- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
SociétéLe Président Du Conseil De Ville De Niamey Appelle À Une Mobilisation...

Le Président Du Conseil De Ville De Niamey Appelle À Une Mobilisation Massive De La Population Et Des Partenaires En Faveur De L’école

L’opération ‘’Zéro classe paillote’’ à Niamey, une initiative louable de la Ville de Niamey, entrera très bientôt dans sa phase opérationnelle. En effet, ce mercredi matin, une Table ronde consacrée au lancement de cette opération réunira les différents acteurs et les partenaires de l’école nigérienne autour de la table pour débattre, et surtout agir, sur cette question, au Centre de Conférences Mahatma Gandhi.

Comme l’a expliqué le président du Conseil de Ville de Niamey, le député-maire Oumarou Dogari Moumouni, dans une interview qu’il a accordée à un confrère, en prélude à la Table ronde, cette initiative de la Ville de Niamey vient à point nommé en appui aux actions multiformes prises par les plus hautes autorités du pays, le Président de la République ayant inscrit le secteur de l’éducation parmi ses grandes priorités. L’option du Chef de l’Etat étant de remettre le secteur de l’éducation dans son rôle de premier levier du développement de notre pays, il est donc apparu important pour les responsables de la ville de Niamey d’entreprendre un certain nombre d’actions en faveur de l’école dont l’initiative ‘’Zéro classe paillote’’ dans la ville Niamey.

Venant de la capitale, cette initiative s’inscrit assurément dans la logique de la pédagogie du bon exemple. Selon le député-maire, il s’agira de faire en sorte que tous les efforts consentis par le gouvernement en faveur de l’éducation soient rentabilisés à travers la mise en place d’infrastructures modernes et durables, pour créer un cadre agréable et favorable à l’amélioration des conditions d’étude pour les enseignants et les élèves. 

L’initiative ‘’Zéro classe paillote’’ à Niamey est d’autant plus utile et pertinente qu’on se rappelle du phénomène des incendies récurrents des classes en paillote à Niamey, le pire exemple étant le tragique incendie qui a endeuillé plusieurs familles, le 13 avril 2021 à l’école primaire au quartier Pays Bas, avec la mort d’une vingtaine d’enfants du préscolaire. « C’est donc partant de ce constat amer que nous avons décidé de tourner le dos aux classes en paillote qui, si à un certain moment a permis de résorber le manque de classes, sont devenues aujourd’hui désuètes et surtout dangereuses pour les enfants. C’est à ce titre que la ville de Niamey a décidé de ne plus jamais y faire recours, conformément aux engagements du Président de la République et du gouvernement qui ont pris l’option qu’au Niger, il n’y ait plus jamais de classe en paillote », a expliqué M. Oumarou Dogari Moumouni. Car, a-t-il ajouté, ‘’nous ne pouvons continuer à regarder nos enfants calcinés dans des incendies de classes’’.

Notant que ce sont d’énormes moyens que l’Etat mobilise dans la construction des infrastructures scolaires, le député-maire a indiqué que cette table ronde s’adresse singulièrement à la population de Niamey qui doit s’approprier cette initiative ‘’Zéro classe paillote’’. Parlant des contributions attendues de la population et des partenaires, M. Dogari compte sur l’engagement de la population et des partenaires. ‘’Cette Table ronde s’adresse principalement à la population de la ville de Niamey sur laquelle nous comptons énormément. Nous attendons une participation massive, mais aussi et des contributions à la hauteur de nos attentes. Aucune contribution n’est de trop, aucune n’est à négliger. Nous devons tous ensemble nous engager résolument pour tourner la page des classes en paillote », a affirmé M. Oumarou Dogari Moumouni.

C’est pourquoi, il a lancé un vibrant appel à l’endroit de la population et des partenaires pour gagner le pari de sécuriser nos enfants en construisant toutes les classes en matériaux définitifs. « La population de Niamey, qui nous a déjà aidés dans la réflexion, doit prendre cette question à bras le corps, en contribuant de manière abondante, efficace et efficiente dans la mobilisation des moyens d’action. Il est vrai qu’il y a les efforts de l’Etat et de la Ville de Niamey, mais il faut que la population contribue particulièrement pour la réussite de cette opération. Viendront ensuite s’ajouter les appuis des partenaires qui ont d’ailleurs toujours répondu aux sollicitations du Niger pour appuyer ses efforts en faveur du secteur de l’éducation», a lancé le président du Conseil de ville de Niamey.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article