33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Atelier De Formation Sur Les Stratégies, Techniques Et Plan De Communication Au Profit Des Institutions En Charge De La Sécurité : Améliorer La Communication Des Services De Sécurité Au Niger

Le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur et de la sécurité(DCAF) organise du 22 au 23 mars 2022, un atelier de formation sur les stratégies, techniques et plan de communication au profit des institutions intervenant dans le domaine de la sécurité. C’est le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale, le général de division Diddili Amadou qui a présidé hier matin à Niamey, l’ouverture des travaux de cet atelier en présence de la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève Mme Anne Bennett et de plusieurs invités.

L’objectif de cet atelier est de mieux outiller les services de communication des différentes Forces de Défense et de Sécurité, sur les techniques de communication et de doter chacune d’elles d’un plan de communication.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale a souligné que le Niger en particulier et le Sahel en général, fait face à un déferlement des groupes extrémistes violents, consécutif à l’insécurité grandissante depuis l’effondrement de l’Etat Libyen en 2011.

«Face à cette situation et les autres foyers de tension notamment dans le lit du lac Tchad, le Niger reste debout et ne cède aucune parcelle de son territoire grâce à la clairvoyance et la détermination des commandements des forces de défense et de sécurité», a-t-il ajouté.

Pour le général Diddili Amadou, cet atelier fait partie des éléments de solution à cette crise sécuritaire, car les groupes terroristes et leurs relais utilisent les atouts de la communication dans leurs messages de propagande. «Il nous faut dès lors, trouver les réponses adéquates à même de contrer des cyber-criminels et les fausses informations qui pullulent de nos jours», a-t-il estimé. En effet, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions aux préoccupations  autorités du pays, en particulier, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées qui s’est personnellement engagé dans la quête de solution à la crise sécuritaire.

Aussi, le général de division Diddili Amadou a apprécié, à sa juste valeur, le partenariat existant entre le ministère de la Défense Nationale et le DCAF, ainsi qu’avec toutes les autres structures intervenant dans le domaine de la sécurité et de la défense en vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance dudit secteur.

Selon la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève, le centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité est présent au Niger depuis 2014 et mène plusieurs activités dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité. «La bonne gouvernance du secteur de la sécurité permet de renforcer l’image positive des FDS auprès de l’opinion publique et au sein de leurs personnels», a souligné Mme Anne Bennett. Elle a aussi rappelé que, le DCAF collabore avec des institutions de défense et de sécurité dans la réalisation d’un bon nombre d’activités dont la réalisation d’une évaluation de la communication et de la gestion de l’information auprès des différentes structures des médias et des corps de FDS. Le rapport final de cette étude a fait objet de restitution officielle en début de ce mois de mars 2022 en face des différentes autorités concernées par l’évaluation et l’élaboration d’un guide pratique à l’usage des journalistes et porte-paroles des forces de sécurité intérieure en 2020-2021. «La validation de ce guide a eu lieu en juillet 2021. Après les commentaires des différents utilisateurs de ce document, ce guide a été présenté officiellement le 3 mars 2020 aux utilisateurs finaux qui sont les DIRPS et les représentants des médias lors d’un atelier organisé à cet effet», a conclu la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Atelier De Formation Sur Les Stratégies, Techniques Et Plan De Communication Au Profit Des Institutions En Charge De La Sécurité : Améliorer La Communication Des Services De Sécurité Au Niger

Le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur et de la sécurité(DCAF) organise du 22 au 23 mars 2022, un atelier de formation sur les stratégies, techniques et plan de communication au profit des institutions intervenant dans le domaine de la sécurité. C’est le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale, le général de division Diddili Amadou qui a présidé hier matin à Niamey, l’ouverture des travaux de cet atelier en présence de la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève Mme Anne Bennett et de plusieurs invités.

L’objectif de cet atelier est de mieux outiller les services de communication des différentes Forces de Défense et de Sécurité, sur les techniques de communication et de doter chacune d’elles d’un plan de communication.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale a souligné que le Niger en particulier et le Sahel en général, fait face à un déferlement des groupes extrémistes violents, consécutif à l’insécurité grandissante depuis l’effondrement de l’Etat Libyen en 2011.

«Face à cette situation et les autres foyers de tension notamment dans le lit du lac Tchad, le Niger reste debout et ne cède aucune parcelle de son territoire grâce à la clairvoyance et la détermination des commandements des forces de défense et de sécurité», a-t-il ajouté.

Pour le général Diddili Amadou, cet atelier fait partie des éléments de solution à cette crise sécuritaire, car les groupes terroristes et leurs relais utilisent les atouts de la communication dans leurs messages de propagande. «Il nous faut dès lors, trouver les réponses adéquates à même de contrer des cyber-criminels et les fausses informations qui pullulent de nos jours», a-t-il estimé. En effet, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions aux préoccupations  autorités du pays, en particulier, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées qui s’est personnellement engagé dans la quête de solution à la crise sécuritaire.

