- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
EconomieRégulation de l'exploitation et de la commercialisation du pétrole nigérien  Le ministre...

Régulation de l’exploitation et de la commercialisation du pétrole nigérien  Le ministre du pétrole met les bouchées doubles

C’est un ultimatum lancé par le ministre du Pétrole à la direction générale de la Soraz de clarifier la situation du personnel nigérien qu’elle emploie conformément aux dispositions du code du travail au Niger.

En effet, après constat dressé, il ressort des graves violations des dispositions du code de travail au Niger surtout concernant le personnel nigérien alors que la nigerisation des emplois fait partie des clauses substantielles des engagements qui lient la Soraz à l’État du Niger.

Le caractère opaque de l’emploi et de la gestion du personnel nigerien dans les sociétés n’est pas un phénomène qui date d’aujourd’hui en raison de la non implication effective des autorités de tutelle dans la sécurisation, la préservation et la protection des employés nigériens.

Entre autres facteurs de cette courageuse initiative, le ministre ABBA a surtout regretté le manque d’efforts de la Soraz dans la l’amélioration de la nigérisation des emplois malgré les efforts de l’État du Niger de lui accorder l’autorisation de commercialiser elle-même la moitié des volumes destinés à l’export au détriment de la société nationale qu’est la Sonidep.

Ainsi, la Soraz est aussi sommée de mettre fin au mécanisme de détachement actuellement pratiqué en contradiction avec l’article 8 du code du travail en vigueur au Niger.
Par ailleurs, à compter du 31 août 2022, chaque personne travaillant sur le site doit avoir signé un contrat de travail avec la Soraz dûment visé par les autorités compétentes. Aussi, conformément à l’article 25 du code de travail, chaque employé étranger doit avoir un remplaçant nigérien qui sera formé et qui bénéficiera d’un plan de progression destiné à lui permettre de remplacer l’étranger à une échéance déterminée.

Pour ce faire, à la date butoire du 31 juillet 2022, la Soraz est tenue de fournir à l’autorité de tutelle la liste de l’ensemble des personnes appelées à être employées en précisant toutes les informations liées à la nature de son contrat, l’ensemble des contrats de travail des personnes ci-dessus mentionnées, la grille des salaires et avantages accordés à chaque employé par niveau hiérarchique qui ne doit souffrir d’aucunes discriminations injustifiées entre employés nigériens et étrangers.

Enfin, il faut noter que cette nouvelle dynamique insufflée vise surtout à protéger les travailleurs nigériens et leurs emplois dans une société étrangère dont les principes de la saine gestion laissent à désirer.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article