- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
PolitiqueTribune Citoyenne: BAZOUM Mohamed, Siffler la  fin de  la recréation politique

Tribune Citoyenne: BAZOUM Mohamed, Siffler la  fin de  la recréation politique

Comme dirait le philosophe «  to be or not to be,… » ? 

N’est ’-il pas temps de réécrire une nouvelle Page politique et historique de notre pays sur une base de fraternité vraie retrouvée, et de sauvegarde de l’intérêt supérieur de la Nation ?

La pressente  réflexion a pour ambition de montrer que cela est possible, en mettant en exergue des déterminants pour y parvenir.

  1. Rappel succinct du Contexte sociopolitique 

Au regard des défis immenses de développement  à relever , qui du reste ne sont pas solutionables  sur quatre Générations, à plus forte raison sur un Mandat Présidentiel, il est important que notre pays s’inscrive résolument  dans la voie du Travail hard , le seul  qui soit  véritablement libérateur .

Le verdict du Tribunal de la CEDEAO , accepté par le Président Mahamame Ousmane peut et  doit marquer le point de départ de cette avancée claire dans la voie du Travail, c’est-à-dire l’accélération de la mise en œuvre du Programme politico-économique  pour lequel le Président BAZOUM Mohamed  a été élu .

Le temps de la politique doit céder la place à celui de la construction nationale. Cela est d’autant  plus impérieux que les incertitudes au plan international s’amplifient ,  créant des contraintes supplémentaires à l’ensemble des pays, particulièrement aux pays sous-développés .

Le Déterminant principal du succès sera la capacité de  mobiliser les populations , avec enthousiasme autour d’Actions publiques  impactant positivement  leurs conditions de vie .

Le Président BAZOUM Mohamed  ne peut être maintenu continuellement  dans une posture de  surcharge par la gestion ‘’ des petites choses’’ , de complotites politiques,  au lieu de prendre la hauteur pour avancer résolument vers l’implémentation de Programmes de développement véritablement structurants  .

Naturellement cela suppose également que nous acceptions  de revisiter le Modèle de gestion des Affaires publiques  qui est routinier , improductif dans plusieurs  de ses compartiments , et  couteux pour le Budget de l’Etat .

C’est le lieu de souligner que les contre-valeurs sociales ont proliféré dans tous les compartiments de la Société. Leur élimination nécessite une lutte de chaque instant ,   impliquant  toutes les Filles et tous  Fils de notre pays qui acceptent de redevenir Nigériens Tout Court ( NTC) ,  des Citoyens qui placent l’intérêt supérieur du Niger au-dessus de toute considération .

Cela n’est pas compliqué !  Comme nous  l’avons abordé dans des réflexions antérieures , il suffit  pour toute Action publique , de se poser les bonnes questions ,  de privilégier le  questionnement sans état d’âme  sur leurs opportunités , leurs pertinences , sur les  Forces et les faiblesses des Acteurs en cause , et de s’attaquer à ce qui ne marchent pas  , voire d’innover .

De ce point de vue il faut mettre fin à  la diversion sur des questions comme la limitation des naissances ,  la règlementation des cultes . Tous les Programmes non structurants , qui détournent l’énergie sociale ,  et qui à court terme n’apportent rien aux conditions de vie des Populations , doivent être déclassés en termes de priorité .  Il en est de même des Actions de lutte contre la Corruption . Cette Activité devrait être laissée à la discrétion des  Institutions dont la mission est de les déceler,  et de les combattre. Sur ce chapitre il faut souligner que nous avons une Société civile  efficace et en alerte. Le Président de la République doit s’assurer simplement que les Institutions en question font leur Travailavec les moyens requis.

De ce point de vue également nous devrions nous  concentrer sur les Partenariats extérieurs contributifs, maximiser les avantages de proximité géographique sur le plan  de la promotion des Affaires économiques, de la  lutte contre le Terrorisme.

Notre intérêt de pays en construction,  doit nous guider à sauvegarder des Relations pragmatiques avec des pays comme le Mali, le  Burkina Faso ou d’autres , ce , malgré les contextes politiques qui peuvent y  prévaloir.

Les pays Européens qui sont considérés comme les chantres ou modèles de Démocratie, ne sont-ils  pas dans des Relations Diplomatiques et d’Affaires  pragmatiques,  avec des pays qui sont à mille lieux de l’idéal démocratique au sens  européen du terme ?

Par exemple  concernant le  Mail sans préjudice des Postures politiques  de la CEDEAO, nous devrions pouvoir  de façon intelligente,    rétablir des Relations fraternelles avec leurs Dirigeants. Et pour ce qui est du  Burkina Faso nous devrions veiller à les sauvegarder.

