31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

La France et le Mali sont appelés à s’entendre pour le succès de la lutte contre le terrorisme

Suite à l’annonce du retrait des forces barkhane et Takuba du Mali  par le Président français, hier jeudi, 17 février,  le gouvernement malien a réagi ce vendredi, 18 février 2022 en demandant un retrait immédiat de ces forces. 

En effet,  dans une déclaration, le porte-parole du gouvernement malien précisait qu’: «Au regard de ses manquements répétés des Accords de Défense, le Gouvernement Malien invite les autorités Françaises à retirer sans délai les Forces Barkhanes et Takuba du Territoire National sous la Supervision des Autorités Maliennes ».

Le président français, Emmanuel Macron, a, immédiatement, répondu à la demande du gouvernement malien en rejetant l’exigence de Bamako appelant la France à retirer ses soldats  « sans délai » du Mali. 

Nous avons annoncé la réarticulation du dispositif et il s’appliquera en bon ordre afin d’assurer la sécurité de la mission des Nations unies et de toutes les forces déployées au Mali déclarait le Président français tout en ajoutant qu’il ne transigerait pas une seconde sur leur sécurité. 

Les prochains jours nous édifierons quant à l’issue de ce nouvel bras de fer entre le Président français et la junte militaire malienne. 

En tous les cas, pour l’intérêt de toutes les parties, la France et le Mali doivent s’entendre sur le délai d’un retrait des forces barkhane et Takuba dans les meilleures conditions. Même en repositionnant ces forces au Niger l’on a besoin de la coopération du Mali pour une lutte efficace contre les terroristes qui sont quasiment sur le territoire malien.

Il est donc grand temps que la diplomatie reprenne ses droits afin de créer les conditions de coopération avec le Mali dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en vue de préserver la paix et la sécurité dans la région.

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles