31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

Niger: savoir-faire et savoir-vivre, ce que les universités Sodesi ont apporté à Maiga Mamadou, administrateur civil  

Mamadou Maiga Mamadou, gestionnaire des ressources humaines est issue de la promotion 2007- 2009 de Sodesi. Il nous livre ici son parcours au groupe Sodesi qui en a fait une incontestable référence dans son univers professionnel.

C’est à l’Institut Supérieur de Management (ISM) du groupe Sodesi sur son site du Terminus, que Mamadou Maiga Mamadou a reçu sa formation en gestion des ressources humaines sanctionnée par un Diplôme d’Etude Supérieure (DTS). La motivation, la rigueur et l’écoute sont les maîtres mots de son comportement professionnel, inspiré par l’administration de son école. Il relève l’attention particulière des autorités de Sodesi et l’encadrement rigoureux du personnel du groupe Sodesi comme des outils incontournables dans la formation du gestionnaire des ressources humaines qu’il est devenu. « Sur le plan professionnel, les équipes de Sodesi sont attentives au fait de mener tous les étudiants à l’obtention de leurs diplômes, mais aussi avec un projet d’orientation construit et cohérent. Cela a été une occasion privilégiée pour moi de découvrir l’excellence et l’originalité de la voie professionnelle tant dans l’organisation de ses enseignements que dans les pédagogies mises en œuvre », témoigne-t-il du haut de ses quarante années de vie.

Le groupe Sodesi est un pionnier de l’enseignement supérieur privé au Niger. Créé en 1993, le groupe est implanté à Niamey et à Maradi. Ses écoles et instituts offrent des formations diplômantes et professionnalisantes de deux à cinq dans plusieurs filières : gestion et commerce international, génie informatique avec spécialisation en ingénierie, télécommunications et réseaux, informatique de gestion, gestion et finance. Le groupe offre aussi des formations dans des filières et niveau moyens pre BAC dans les secteurs tertiaires (agent commercial, assistant administratif, assistant comptable, secrétariat commercial bilingue et gestion de la clientèle) et industriel (technicien maintenance industriel, programmeur micro, infographie-maquettiste-web, infographie-graphiste-web).

Savoir-faire et savoir-vivre pour assurer l’insertion professionnelle

Grace à la pertinence et à l’originalité de la formation à Sodesi, marquées par des travaux de recherche collectifs, Mamadou Maiga Mamadou a été initié aux techniques de communication et à la tenue de l’auditoire dont il s’en sert précieusement dans sa vie professionnelle.

La formation à Sodesi c’est aussi le savoir-vivre qui comporte de précieux outils pour les relations sociales. « Sur le plan humain, la formation de Sodesi a été un puissant facteur de changement. Elle a fourni une culture commune à tous les étudiants, quelle que soit leur profession. Cette éducation est en train de me servir tout au long de la vie », s’est-il réjoui.

Selon le site web du groupe, « les cursus y sont conçus de façon à favoriser une formation pluridisciplinaire mettant l’accent sur la maîtrise des techniques de management, l’environnement culturel, l’aptitude à analyser et décider dans un contexte international en mutation ».

Bientôt 30 ans d’existence, environ 20 000 étudiants boursiers et privés formés, avec des armes pour une insertion professionnelle garantie, le groupe Sodesi est Membre de la Fédération Européenne des Ecoles et du Réseau Africain Francophone de l’Enseignement Supérieur.  Avec une vingtaine de filières de formation dans 4 cycles académiques d’enseignement, ses diplômes et certifications sont homologués par le Niger, et Cames. Le groupe a à son actif la formation de dizaines de cadres de projets, organismes, sociétés ministères dont entre autres des cadres de la Bceao, du MDS/P/PF/PE, de la DGI, de la Banque Mondiale, de la GTZ, de l’EAMAC, du PNUD, de la Primature et de nombreux projets.

Moments inoubliables

Après les universités Sodesi, il a poursuivi sa formation et a fait le niveau III de l’ENA du Niger, devant ainsi administrateur civil. Son passage au groupe Sodesi lui a permis de faire aussi d’heureuses expériences dont il raconte l’une ici.

« En 2011, lors de la célébration d’un mariage civil, la salle était pleine, les gens n’attendent que le maire de la commune pour célébrer le mariage. Quand je suis rentré dans la salle, tous les invités applaudissaient le jeune officier d’état-civil que j’étais. Tenez-vous bien, quand j’ai regardé la jeune-mariée, elle était accompagnée par Monsieur Auguste Videgla comme témoin. Après avoir brillement célébré ce mariage j’ai demandé à toute la salle de se tenir debout et d’applaudir Mon Pdg  Aguste Videgla qui était en face de moi. Je disais à l’auditoire : ‘’si je suis la devant vous aujourd’hui c’est grâce à cet homme, c’est lui qui m’a donné cette formation’’. Les gens avaient des larmes aux yeux quand je parlais, en prenant la parole le PDG m’a dit : ‘’Monsieur le SG tu m’as honoré’’. C’était émouvant ! ».

A l’époque, il était le Secrétaire Général de la commune 2 de Niamey. En 2012, il a été nommé Conseiller Technique du maire du 2e Arrondissement, l’ancienne commune 2. L’année qui a suivi, il est devenu chef d’Antenne régionale du Fonds d’appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) pour la région de Diffa. Depuis 2015, Mamadou Maiga Mamadou est revenu à Niamey comme chef antenne régionale de ce même fonds.

A l’issue de cette formation et celles qui ont suivi, Mamadou Maiga Mamadou se sent « capable de répondre aux imprévus en toute autonomie » grâce au leadership et aux compétences qu’il s’est construits. Pour preuve, son « expérience en tant que Chef d’antenne du FAFPA pendant neuf (09) ans », lui ont permis d’acquérir des connaissances indispensables pour relever les défis liés à son métier.

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles