30.4 C
Niger
dimanche, octobre 2, 2022
spot_img

𝗙𝗹𝗮𝗺𝗯𝗲́𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗶𝘅 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗺𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗹𝗲 𝗴𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲𝘀𝘂𝗿𝗲𝘀. 

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a  présidé,  ce samedi  19 mars 2022 au CIC MahatmaGandhi, une rencontre entre les   opérateurs économiques et le gouvernement .

Il faut rappeler que le 02 mars dernier, le Premier Ministre avait  tenu une première rencontre avec les opérateurs économiques et les syndicats des consommateurs, au cours de laquelle ils ont fait part au gouvernement des raisons ayant conduit à la hausse des prix des produits alimentaires et leurs revendications pour y trouver des solutions.
Cette deuxième rencontre a été initiée par le Premier Ministre, sur instruction du Président de la République, Chef de l’État SEM Mohamed Bazoum,  pour annoncer aux opérateurs économiques et à la population, les mesures drastiques que l’Etat a prises pour faire face à la flambée des prix des produits grande consommation dans un contexte de cherté de la vie à l’échelle mondiale . Ces mesures vont de la diminution à la suspension totale de certaines taxes, mais aussi des facilitations liées au transport et aux tracasseries routières.

Il s’agit entre autre :

● Suite aux interventions des autorités nigériennes, tous les bateaux transportant les marchandises des opérateurs économiques nigériens en rade au port de contonou sont débarqués.
● suppression d’ordre de 50 à 90% des redevance liées aux autorisations d’importation et d’exportation des produits et matériels vétérinaires, des aliments bétail,  des denrées et aliments d’origine animale. 

● Les industries agro-alimentaires, de savonnerie, de textile et les entreprises utilisant des produits chimiques dans leur procédé de production dont le taux initial était de 10% est #rabaissé à 3% soit une réduction de 70% pour encourager les développement des industries nationales.

● sur le point fiscal
□ suspension de l’application de l’arrêté portant sur les  visa des etats financiers.
□ Création d’une commission pour statuer sur les différends liés à l’assiette de l’impôt.

● généralisation de la facture certifié pour lutter contre la concurrence déloyale.  Les contrôles visant les détenteurs de la machine seront atténués,  sauf pour les cas avérés de fraude.
● désarmement tarifaires : Réduction des valeurs  à l’importation de 3 produits de #premières_nécessité

☆ #Huile_alimentaire 25%
☆#Farine  34,82%
☆#Sucre  17%

L’impact global de la réduction pour les 3 produits (Huile, farine et sucre ) est estimé à six milliards trois cent quatre vingt mille  huit cent quatre vingt dix huit mille deux quatre vingt quatre (6380898284 ) FCFA .

En plus de toutes ces mesures, Il faut noter que,  dans le cadre de la mise en œuvre du plan de soutien de l’année 2022 , des opérations de vente à prix modéré et de la distribution gratuite des vivres sont en cours sur toute l’étendue du pays .
A cet effet,  sur instruction de SEM le Président de la République  Mohamed Bazoum,  la quantité de vente à prix modéré est doublée pour le mois de mars et avril  passant de 5.000 à  10.0000 tonnes.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

𝗙𝗹𝗮𝗺𝗯𝗲́𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗶𝘅 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗺𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗹𝗲 𝗴𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲𝘀𝘂𝗿𝗲𝘀. 

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a  présidé,  ce samedi  19 mars 2022 au CIC MahatmaGandhi, une rencontre entre les   opérateurs économiques et le gouvernement .

Il faut rappeler que le 02 mars dernier, le Premier Ministre avait  tenu une première rencontre avec les opérateurs économiques et les syndicats des consommateurs, au cours de laquelle ils ont fait part au gouvernement des raisons ayant conduit à la hausse des prix des produits alimentaires et leurs revendications pour y trouver des solutions.
Cette deuxième rencontre a été initiée par le Premier Ministre, sur instruction du Président de la République, Chef de l’État SEM Mohamed Bazoum,  pour annoncer aux opérateurs économiques et à la population, les mesures drastiques que l’Etat a prises pour faire face à la flambée des prix des produits grande consommation dans un contexte de cherté de la vie à l’échelle mondiale . Ces mesures vont de la diminution à la suspension totale de certaines taxes, mais aussi des facilitations liées au transport et aux tracasseries routières.

Il s’agit entre autre :

● Suite aux interventions des autorités nigériennes, tous les bateaux transportant les marchandises des opérateurs économiques nigériens en rade au port de contonou sont débarqués.
● suppression d’ordre de 50 à 90% des redevance liées aux autorisations d’importation et d’exportation des produits et matériels vétérinaires, des aliments bétail,  des denrées et aliments d’origine animale. 

● Les industries agro-alimentaires, de savonnerie, de textile et les entreprises utilisant des produits chimiques dans leur procédé de production dont le taux initial était de 10% est #rabaissé à 3% soit une réduction de 70% pour encourager les développement des industries nationales.

● sur le point fiscal
□ suspension de l’application de l’arrêté portant sur les  visa des etats financiers.
□ Création d’une commission pour statuer sur les différends liés à l’assiette de l’impôt.

● généralisation de la facture certifié pour lutter contre la concurrence déloyale.  Les contrôles visant les détenteurs de la machine seront atténués,  sauf pour les cas avérés de fraude.
● désarmement tarifaires : Réduction des valeurs  à l’importation de 3 produits de #premières_nécessité

☆ #Huile_alimentaire 25%
☆#Farine  34,82%
☆#Sucre  17%

L’impact global de la réduction pour les 3 produits (Huile, farine et sucre ) est estimé à six milliards trois cent quatre vingt mille  huit cent quatre vingt dix huit mille deux quatre vingt quatre (6380898284 ) FCFA .

En plus de toutes ces mesures, Il faut noter que,  dans le cadre de la mise en œuvre du plan de soutien de l’année 2022 , des opérations de vente à prix modéré et de la distribution gratuite des vivres sont en cours sur toute l’étendue du pays .
A cet effet,  sur instruction de SEM le Président de la République  Mohamed Bazoum,  la quantité de vente à prix modéré est doublée pour le mois de mars et avril  passant de 5.000 à  10.0000 tonnes.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

𝗙𝗹𝗮𝗺𝗯𝗲́𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗶𝘅 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗱𝗲 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗺𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝗹𝗲 𝗴𝗼𝘂𝘃𝗲𝗿𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱 𝗱𝗲𝘀 𝗺𝗲𝘀𝘂𝗿𝗲𝘀. 

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SEM Ouhoumoudou Mahamadou a  présidé,  ce samedi  19 mars 2022 au CIC MahatmaGandhi, une rencontre entre les   opérateurs économiques et le gouvernement .

Il faut rappeler que le 02 mars dernier, le Premier Ministre avait  tenu une première rencontre avec les opérateurs économiques et les syndicats des consommateurs, au cours de laquelle ils ont fait part au gouvernement des raisons ayant conduit à la hausse des prix des produits alimentaires et leurs revendications pour y trouver des solutions.
Cette deuxième rencontre a été initiée par le Premier Ministre, sur instruction du Président de la République, Chef de l’État SEM Mohamed Bazoum,  pour annoncer aux opérateurs économiques et à la population, les mesures drastiques que l’Etat a prises pour faire face à la flambée des prix des produits grande consommation dans un contexte de cherté de la vie à l’échelle mondiale . Ces mesures vont de la diminution à la suspension totale de certaines taxes, mais aussi des facilitations liées au transport et aux tracasseries routières.

Il s’agit entre autre :

● Suite aux interventions des autorités nigériennes, tous les bateaux transportant les marchandises des opérateurs économiques nigériens en rade au port de contonou sont débarqués.
● suppression d’ordre de 50 à 90% des redevance liées aux autorisations d’importation et d’exportation des produits et matériels vétérinaires, des aliments bétail,  des denrées et aliments d’origine animale. 

● Les industries agro-alimentaires, de savonnerie, de textile et les entreprises utilisant des produits chimiques dans leur procédé de production dont le taux initial était de 10% est #rabaissé à 3% soit une réduction de 70% pour encourager les développement des industries nationales.

● sur le point fiscal
□ suspension de l’application de l’arrêté portant sur les  visa des etats financiers.
□ Création d’une commission pour statuer sur les différends liés à l’assiette de l’impôt.

● généralisation de la facture certifié pour lutter contre la concurrence déloyale.  Les contrôles visant les détenteurs de la machine seront atténués,  sauf pour les cas avérés de fraude.
● désarmement tarifaires : Réduction des valeurs  à l’importation de 3 produits de #premières_nécessité

☆ #Huile_alimentaire 25%
☆#Farine  34,82%
☆#Sucre  17%

L’impact global de la réduction pour les 3 produits (Huile, farine et sucre ) est estimé à six milliards trois cent quatre vingt mille  huit cent quatre vingt dix huit mille deux quatre vingt quatre (6380898284 ) FCFA .

En plus de toutes ces mesures, Il faut noter que,  dans le cadre de la mise en œuvre du plan de soutien de l’année 2022 , des opérations de vente à prix modéré et de la distribution gratuite des vivres sont en cours sur toute l’étendue du pays .
A cet effet,  sur instruction de SEM le Président de la République  Mohamed Bazoum,  la quantité de vente à prix modéré est doublée pour le mois de mars et avril  passant de 5.000 à  10.0000 tonnes.

Related Articles

- Advertisement -spot_img