33.4 C
Niger
mercredi, juillet 6, 2022
spot_img
spot_img

UNE AFFAIRE REGULIEREMENT JUGEE ET QUI FAIT L’OBJET D’UNE DESINFORMATION

Contrairement à ce que l’on voulait faire croire  cette affaire qui fait la « UNE » des réseaux sociaux a été régulièrement jugée au Tribunal de Grande Instance Hors Classe de Niamey (TGI/HC/NY).

En effet, l’affaire a été jugée, publiquement et contradictoirement,  le 17 mai 2022 en présence des avocats des deux (2) parties. Les faits ont été requalifiés en complicité de coups et blessures volontaires avec armes et  séquestration pour une personne.

Les prévenus ont tous été déclarés coupables des faits qui leur sont reprochés et en répression, ils ont été condamnés à la peine d’emprisonnement de trois (3) mois assortis de sursis et 20.000F d’amende chacun. Constatant le retrait de la plainte, le tribunal donne acte à la victime de sa non constitution de partie civile et condamne les prévenus aux dépens. Délai d’appel : dix (10) jours.

Voilà les faits concernant cette affaire de coups et blessures volontaires avec armes et séquestration que l’on voulait coûte que coûte  faire croire qu’elle a été traité à la Présidence de la République juste pour porter atteinte à l’image de la justice, une image qui s’améliore de plus en plus.    

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles