30.4 C
Niger
dimanche, octobre 2, 2022
spot_img

Information mensongère: La prison de haute sécurité de Koutoukalé n’a pas fait l’objet d’une attaque !

C’est devenu une habitude désormais dans notre pays, les informations sans fondement et sans vérification circulent à travers divers canaux de transmission tendant à induire le public en erreur. Il en est quand même de trop ! Mêmes les aspects les plus sacrés ne sont plus épargnés. La vie de la nation, les biens publics, la sécurité et la sureté de l’Etat, la réputation et la dignité des paisibles citoyens sont jetés en pâture, trainés dans la boue juste pour faire sensation et chanter au scoop.

Sur la toile, des informations concoctées de toutes pièces pullulent faisant état d’une attaque terroriste menée contre la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé avec la définition d’un bilan lourd bien imaginé de 126 détenus, présumés terroristes évadés ainsi que des éléments assurant la sécurité donnés pour morts selon un prompt communiqué du Ministre de la justice, Garde des sceaux M. IKTA Abdoulaye Mohamed.

Sur la base d’un examen minutieux et des éléments pertinents en sa disposition, le ministre dément formellement et catégoriquement cette information qui relève d’une pure mise en scène de ses auteurs. ‘’En effet, le portique de sécurité mis en évidence ne correspond en rien au dispositif en place dans cet établissement et les images utilisées pour la circonstance constituent des photomontages dont l’usage vise à donner un semblant de réalité et semer le doute dans l’esprit de l’opinion nationale et internationale’’ à martelé le ministre de la justice !

Face aux conséquences négatives qu’ont engendrées ces publications d’informations mensongères, le ministre de la justice a instruit le procureur de la république aux fins de diligenter une enquête sur l’origine et les auteurs de ces allégations en vue de les traduire devant les tribunaux.

Par ailleurs, le ministre de la justice rassure l’opinion nationale et internationale quant aux dispositions prises pour assurer la sécurité de la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé tout en appelant à la vigilance des éléments de sécurité à garantir la sécurité de l’ensemble des établissements pénitentiaires du pays.

Dans un contexte de surabondance de l’information, de démonopolisation de l’information et de sa diffusion, le citoyen est interpellé. Distinguer le bon du mauvais, le vrai du faux, l’intoxication de l’information est une tâche très difficile. L’enseignement de certaines valeurs citoyennes, morales et sociales prévient les plus jeunes et leur inculque une culture de bon comportement citoyen, une action qui vise à ne plus s’accommoder avec certaines pratiques dans notre pays qui prennent de plus en plus de l’ampleur et somme toutes mauvaises et dommageables à la cohésion et l’épanouissement des populations.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Information mensongère: La prison de haute sécurité de Koutoukalé n’a pas fait l’objet d’une attaque !

C’est devenu une habitude désormais dans notre pays, les informations sans fondement et sans vérification circulent à travers divers canaux de transmission tendant à induire le public en erreur. Il en est quand même de trop ! Mêmes les aspects les plus sacrés ne sont plus épargnés. La vie de la nation, les biens publics, la sécurité et la sureté de l’Etat, la réputation et la dignité des paisibles citoyens sont jetés en pâture, trainés dans la boue juste pour faire sensation et chanter au scoop.

Sur la toile, des informations concoctées de toutes pièces pullulent faisant état d’une attaque terroriste menée contre la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé avec la définition d’un bilan lourd bien imaginé de 126 détenus, présumés terroristes évadés ainsi que des éléments assurant la sécurité donnés pour morts selon un prompt communiqué du Ministre de la justice, Garde des sceaux M. IKTA Abdoulaye Mohamed.

Sur la base d’un examen minutieux et des éléments pertinents en sa disposition, le ministre dément formellement et catégoriquement cette information qui relève d’une pure mise en scène de ses auteurs. ‘’En effet, le portique de sécurité mis en évidence ne correspond en rien au dispositif en place dans cet établissement et les images utilisées pour la circonstance constituent des photomontages dont l’usage vise à donner un semblant de réalité et semer le doute dans l’esprit de l’opinion nationale et internationale’’ à martelé le ministre de la justice !

Face aux conséquences négatives qu’ont engendrées ces publications d’informations mensongères, le ministre de la justice a instruit le procureur de la république aux fins de diligenter une enquête sur l’origine et les auteurs de ces allégations en vue de les traduire devant les tribunaux.

Par ailleurs, le ministre de la justice rassure l’opinion nationale et internationale quant aux dispositions prises pour assurer la sécurité de la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé tout en appelant à la vigilance des éléments de sécurité à garantir la sécurité de l’ensemble des établissements pénitentiaires du pays.

Dans un contexte de surabondance de l’information, de démonopolisation de l’information et de sa diffusion, le citoyen est interpellé. Distinguer le bon du mauvais, le vrai du faux, l’intoxication de l’information est une tâche très difficile. L’enseignement de certaines valeurs citoyennes, morales et sociales prévient les plus jeunes et leur inculque une culture de bon comportement citoyen, une action qui vise à ne plus s’accommoder avec certaines pratiques dans notre pays qui prennent de plus en plus de l’ampleur et somme toutes mauvaises et dommageables à la cohésion et l’épanouissement des populations.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Information mensongère: La prison de haute sécurité de Koutoukalé n’a pas fait l’objet d’une attaque !

C’est devenu une habitude désormais dans notre pays, les informations sans fondement et sans vérification circulent à travers divers canaux de transmission tendant à induire le public en erreur. Il en est quand même de trop ! Mêmes les aspects les plus sacrés ne sont plus épargnés. La vie de la nation, les biens publics, la sécurité et la sureté de l’Etat, la réputation et la dignité des paisibles citoyens sont jetés en pâture, trainés dans la boue juste pour faire sensation et chanter au scoop.

Sur la toile, des informations concoctées de toutes pièces pullulent faisant état d’une attaque terroriste menée contre la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé avec la définition d’un bilan lourd bien imaginé de 126 détenus, présumés terroristes évadés ainsi que des éléments assurant la sécurité donnés pour morts selon un prompt communiqué du Ministre de la justice, Garde des sceaux M. IKTA Abdoulaye Mohamed.

Sur la base d’un examen minutieux et des éléments pertinents en sa disposition, le ministre dément formellement et catégoriquement cette information qui relève d’une pure mise en scène de ses auteurs. ‘’En effet, le portique de sécurité mis en évidence ne correspond en rien au dispositif en place dans cet établissement et les images utilisées pour la circonstance constituent des photomontages dont l’usage vise à donner un semblant de réalité et semer le doute dans l’esprit de l’opinion nationale et internationale’’ à martelé le ministre de la justice !

Face aux conséquences négatives qu’ont engendrées ces publications d’informations mensongères, le ministre de la justice a instruit le procureur de la république aux fins de diligenter une enquête sur l’origine et les auteurs de ces allégations en vue de les traduire devant les tribunaux.

Par ailleurs, le ministre de la justice rassure l’opinion nationale et internationale quant aux dispositions prises pour assurer la sécurité de la Maison centrale de haute sécurité de Koutoukalé tout en appelant à la vigilance des éléments de sécurité à garantir la sécurité de l’ensemble des établissements pénitentiaires du pays.

Dans un contexte de surabondance de l’information, de démonopolisation de l’information et de sa diffusion, le citoyen est interpellé. Distinguer le bon du mauvais, le vrai du faux, l’intoxication de l’information est une tâche très difficile. L’enseignement de certaines valeurs citoyennes, morales et sociales prévient les plus jeunes et leur inculque une culture de bon comportement citoyen, une action qui vise à ne plus s’accommoder avec certaines pratiques dans notre pays qui prennent de plus en plus de l’ampleur et somme toutes mauvaises et dommageables à la cohésion et l’épanouissement des populations.

Related Articles

- Advertisement -spot_img