31.4 C
Niger
dimanche, octobre 2, 2022
spot_img

Instruction de réduction de la base taxable sur la farine, les huiles alimentaires et le sucre au Niger

Afin d’atténuer la hausse des prix de certains produits de première nécessité aux populations nigériennes, le gouvernement a procédé à une réduction de 34,82% sur la valeur par kg de farine, une réduction de 25% sur la valeur par litre des huiles alimentaires et une réduction de 17% sur la valeur par Kg du sucre quelque soit sa provenance.

À travers une circulaire de service en date du 22mars 2022, la Direction Générale de la Douane a instruit l’application immédiate de cette décision à tous ses agents et assistants sur l’ensemble du territoire national.

Un suivi rigoureux doit aussi être entreprit par les autorités compétentes afin que ces mesures bénéficient réellement aux consommateurs. Un suivi à toutes les échelles, des importateurs de ces produits aux détaillants en passant par les grossistes. Il ne serait pas exclus que des commerçants opportunistes profitent de ces mesures pour remplir leur magasins sans jamais baisser les prix pour les consommateurs, car ils ont toujours cette fameuse excuses  » si nous n’avons pas baissé les prix jusqu’à présent, c’est parce-que nous n’avons pas fini d’écouler l’ancien stock « .

Toutefois tous les produits qui bénéficieront de cette réduction ne feront en aucun cas l’objet d’exportation et ces mesures ne sont valables pour le moment que dans le cadre de l’exercice budgétaire 2022, une première précaution prise par la Douane.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Instruction de réduction de la base taxable sur la farine, les huiles alimentaires et le sucre au Niger

Afin d’atténuer la hausse des prix de certains produits de première nécessité aux populations nigériennes, le gouvernement a procédé à une réduction de 34,82% sur la valeur par kg de farine, une réduction de 25% sur la valeur par litre des huiles alimentaires et une réduction de 17% sur la valeur par Kg du sucre quelque soit sa provenance.

À travers une circulaire de service en date du 22mars 2022, la Direction Générale de la Douane a instruit l’application immédiate de cette décision à tous ses agents et assistants sur l’ensemble du territoire national.

Un suivi rigoureux doit aussi être entreprit par les autorités compétentes afin que ces mesures bénéficient réellement aux consommateurs. Un suivi à toutes les échelles, des importateurs de ces produits aux détaillants en passant par les grossistes. Il ne serait pas exclus que des commerçants opportunistes profitent de ces mesures pour remplir leur magasins sans jamais baisser les prix pour les consommateurs, car ils ont toujours cette fameuse excuses  » si nous n’avons pas baissé les prix jusqu’à présent, c’est parce-que nous n’avons pas fini d’écouler l’ancien stock « .

Toutefois tous les produits qui bénéficieront de cette réduction ne feront en aucun cas l’objet d’exportation et ces mesures ne sont valables pour le moment que dans le cadre de l’exercice budgétaire 2022, une première précaution prise par la Douane.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Instruction de réduction de la base taxable sur la farine, les huiles alimentaires et le sucre au Niger

Afin d’atténuer la hausse des prix de certains produits de première nécessité aux populations nigériennes, le gouvernement a procédé à une réduction de 34,82% sur la valeur par kg de farine, une réduction de 25% sur la valeur par litre des huiles alimentaires et une réduction de 17% sur la valeur par Kg du sucre quelque soit sa provenance.

À travers une circulaire de service en date du 22mars 2022, la Direction Générale de la Douane a instruit l’application immédiate de cette décision à tous ses agents et assistants sur l’ensemble du territoire national.

Un suivi rigoureux doit aussi être entreprit par les autorités compétentes afin que ces mesures bénéficient réellement aux consommateurs. Un suivi à toutes les échelles, des importateurs de ces produits aux détaillants en passant par les grossistes. Il ne serait pas exclus que des commerçants opportunistes profitent de ces mesures pour remplir leur magasins sans jamais baisser les prix pour les consommateurs, car ils ont toujours cette fameuse excuses  » si nous n’avons pas baissé les prix jusqu’à présent, c’est parce-que nous n’avons pas fini d’écouler l’ancien stock « .

Toutefois tous les produits qui bénéficieront de cette réduction ne feront en aucun cas l’objet d’exportation et ces mesures ne sont valables pour le moment que dans le cadre de l’exercice budgétaire 2022, une première précaution prise par la Douane.

Related Articles

- Advertisement -spot_img