échangeant au téléphone avec un interlocuteur lointain ? Un cas typique : l’autre jour, alors qu’une foule de clients attendaient d’être servis aux guichets d’une banque de la place, un homme bien âgé et assez présentable pour inspirer la sagesse et la confiance, décrocha un appel et, répondant à son interlocuteur qui voulait visiblement avoir une idée précise de sa position, il lança : « Allô oui !  Non, non…Là, présentement je suis au volant, à l’entrée de Birni N’Gaouré, parce que je dois régler une urgence à Dosso. Je serai de retour demain soir…. ».

Imaginez le regard évaporé de tous ceux qui se trouvaient dans son entourage qui n’en reviennent pas d’avoir assisté, en direct, à un gros mensonge bien assaisonné ! Mais vu que l’auteur se trouve dans une banque en train d’opérer un retrait, il était facile de deviner que le motif réel d’une telle forfaiture porterait sur un engagement financier qu’il ne voudrait pas honorer. Et puisque le téléphone mobile, lui en offre l’occasion de se débiner, pourquoi se gêner ? Et des scènes comme celle-là, on en voit presque toujours. Comme quoi, en plus d’être un gadget de toutes les zizanies, le téléphone portable est, pour certains, un outil privilégié de mensonge public.

Que dire alors de tous ces messages audio et écrit, ainsi que ces vidéos, tous cousus de mensonges bien arrangés et illustrés d’images piquées quelque part, sinon montées, pour donner une touche de vraisemblance à une histoire véritablement fausse ? C’est à croire que la vérité n’est plus de ce monde où certaines personnes tapies derrière l’écran de leur ordinateur ou de leur smartphone, se sont trouvé une nouvelle vocation dans le mensonge et la divulgation des fausses rumeurs.

Que sont donc devenus les principes moraux qui prônent la promotion et le triomphe de la vérité sur le mensonge ? Quelles leçons de morale sommes-nous en train d’inculquer à nos enfants quand ces derniers, qui pourtant nous observent et nous miment, quand nous n’avons plus honte de mentir en leur présence ? Tout le problème est là !

Related Articles

- Advertisement -spot_img