Il convient de souligner que notre pays lui-même est toujours en transition démocratique. Nous venons de connaitre la 1 ère passation   du pouvoir entre deux (2) Présidents démocratiquement élus.

D’ailleurs cela nous cause notre ‘’Malaise Hollandais’’ politique à la nigérienne, ou nous vivons la coexistence de deux Images de Présidents.

Avant de terminer avec le contexte introductif, il nous parait important de souligner  certains  traits de caractère chez le Présidente BAZOUM Mohamed, qui naturellement influent  sur sa Méthode  de gouvernance (MG-BM )  . Des traits de caractère  qui sont  à la fois un atout  et  une faiblesse. Il s’agit de son volontarisme et son engagement patriotique.

 Dans certaines Tribunes nous avons essayé  d’identifier l’origine de tels traits de caractère chez l’Homme.  Nous en sommes arrivés à les expliquer par son Education nomade ,  qui forme à la générosité, à la solidarité, à  la patience, à  la disponibilité ;  et la spontanéité dans les  Relations Humaines.

En ce qui concerne l’attachement à la Patrie, l’explication réside  dans son Parcours syndicale, dans le militantisme  panafricaniste engagé, et dans  son parcours politique fait de loyauté, également fait de respect des Biens Publiques.

Voilà pourquoi il est débordant d’énergie et de volonté ; Il veut être  sur tous les Fronts,  surtout que la Machine administrative ne suit pas la cadence qu’il tente  d’impulser. Toutefois il y a un inconvénient majeur que lui-même reconnait, lors qu’il dit qu’ « après un certain Age on ne refait par le caractère  d’un Homme ».

Cet inconvénient c’est le fait que le Chef étant le dernier recourt, une fois qu’une Décision est prise, ou qu’un Discours est tenu dans la spontanéité , il est difficile d’en atténuer les effets si toutes fois il s’avère que des difficultés techniques ou opérationnelles peuvent se poser dans leur mise en œuvre. Parfois les Décisions sont prises mais dans le souci  de vouloir  rapidement  satisfaire des Besoins, il n’est pas fait  d’étude des options,  pour obtenir la maillure Solution. Ainsi  expliquons-nous  par exemple,  la mésaventure  vécue avec  des Amphithéâtres en en tentes, au lieu de chapiteaux aux normes admises internationalement.

Au demeurant ce Contexte étant rappelé, nous devons composer avec les aouts liés au  caractère du Président , et aider à faire avancer les Choses . Ne dit-on pas que celui qui n’a pas de défaut n’a qu’à lever le doigt .

  • De l’impératif de la mobilisation

Populaire citoyenne

Après un  An sur le terrain, pratiquement seul,  un an en réalité de tentative de consolidation des Acquis, il est plus que temps d’avancer  dans une démarche qui mobilise tous les Nigériens autour des Enjeux de développement de notre pays.

La survie de notre pays  dans un environnement  international plein d’incertitudes, puis son véritable  épanouissement socio-économique, sont tributaires de notre capacité à nous tous,  de nous mobiliser ensemble, au-delà des obédiences politiques, des sectarismes professionnels, et autre pour nous investir dans la bataille du développement.

Le Président  Bazoum Mohamed a toujours été dans cette disponibilité, il s’agit à présent d’identifier des Cadres de concertation  innovants ,  et intelligents pour impulser cette dynamique , qui dépasse  l’exercice du Dialogue politique au sein de CNDP.

D’ores et déjà, de façon non exhaustive nous entrevoyons deux chantiers possibles sur lesquels le Président de la République  peut engager une mobilisation populaire.

 Il faut  décourager les Pensées divisionnistes, sectaristes  agrippées à de petits intérêts, pour oser la grande ouverture à toutes énergies constructives, et libérer les Compétences et  les Intelligences.

  • Des chantiers possibles de mobilisation citoyenne

Il s’agit d’une démarche prospective qui consiste à  faire en sorte que les Citoyens  s’approprient d’un Projet ,  d’un Programme ou d’une Activité publique , dans sa complexité , ses implications , ses enjeux  , pour se projeter vers l’Avenir . C’est un préalable essentiel si l’on veut obtenir les meilleurs scenarios qui structureront notre futur, (les Rencontres d’Appropriation Citoyenne, les RAC). 

A défaut ,  ce serait la continuité dans  la routine , le surplace dans certains domaines  et ,  la  régression du fait de la  prévalence quasi générale des contre-valeurs ( corruption, recherche de la facilité, régionalisme , intolérance multiforme,  divers  conflits , incivisme , vacance de l’Etat et du sens de la Patrie etc. ) .

3.1. Des Assises Nationales sur la Défense de la Patrie

Sur cette question hautement prioritaire, nous avons publié une Tribune dans laquelle, nous invitions à la tenue  d’une RAC Défense et Sécurité.

Dans la mesure où nous sommes d’accord que la Défense d’un pays ne saurait être  uniquement l’Affaire des Forces de défense et de Sécurité (FDS),ou du  Présidente de la République tout seul  , certes  son Devoir Constitutionnel   , nous devrions donc repenser notre approche de la question sécuritaire . 

Malgré la détermination  de nos FDS, leur engagent patriotique,  le  dévouement et le  volontarisme du Président de la République  dans la guerre contre le Terrorisme et les autres formes de banditisme, nous gagnons des batailles. Il nous faut  gagner la Guerre  aussi .  Cela implique la participation de toutes les Filles et de tous les Fils  du Niger, chacun avec sa capacité et  son  Expertise. 

Par exemple comment nous assurer que les Prières conscientes et collectives sont organisées,  si les Oulémas  ne sont pas formellement associés à une démarche nationale de mobilisation. C’est valable pour les autres Obédiences religieuses.

De ce point de vue  la question sécuritaire à Tillabéry par exemple ne devrait  pas être   l’affaire des Ressortissants de la Région de Tillabéry uniquement. Leurs Frères et Sœurs  des autres Régions doivent être dans la solidarité active et le soutien. Un Forum spécifiquement  concentré sur une région donnée, conduit à une solution pas nécessairement dynamisante.  C’est pourquoi il faut réfléchir  à une démarche à caractère  national,  qui associerait toutes les bonnes intelligences du Pays pour faire des suggestions. Une des Finalités de ces Assises nationales citoyennes est l’opportunité qu’elles offrent,  de faire internaliser par tous ,  les Stratégies et politiques retenues, de mobiliser les citoyens sur la base de leur pleine conscience des Enjeux.

Pour ce faire un Panel de Haut niveau pourrait être mis en place,  pour suggérer  un Format des Assises en question,   les modalités pratiques de leur Organisation, et  de leur Tenue effective.

En l’occurrence notre pays regorge de Personnalités de grandes qualités morales, et socio-professionnelles qui peuvent être associées  à un tel Projet ,  s’il advenait que la Proposition retienne l’Attention des Hautes Autorités du pays .

De façon non exhaustive nous citerons des Personnalités comme Mahamadou DANDA , ancien Premier Ministre , Mr Akoli Daouel  ancien Ministre, ancien Député National, ancien 1 er Vice-président du CESOC , Mr Katambe Issufou ancien Ministre de la Defense , Mr  Mounkaila Goumandakoye ancien Responsable Afrique du PNUE à Nairobi, Mme Aichatou Mindaoudou, Mme Bayard Mariama Gamatche, Mr  Mohamed Anako  et Ewangue Mohamed respectivement président Conseil Régional d’Agadez, et Haut Cadre à la HACP, Mr Issoufou Kado Magagi Panafricaniste ,  ancien leader syndicaliste ,  Mr MAIGA Amadou Adamou Conseiller spécial du Présidant de la République , Mme Traore Salamatou de l’ONG  Dimol , etc.

  • Des Assises nationales de la Ruralité

Les Contraintes multiples d’ordre sécuritaire qui affectent la capacité de production du monde rural ( crise sanitaire , guerre en Ukraine) , les changements climatiques , nous  interpellent sur notre capacité de riposte pour assurer l’alimentation des populations nigériennes.

Plus que jamais la ruralité devient un secteur stratégique prioritaire, autour duquel une mobilisation est nécessaire en vue  d’en tirer  tous les profits possibles.

 Une question simple mais pertinente dans le domaine de l’agriculture,  est par exemple celle de savoir si  la politique de promotion des cultures de contre-saison ,  conjuguée à  celle de  la distribution gratuite ciblée  de vivres , à des populations impuissantes devant les caprices de la Nature, sont des solutions viables et durables pour garantir l’autosuffisance alimentaire ?

Devant la dispersion des efforts et des énergies dans le secteur rural,  et surtout pour assurer  un succès  au Programme pôle agro-industriel par Région, il serait bien que des Assises d’appropriation citoyenne, dans l’esprit de ce qui a été proposé pour la Défense de la Patrie, soient organisées.  

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article