31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

Conférence de Presse relative à la présentation des résultats au 31 décembre 2021 des 6 BANK OF AFRICA cotées à la BRVM

Plus les années passent, plus le Groupe BANK OF AFRICA se fait distinguer à travers un professionnalisme et un dynamisme phénoménal au grand profit de sa clientèle. En effet, suite à la présentation des résultats au 31 décembre 2021 des 6 BANK OF AFRICA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal) cotées à la BRVM tenue le 7 avril 2022 à Abidjan, le Directeur Général Adjoint du Groupe BOA,  M. Abderrazzak Zebdani a animé une conférence de presse en ligne, le vendredi 15 avril dernier. Cette rencontre via visioconférence, la troisième du genre, a permis à une trentaine de journalistes issus de 6 pays de la BANK OF AFRICA côtés à la BRVM de s’imprégner des résultats enregistrés par ladite institution bancaire jusqu’au 31 décembre 2021.

Dans un langage clair, M. Abderrazzak Zebdani s’est confié à cœur ouvert durant une heure d’horloge, aux journalistes ayant soumis une quarantaine de questions à l’intention des responsables du groupe BOA. L’essentiel des questions tourne autour de la performance du groupe dans le secteur bancaire, malgré la persistance de la COVID-19 ; les difficultés auxquelles le Groupe fait face ; la satisfaction de la clientèle, l’accélération du développement des canaux digitaux, etc.   

A tout point de vue, la Bank Of Africa connait une croissance phénoménale avec une performance cumulée globale (hors BOA MALI) sur 3 exercices (2019-2021) des valeurs BOA, y compris dividendes, qui s’établit entre +39% et +61%, soit une performance annuelle moyenne comprise entre +12,8% et +19,4%.

Selon M. Abderrazzak Zebdani, l’année 2021 marque la fin du Plan Triennal de Développement 2019-2021 du Groupe BANK OF AFRICA, dont les objectifs ont été fortement contrariés par l’épidémie de COVID- 19. Parmi les axes de développement stratégiques, figure la transformation bilancielle avec une exposition plus soutenue des crédits sur le segment de la PME ; l’accompagnent de la clientèle sur le maintien des lignes de financement et la restructuration d’encours de prêts ; le développement du portefeuille sur les secteurs économiques résilients à la pandémie ; l’accélération du développement des canaux digitaux ; le développement des opérations de Trade Finance à travers les corridors du Groupe BOA aussi bien en Afrique qu’en Asie (BMCE Shanghai) ou encore en Europe (BOA France) et à Dubaï (BMCE Dubaï).

Pour M. Abderrazzak Zebdani, la BOA est une véritable Banque panafricaine qui fait preuve de professionnalisme et du dynamisme.  Le Groupe BANK OF AFRICA met à la disposition de sa clientèle un réseau et une expertise pour développer  et faciliter les échanges. « Les clients nous font confiance.  Nous avons la responsabilité de garder cette confiance et nous nous mobilisons afin de fournir à nos clients un service de plus en plus meilleur. Cette mobilisation  je dirais  se traduit concrètement par nos orientations stratégiques que nous déclinons à travers le Plan Triennal de Développement battus chaque trois ans  » explique le Directeur Général Adjoint du Groupe BOA. 

L’une des questions la plus récurrente c’est les difficultés auxquelles le Groupe BOA fait face dans ses zones d’intervention.  En réponse à cette question, M. Abderrazzak Zebdani a précisé que le premier souci de tout banquier c’est la maitrise des risques. Tout de même, il faut noter que chaque pays à ses spécificités. « A travers notre présence dans les différents pays, nous rencontrons des difficultés qui sont propres à chaque pays. La première famille des problèmes que nous rencontrons ce sont les crises, notamment les crises sociales, politique, sécuritaire. La deuxième famille des problèmes ce sont les clients de mauvaise foi et ceux qui subissent des aléas » a précisé M. Abderrazzak Zebdani.   

BOA-Niger le leader du secteur 

Pour le cas spécifique du Niger, la BANK OF AFRICA reste incontestablement le leader du secteur bancaire au Niger. Selon les résultats au 31 décembre 2021 des 6 BANK OF AFRICA cotées à la BRVM. Ainsi, la BOA est la 1ère banque du Niger (+1 place) en termes de crédits et 2ème en termes de dépôts avec un réseau de 31 agences à travers le pays. 

La BOA affiche une progression de la marge bancaire de 6,4% sous l’effet conjugué de l’amélioration des encours moyens de crédits et des marges ainsi que des encours moyens de titres de placements (+10%). Sa croissance des commissions et opérations financières de 9,0%, est due au doublement des revenus des opérations financières. Le PNB ressort en croissance de 7,3%.

Le coefficient d’exploitation s’affiche à un niveau bas de 43% grâce à la stabilité des frais généraux conjuguée à la hausse du PNB. Ainsi, le RBE progresse de 14,5%. Le coût du risque baisse de 15,2%, après à un niveau élevé en 2020, et représente -0,8% des encours moyens de crédits, pour un taux de couverture* en amélioration à 63%.


Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles