31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

Renforcement du système éducatif : Une priorité de Président de la république !

La machine de la consolidation des acquis et la poursuite des efforts pour l’amélioration de l’accès et la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage est en marche. Promouvoir l’excellence dans le système éducatif nécessite un grand engagement et une vision d’avenir.

Ces aptitudes sont en effet incarnées par un homme dévoué sans réserve pour son pays. En accédant à la magistrature suprême du Niger, S.E.M Mohamed Bazoum a dévoilé le grand amour qu’il porte pour le secteur éducatif nigérien. Après une année de gestion, de l’enseignement de base et secondaire à l’enseignement supérieur en passant par l’enseignement professionnel et technique, le changement est palpable.

Dans le cadre du renforcement de l’effectif et des capacités du corps enseignant, « 500 enseignants contractuels ont été recrutés et affectés dans les collèges ruraux des régions et 200 professeurs de CEG franco-arabe en cours de formation.

A cela s’ajoute le recrutement de 2.150 enseignants jugés performants suite à l’évaluation, 344 professeurs des disciplines scientifiques sortant de l’ENS et 6.381 enseignants contractuels âgés de 45 ans et plus dont 5.267 contractuels volet primaire et 1.114 enseignants du secondaire « auxiliarisés », recrutés comme contractuels de la Fonction Publique. Par ailleurs, des campagnes d’alphabétisation et d’éducation non formelle ont été organisées au profit de 23.100 adultes et 11.263 jeunes respectivement. » la construction/réhabilitation de 1.983 salles de classe et la construction et l’équipement de 3 centres de regroupement à Blahardey et Djourai (région de Diffa) et Yogoum (région de Zinder) sont entre autres actions entreprise par l’exécutif pour améliorer les conditions d’apprentissage au Niger.

S’agissant de l’enseignement professionnel et technique, la création de nouveaux centres, la réalisation d’infrastructures et l’ouverture de nouvelles filières ont marqués une grande avancé dans ce secteur. Ainsi, des travaux de construction d’ouvrages d’extension complémentaire (dortoirs filles et garçons, ateliers de production animale, etc.) et de réhabilitation des ouvrages existants (bloc administratif, salles de classe, latrines) ont été réalisés au lycée agricole de Téra. « Il convient de souligner également la réhabilitation du Service National de Participation (SNP) de N’Dounga dans le cadre de la transformation des Centres de Formation des Jeunes Agriculteurs (CFJA) en Centres de Formation, de Production et de Commercialisation. L’objectif de cette transformation est de faciliter l’accès des jeunes à l’apprentissage dans la production et la transformation des produits agro-sylvo-pastoraux. »

L’amélioration des conditions de vie des étudiants avec une enveloppe de 22,35 milliards (20,1 milliards à titre de la bourse au profit de 33.571 étudiants et 2,25 milliards d’aide sociale au profit de 19.182 étudiants), une action forte témoignant l’intérêt du Chef de l’Etat pour l’amélioration des conditions de vie et d’apprentissage des étudiants nigériens. Aussi, « 3 ambulances ont été acquises, un centre culturel en cours de construction (73,4% d’exécution) à l’université de Niamey, un foyer en cours de construction à l’université de Tahoua et 2 chambres froides construites au niveau des centres des œuvres universitaires de Diffa et de Tillabéri. »

Du coté infrastructure, nous pouvons entre autres citer : la réhabilitation de 2 amphithéâtres de 1.000 places au profit des Facultés des Sciences Juridiques et Politiques et des Sciences de la Santé de l’Université Abdou Moumouni (UAM) de Niamey ; la construction d’un amphithéâtre de 500 places dans chacune des universités de Diffa et Tahoua.

« Les infrastructures d’accueil en cours d’exécution comprennent (i) la construction et l’équipement de 2 blocs de 2 salles de cours de 250 places dans les universités de Maradi et de Tahoua et (ii) la construction des tentes marocaines de 1.000 places dans les universités de Maradi, Tahoua, Zinder et Niamey et de 300 places dans les universités d’Agadez, de Diffa, de Dosso et de Tillabéri, totalisant 6.200 places supplémentaires. Par ailleurs, 1.950 tables amphithéâtres ont été acquis pour 3 facultés de l’UAM. »

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles