29.3 C
Niger
dimanche, août 14, 2022
spot_img
spot_img

1ère Session Du Dialogue Politique Niger-Union Européenne Au Titre De L’année 2022 : L’UE Salue Le Modèle Démocratique Du Niger Et Son Impact Positif Sur L’Afrique De L’Ouest Et Le Sahel

La première session au titre de l’année 2022 du dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne s’est tenue le vendredi 8 juillet 2022 à Niamey. A l’ouverture des travaux, les deux parties ont salué le dynamisme de leur coopération et ont opté pour son renforcement en ces temps de crises majeures à travers le monde.

L’Union Européenne à travers la cheffe de sa délégation au Niger, a salué la perspicacité du modèle démocratique nigérien de même que son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. La Délégation nigérienne à ce dialogue était conduite par le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou.

A l’ouverture officielle des échanges, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a indiqué que le dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne est un exercice de partage d’informations qui vise à raffermir le partenariat entre les deux parties. Les sessions de dialogue, a-t-il poursuivi, représentent le baromètre de ce partenariat qui se veut « respectueux, constructif et axé sur les défis du présent et les perspectives d’avenir ». Le chef de la diplomatie nigérienne a également apprécié la franchise prônée par ce mécanisme dans la conduite des travaux, ainsi que la diversité des thèmes retenus dans l’ordre du jour de la 1ère session au titre de l’année 2022.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou, a souligné le soutien multiforme qu’apporte la commission de l’Union Européenne à l’actuel Gouvernement et a salué « la présence des ambassadeurs  des pays membres de l’Union Européenne » aux travaux. Cette mobilisation de la partie amie « est le témoignage éloquent de la grande considération que vos pays respectifs portent à l’endroit du Niger dans ses efforts pour la construction de la démocratie et de l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, et la lutte contre le terrorisme », a-t-il reconnu.

La cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger, Mme Denisa-Elena

Ionete, s’est réjouie du dynamisme de la démocratie nigérienne, tout en saluant son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Elle a précisé que la première session de ce dialogue qui est soutenu par un travail quotidien et par la disponibilité et l’ouverture d’esprit des parties prenantes, se tient à un moment critique caractérisé par des évolutions politiques et sécuritaires au niveau global et régional et qui aggravent la situation sécuritaire et politique dans la région du Sahel.

Selon Mme Denisa-Elena Ionete, le présent dialogue permettra d’amener des éléments d’analyse et des recommandations afin de soutenir les réflexions en cours pour la suite de l’engagement de l’Union Européenne au Niger. Il pourra également contribuer « à affiner et améliorer le design et la mise en œuvre  des différentes actions  au stade de planification » afin de mieux les ancrer dans la politique du « gouvernement de la recevabilité mutuelle », a insisté la cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger. Elle a, dans son allocution d’ouverture, remercié les partenaires nigériens de sa délégation pour leur « disponibilité et la qualité des échanges basés sur la confiance et la transparence ». Le dialogue politique entre la République du Niger et la délégation de l’Union Européenne au Niger s’inscrit dans le cadre de l’application de l’Accord de Cotonou de Juin 2000.

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

1ère Session Du Dialogue Politique Niger-Union Européenne Au Titre De L’année 2022 : L’UE Salue Le Modèle Démocratique Du Niger Et Son Impact Positif Sur L’Afrique De L’Ouest Et Le Sahel

La première session au titre de l’année 2022 du dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne s’est tenue le vendredi 8 juillet 2022 à Niamey. A l’ouverture des travaux, les deux parties ont salué le dynamisme de leur coopération et ont opté pour son renforcement en ces temps de crises majeures à travers le monde.

L’Union Européenne à travers la cheffe de sa délégation au Niger, a salué la perspicacité du modèle démocratique nigérien de même que son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. La Délégation nigérienne à ce dialogue était conduite par le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou.

A l’ouverture officielle des échanges, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a indiqué que le dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne est un exercice de partage d’informations qui vise à raffermir le partenariat entre les deux parties. Les sessions de dialogue, a-t-il poursuivi, représentent le baromètre de ce partenariat qui se veut « respectueux, constructif et axé sur les défis du présent et les perspectives d’avenir ». Le chef de la diplomatie nigérienne a également apprécié la franchise prônée par ce mécanisme dans la conduite des travaux, ainsi que la diversité des thèmes retenus dans l’ordre du jour de la 1ère session au titre de l’année 2022.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou, a souligné le soutien multiforme qu’apporte la commission de l’Union Européenne à l’actuel Gouvernement et a salué « la présence des ambassadeurs  des pays membres de l’Union Européenne » aux travaux. Cette mobilisation de la partie amie « est le témoignage éloquent de la grande considération que vos pays respectifs portent à l’endroit du Niger dans ses efforts pour la construction de la démocratie et de l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, et la lutte contre le terrorisme », a-t-il reconnu.

La cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger, Mme Denisa-Elena

Ionete, s’est réjouie du dynamisme de la démocratie nigérienne, tout en saluant son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Elle a précisé que la première session de ce dialogue qui est soutenu par un travail quotidien et par la disponibilité et l’ouverture d’esprit des parties prenantes, se tient à un moment critique caractérisé par des évolutions politiques et sécuritaires au niveau global et régional et qui aggravent la situation sécuritaire et politique dans la région du Sahel.

Selon Mme Denisa-Elena Ionete, le présent dialogue permettra d’amener des éléments d’analyse et des recommandations afin de soutenir les réflexions en cours pour la suite de l’engagement de l’Union Européenne au Niger. Il pourra également contribuer « à affiner et améliorer le design et la mise en œuvre  des différentes actions  au stade de planification » afin de mieux les ancrer dans la politique du « gouvernement de la recevabilité mutuelle », a insisté la cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger. Elle a, dans son allocution d’ouverture, remercié les partenaires nigériens de sa délégation pour leur « disponibilité et la qualité des échanges basés sur la confiance et la transparence ». Le dialogue politique entre la République du Niger et la délégation de l’Union Européenne au Niger s’inscrit dans le cadre de l’application de l’Accord de Cotonou de Juin 2000.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

1ère Session Du Dialogue Politique Niger-Union Européenne Au Titre De L’année 2022 : L’UE Salue Le Modèle Démocratique Du Niger Et Son Impact Positif Sur L’Afrique De L’Ouest Et Le Sahel

La première session au titre de l’année 2022 du dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne s’est tenue le vendredi 8 juillet 2022 à Niamey. A l’ouverture des travaux, les deux parties ont salué le dynamisme de leur coopération et ont opté pour son renforcement en ces temps de crises majeures à travers le monde.

L’Union Européenne à travers la cheffe de sa délégation au Niger, a salué la perspicacité du modèle démocratique nigérien de même que son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. La Délégation nigérienne à ce dialogue était conduite par le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou.

A l’ouverture officielle des échanges, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a indiqué que le dialogue politique entre le Niger et l’Union Européenne est un exercice de partage d’informations qui vise à raffermir le partenariat entre les deux parties. Les sessions de dialogue, a-t-il poursuivi, représentent le baromètre de ce partenariat qui se veut « respectueux, constructif et axé sur les défis du présent et les perspectives d’avenir ». Le chef de la diplomatie nigérienne a également apprécié la franchise prônée par ce mécanisme dans la conduite des travaux, ainsi que la diversité des thèmes retenus dans l’ordre du jour de la 1ère session au titre de l’année 2022.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou, a souligné le soutien multiforme qu’apporte la commission de l’Union Européenne à l’actuel Gouvernement et a salué « la présence des ambassadeurs  des pays membres de l’Union Européenne » aux travaux. Cette mobilisation de la partie amie « est le témoignage éloquent de la grande considération que vos pays respectifs portent à l’endroit du Niger dans ses efforts pour la construction de la démocratie et de l’Etat de droit, la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, et la lutte contre le terrorisme », a-t-il reconnu.

La cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger, Mme Denisa-Elena

Ionete, s’est réjouie du dynamisme de la démocratie nigérienne, tout en saluant son impact positif sur l’Afrique de l’Ouest et le Sahel. Elle a précisé que la première session de ce dialogue qui est soutenu par un travail quotidien et par la disponibilité et l’ouverture d’esprit des parties prenantes, se tient à un moment critique caractérisé par des évolutions politiques et sécuritaires au niveau global et régional et qui aggravent la situation sécuritaire et politique dans la région du Sahel.

Selon Mme Denisa-Elena Ionete, le présent dialogue permettra d’amener des éléments d’analyse et des recommandations afin de soutenir les réflexions en cours pour la suite de l’engagement de l’Union Européenne au Niger. Il pourra également contribuer « à affiner et améliorer le design et la mise en œuvre  des différentes actions  au stade de planification » afin de mieux les ancrer dans la politique du « gouvernement de la recevabilité mutuelle », a insisté la cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Niger. Elle a, dans son allocution d’ouverture, remercié les partenaires nigériens de sa délégation pour leur « disponibilité et la qualité des échanges basés sur la confiance et la transparence ». Le dialogue politique entre la République du Niger et la délégation de l’Union Européenne au Niger s’inscrit dans le cadre de l’application de l’Accord de Cotonou de Juin 2000.

Related Articles

- Advertisement -spot_img