Aussi, le général de division Diddili Amadou a apprécié, à sa juste valeur, le partenariat existant entre le ministère de la Défense Nationale et le DCAF, ainsi qu’avec toutes les autres structures intervenant dans le domaine de la sécurité et de la défense en vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance dudit secteur.

Selon la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève, le centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité est présent au Niger depuis 2014 et mène plusieurs activités dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité. «La bonne gouvernance du secteur de la sécurité permet de renforcer l’image positive des FDS auprès de l’opinion publique et au sein de leurs personnels», a souligné Mme Anne Bennett. Elle a aussi rappelé que, le DCAF collabore avec des institutions de défense et de sécurité dans la réalisation d’un bon nombre d’activités dont la réalisation d’une évaluation de la communication et de la gestion de l’information auprès des différentes structures des médias et des corps de FDS. Le rapport final de cette étude a fait objet de restitution officielle en début de ce mois de mars 2022 en face des différentes autorités concernées par l’évaluation et l’élaboration d’un guide pratique à l’usage des journalistes et porte-paroles des forces de sécurité intérieure en 2020-2021. «La validation de ce guide a eu lieu en juillet 2021. Après les commentaires des différents utilisateurs de ce document, ce guide a été présenté officiellement le 3 mars 2020 aux utilisateurs finaux qui sont les DIRPS et les représentants des médias lors d’un atelier organisé à cet effet», a conclu la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Atelier De Formation Sur Les Stratégies, Techniques Et Plan De Communication Au Profit Des Institutions En Charge De La Sécurité : Améliorer La Communication Des Services De Sécurité Au Niger

Le Centre de Genève pour la gouvernance du secteur et de la sécurité(DCAF) organise du 22 au 23 mars 2022, un atelier de formation sur les stratégies, techniques et plan de communication au profit des institutions intervenant dans le domaine de la sécurité. C’est le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale, le général de division Diddili Amadou qui a présidé hier matin à Niamey, l’ouverture des travaux de cet atelier en présence de la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève Mme Anne Bennett et de plusieurs invités.

L’objectif de cet atelier est de mieux outiller les services de communication des différentes Forces de Défense et de Sécurité, sur les techniques de communication et de doter chacune d’elles d’un plan de communication.

A l’ouverture des travaux, le Secrétaire général du ministère de la Défense Nationale a souligné que le Niger en particulier et le Sahel en général, fait face à un déferlement des groupes extrémistes violents, consécutif à l’insécurité grandissante depuis l’effondrement de l’Etat Libyen en 2011.

«Face à cette situation et les autres foyers de tension notamment dans le lit du lac Tchad, le Niger reste debout et ne cède aucune parcelle de son territoire grâce à la clairvoyance et la détermination des commandements des forces de défense et de sécurité», a-t-il ajouté.

Pour le général Diddili Amadou, cet atelier fait partie des éléments de solution à cette crise sécuritaire, car les groupes terroristes et leurs relais utilisent les atouts de la communication dans leurs messages de propagande. «Il nous faut dès lors, trouver les réponses adéquates à même de contrer des cyber-criminels et les fausses informations qui pullulent de nos jours», a-t-il estimé. En effet, cet atelier s’inscrit dans le cadre de la recherche de solutions aux préoccupations  autorités du pays, en particulier, le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef suprême des Armées qui s’est personnellement engagé dans la quête de solution à la crise sécuritaire.

Aussi, le général de division Diddili Amadou a apprécié, à sa juste valeur, le partenariat existant entre le ministère de la Défense Nationale et le DCAF, ainsi qu’avec toutes les autres structures intervenant dans le domaine de la sécurité et de la défense en vue de contribuer à l’amélioration de la gouvernance dudit secteur.

Selon la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève, le centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité est présent au Niger depuis 2014 et mène plusieurs activités dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité. «La bonne gouvernance du secteur de la sécurité permet de renforcer l’image positive des FDS auprès de l’opinion publique et au sein de leurs personnels», a souligné Mme Anne Bennett. Elle a aussi rappelé que, le DCAF collabore avec des institutions de défense et de sécurité dans la réalisation d’un bon nombre d’activités dont la réalisation d’une évaluation de la communication et de la gestion de l’information auprès des différentes structures des médias et des corps de FDS. Le rapport final de cette étude a fait objet de restitution officielle en début de ce mois de mars 2022 en face des différentes autorités concernées par l’évaluation et l’élaboration d’un guide pratique à l’usage des journalistes et porte-paroles des forces de sécurité intérieure en 2020-2021. «La validation de ce guide a eu lieu en juillet 2021. Après les commentaires des différents utilisateurs de ce document, ce guide a été présenté officiellement le 3 mars 2020 aux utilisateurs finaux qui sont les DIRPS et les représentants des médias lors d’un atelier organisé à cet effet», a conclu la cheffe de division Afrique sub-saharienne DCAF/Genève.

Related Articles

- Advertisement -spot_img