31.3 C
Niger
lundi, mai 16, 2022
spot_img
spot_img

Tribune Citoyenne: Mohamed BAZOUM , un An déjà, le Sillon reste encore à creuser 

Nous ne sommes point surpris qu’un (1) An après  son accession à la Magistrature Suprême , que le Bilan du Président Mohamed Bazoum soit principalement réduit à une bonification des Activités en matière  de Dialogue social .

Effectivement la plupart des Composantes des sphères socioprofessionnelles ont été rencontrées dans un format d’échanges et d’information, dont une Conférence des Cadres , sur la vision et la détermination du Président à avancer . Il en est ressorti  une accalmie sur le Front social.

Incontestablement le style de gouvernance a obtenu l’accompagnement de la plupart des Acteurs  sociopolitiques .Toutefois cela a suscité également  une impatience. Celle  de voir une dynamique nouvelle s’opérer dans l’Action publique , avec des Résultats impactant positivement sur les conditions de vie des Populations.

Un (1) An après ce n’était pas automatique que la gouvernance décolle très nettement  .
Malgré  la formidable énergie déployée par le Président de la République pour insuffler de façon tous azimuts,  une dynamique nouvelle à la machine de gestion des Affaires publiques, force est de reconnaitre que l’avion-Niger, Renaissance Acte III  ( heureuse formule de mon Frère  Djeukame Tchameni, Auteur de l’ouvrage Bazoum Mohamed, le chemin de la Présidence ) , l’Avion-Niger ,  Renaissance Acte III  ,dis-je , est encore en bout de piste, les moteurs en plein régime , en attente du décollage  .

1. Du besoin d’une Démarche formelle  de mobilisation des Energies et Intelligences

Il est clairement observable que la démultiplication-relais   de l’Energie déployée par le Président Mohamed Bazoum ,  sur les différents maillons  de la chaine de la gouvernance, n’est encore pas au rendez-vous.

La routine, le surplace, l’absence du sens de l’Etat, d’ambition pour le pays, et d’autres contrevaleurs, règnent encore en maitre dans la conduite des Affaires publiques .
 La Politique politicienne de petites combines , du culte de la facilité et de la dépradation des Ressources de l’Etat, tente de maintenir sa domination sur le système de la Gouvernance.

Toutefois un progrès non négligeable a été enregistré sur le plan de la lutte contre la dégradation des Deniers publics.

Pour espérer arracher l’Avion-Niger  de la lourde pesanteur socio-politique ,  et amorcer une véritable ascension, le Président Mohamed BAZOUM doit initier une démarche intelligente plus formelle  de neutralisation graduelle desdites pesanteurs.

Cette Démarche implique en plus d’une hiérarchisation pertinente  des priorités ,  une appropriation par tous les Acteurs publiques de la stratégie  « Consolider et Avancer ».
Il convient de faire remarquer que l’identification des Acquis à consolider , issus de dix (10 ) ans de Renaissance , les moyens de leur consolidation , et la mise en œuvre de nouveaux Programmes structurants, ne sauraient être une affaire d’un (1) , de deux (2)ou de trois ( 3) Ans.

C’est pourquoi, nous estimons que le Bilan de la 1 ère année ne devrait pas souffrir du Fétichisme des Bilans classiques  d’anniversaire.

La dialectique entre Consolidation et Croissance, ne permet pas une lisibilité  en termes de Bilans d’anniversaire. Il faut d’autres outils d’évaluation et de communication.
Pour illustrer notre Thèse nous utiliserons l’image du sillon. Elle permet de  synthétiser  l’approche conceptuelle pour un   décryptage approprié de la gouvernance,  et par ricochet  une évaluation en termes de  Bilan.

Une application de la Thèse serait  de  considérer que le Président Mohamed Bazoum a tracé un sillon de travail  qui doit permettre à terme de concrétiser sa Vision et son Programme pour le pays.

L’approche méthodologique voudrait donc,  que le   Sillon de Gouvernance soit   creusé en profondeur,  également en largeur, et qu’il ait  de la perspective.

De ce point de vue par exemple, les Activités ou réalisations  de profondeur  devraient permettre d’identifier les acquis  infrastructurels et ou superstructurels à consolider. 
Naturellement c’est une démarche  dont l’efficacité est tributaire  de la capacité à poser les bonnes questions  sur tout. Elle est engament conditionnée par  l’aptitude à accepter de se remettre en cause pour  s’ouvrir à de nouvelles possibilités de solutions dynamiques.

Ceux qui nous ont fait  l’honneur de nous lire récemment ,  ont dû    noter  que   nous avons opté  à dessein pour un style normatif ,  afin de dire  comment nous pensons que les Affaires publiques et citoyennes  doivent être analysées , quels  comportements à adopter   aux regards de certains phénomènes sociopolitiques impactant la vie de nos Concitoyens .
Il devient  de plus en plus clair que la survie des Nations africaines  dépendra de leur  capacité à se  débarrasser des  pesanteurs sociopolitiques, après leur identification,  à travers le bon questionnement.

Elles  devront dans la même démarche produire de l’intelligence stratégique pour comprendre les dynamiques complexes internationales,  concevoir les outils ou instruments pour  se projeter dans l’Avenir.

L’Avenir peut et doit  se construire conformément à notre vision du  standard du bonheur ( Etablir notre propre Indice de Bonheur National plus dynamisant que l’IDH du PNUD ) .
Plus que par le Passé, concernant notre pays le Niger , le succès de la  gouvernance dépend de la Capacité des Gouvernants notamment du Premier d’entre eux, le Président de la République  , de mobiliser toutes les énergies et intelligences constructives, et  affaiblir la capacité des Forces centrifuges  anti progrès.

Le  Président Mohamed BAZOUM  , au regard de la méthode de gouvernance mise en œuvre pendant la première année, a donné la preuve  d’une aptitude à mobiliser les Energies sociales .    Il s’agit à présent  de formaliser la Démarche , de la rendre lisible et nternalisable par tous . Une Démarche pour  mobiliser les Energies ,  et produire de l’intelligence stratégique.

Nous ne pouvons ne pas souligner un fait historique troublant : la montée en puissance des Héritiers   de la Pensée de Lénine, de Mao Tse Tung , à savoir la Russie et la chine .
La dialectique des Contradictions pour bâtir des stratégies semble avoir donné de bons Résultats.

Nous avons l’impression que leurs Héritiers africains ou d’ailleurs n’ont pas trouvé le  secret de  ces Idéologies. Peut-être que nous devrions relire nos Notes d’Etudiants sur le Matérialisme dialectique, la Théorie des Contradictions de Mao Tse Tung, et les assaisonner avec des valeurs  fondamentales de nos Sociétés ? 

La pleine conscience par exemple de la dialectique des contradictions aurait pu  peut-être,  empêcher la navigation à vue caractéristique de certaines  Gouvernances. Quelle est la contradiction principale, quelles sont les contradictions secondaires ?

Un exercice que nous pratiquons allègrement lors de nos luttes syndicales estudiantines.
La Russie et la Chine semblent  utiliser avec succès, cette approche dans la prise de décisions sur plusieurs dossiers de géostratégie mondiale.

Sur un autre  plan, de façon  complémentaire  la prise en compte de nos valeurs sociohistoriques aiderait à identifier des principes de gouvernance qui ont permis à des Royaumes de devenir des Empires et de connaitre de longues périodes de prospérité. Les Chefs de ces Entités Territoriales ne disposaient pas  des méthodes  de Management moderne enseignées dans de grandes Universités de nos Jours !

La bonne Palabre Africaine comme le fait remarquer fort à propos Alain Foka , ne devrait-elle pas être mise à contribution, avec ses principes de sagesse ,  pour solutionner la Crise entre la CEDEAO et certains pays membres ? « On parlait d’abord entre Frères » Il s’agit d’une Fraternité vraie.

2. Du Questionnement en question

Dans cette partie  nous mettrons sur la table des questionnements qu’il nous a été donné  d’identifier  à l’occasion de Réflexions personnelles, or d’échanges avec d’autres Frères.

2.1. Quelles explications à la suppression de la subvention  des engrais ?
Le Niger étant un pays structurellement déficitaire sur le plan agricole, avec une paupérisation accrue dans le Monde agricole ( très grande frange de la Population ), ne pourrait accroitre sa capacité de production sans une politique de facilitation de l’accès  aux engrais . L’incongruité  de la justification retenue est  que,  c’est la conditionnalité pour bénéficier du Programme  américain MCA / MCC- compact . La conséquence à très court terme sera de rendre notre agriculture effectivement «  compact »,  avec une chute drastique des Productions . Comment accepter d’un pays qui officialise la subvention de son Agriculture à savoir les Etats Unis, un projet qui nous dénie la possibilité de subventionner ne serait ce que les Engrais ?
C’est un questionnement d’urgence vital pour nos concitoyens pauvres agriculteurs.

2.2. Comment assurer  le financement optimal de l’agriculture en privatisant  la Banque agricole BAGRI , créée à cette Fin ?

Aucune souveraineté alimentaire  ou politique intelligente agricole ,  n’est possible si l’on  ne maitrise  pas les ressources financières appropriées  . En l’occurrence une Structure a été pensée et mise en place pour le développement du secteur rural . Elle risque  d’être dévouée de cette Mission noble et de   passer  entre des Mains étrangères ( quel  sens de l’Etat , de l’intérêt général, quelle ambition pout le Niger dans une telle posture ? ) .

2.3. Pourquoi ne pas remettre en place une  Banque de développement ?

L’expérience de la défunte BDRN, et les besoins de développement maitrisé de notre pays sont des arguments entre autres pour  ce questionnement.
La BAD n’est-elle pas la Banque de développement continentale ? Pourquoi pour des pays en construction une telle Structure ne serait- elle pas envisageable ?       

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles