31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

Femme rurale: Faut-il lui réinventer un lendemain meilleur !

Dans notre le Niger avec une population majoritairement jeune et féminine, 85 % vit en milieu rural dont les 52 % de femmes. La vie peut être très difficile dans certains les villages ruraux de ce pays sahélien avec son climat peu rude. Étant inscrite dans une des couches sociales les plus vulnérables, la femme rurale a une condition de vie qui diffère d’une localité à une autre. Mais elle reste toujours le maillon central des foyers.

Pourtant, la femme tout comme l’homme qui a besoin d’une attention, mieux d’une considération particulière et d’un minimum de repos nécessaire pour sa santé. Seulement, la femme en milieu rural n’a pas accès à ce luxe. Ces femmes vivent dans des situations parfois misérables et font face à de nombreuses difficultés. Dès les premières heures du jour, la femme rurale est sur pied, elle s’adonne aux les tâches ménagères puis part puiser de l’eau. En général les cours d’eau sont situés à des kilomètres des villages.

Arrivée sur le point d’eau, rien n’est encore gagné si c’est un puits. Elle doit suivre une file d’attente avant de puiser l’eau. Cette perpétuelle activité de la femme rurale n’est en réalité pour elle que la première d’une longue liste de ses tâches quotidiennes ; ramassage de bois mort ; préparation du repas ; rôle de mère ou même de père-mère parfois etc.)

« En plus des tâches ménagères quotidienne qu’elle effectue, la femme rurale prend part à toutes les activités socioéconomiques (agriculture, élevage, artisanat, petit commerce…) ; elle y consacre 16 à18 heures de temps que compte la journée. Pour cette brave et combattante femme, les priorités restent les même qu’il fasse chaud ou froid. »

Un défi pour les nouvelles autorités qui doivent réduire les inégalités dans la répartition des programmes destinés aux femmes en général, et les femmes des campagnes en particulier

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles