29.3 C
Niger
dimanche, août 14, 2022
spot_img
spot_img

Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT-22)

La Conférence mondiale de développement des télécommunications de l’UIT au titre de l’année 2022, (CMDT 22), s’est tenue à Kigali, Rwanda, du 6 au 16 juin 2022. Placée sous le thème « Connecter ceux qui ne le sont pas encore afin de parvenir au développement durable », la CMDT représente une occasion unique de concevoir des approches novatrices et de nouveaux modèles de collaboration en matière de connectivité et de solutions numériques, en cette dernière Décennie d’action pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Pour la participation de notre pays à cette CMDT, à la Conférence des Plénipotentiaires de l’UIT (PP-22) ainsi que celle des Plénipotentiaires de l’UAT (CPL-22), un comité technique a été mis en place par arrêté  n° du 0016 du 08 avril  2022, chargé de préparer les positions de la République du Niger à ces différentes rencontres. Ce comité est composé des représentants du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information, du ministère en charge des Affaires Etrangères, de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste , de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) et de l’Ecole Supérieure de Télécommunications (EST).

La délégation du Niger était composée de 14 personnes, membres. Pour rappel, la République du Niger est candidate pour être membre du conseil de l’UIT et de l’UAT.

Il faut noter que l’Union internationale des télécommunications (UIT), par l’intermédiaire de son Bureau de développement des télécommunications (BDT), organise la Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT) tous les quatre ans, dans l’intervalle entre deux Conférences des plénipotentiaires, en vue d’examiner des questions, projets et programmes intéressant le développement des télécommunications dans le monde.

Les CMDT définissent les stratégies et les objectifs concernant le développement des télécommunications/TIC, en fournissant des orientations et des indications au Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT-D).

Les objectifs de la participation de notre pays à la CMDT 22 sont entre autres de représenter le Niger, participer aux réunions de la CMDT ; et organiser des rencontres avec des délégations de certains pays pour présenter les candidatures du Niger aux postes de conseil de l’UIT et UAT ainsi que le renforcement du partenariat.

Les travaux de la CMDT22 se sont déroulés à Kigali Convention Center (KCC) autour des activités suivantes , Cérémonie d’ouverture ; Table ronde « Partner2Connect » pour le développement du numérique, du 7 au 9 juin ; Travaux des commissions  de la CMDT.

Il faut noter qu’en marge des activités de la CMDT22, la délégation du Niger a organisé des rencontres avec des délégations de plusieurs pays amis.

La cérémonie d’ouverture de la CMDT22 était placée sous le haut patronage du Président de la République du Rwanda, Son Excellence Paul Kagamé, avec les allocutions de plusieurs personnalités dont entre autres, Mademoiselle MELLEN TELLOR, Représentante des jeunes au Sommet mondial de la jeunesse Génération connect ; Monsieur ANTONIO GUTTERES, Secrétaire Général de l’ONU ; Monsieur HOULIN_ZHAO, Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) .

Le Président Paul Kagamé a remercié l’UIT d’avoir accepté d’organiser pour la première fois la conférence mondiale des télécommunications sur le continent africain et s’est réjoui de sa tenue à Kigali capital du Rwanda, Il a donné l’assurance que son pays ne ménage aucun effort pour assurer une éclatante réussite à la CMDT22. Aussi, il a marqué la disponibilité de son pays à accueillir d’autres événements de l’UIT.

Le président Kagamé a souhaité la bienvenue aux participants et leur a demandé de se sentir comme chez eux avant de prononcer les mots d’ouverture officielle des travaux de la CMDT22,

S’agissant de la représentante des jeunes au sommet de la génération connectée (Youth connect sommit 2022) tenu du 1 au 4 juin 2022, Mle MELLEN a rappelé qu’à l’issue de ce sommet, les jeunes ont élaboré un document intitulé  « Appel à l’action »afin de permettre un accès aux TIC et une utilisation des TIC inclusifs et équitables pour tous. Elle a exhorté les dirigeants du monde entier à associer les jeunes dans les processus de prises de décisions « car les jeunes de la génération connect ne veulent plus hériter d’un avenir proposer par les parents mais contribuer à construire ensemble un avenir dans un monde meilleur qui garanti aux jeunes des compétences numériques leurs permettant d’accéder à des emplois décents ».

Dans leurs discours respectifs, les autres personnalités qui se sont succédées ont relevé chacun les immenses potentialités et les défis que présentent le développement des télécommunications pour le monde. Ces technologies contribueront à l’atteinte des objectifs de développement durable pour ne laisser personne pour compte « No one behind ».

Elles ont toutes réaffirmé leur engagement à contribuer au développement de ces technologies, à combattre les inégalités, à garantir un accès équitable aux TIC à tous, y compris les personnes pauvres, les personnes vulnérables, les populations vivants dans les zones reculées et difficiles d’accès.

Elles ont enfin encouragé les participants à une participation active aux différentes activités de la Conférence.

Un témoignage officiel de satisfaction a été décerné par l’UIT au Président Paul Kagamé en reconnaissance de ses efforts pour le développement des TIC des son pays.

Par ailleurs, un magnifique spectacle culturel joué par des artistes rwandais a été présenté pour animée la salle et susciter la gaieté et la bonne humeur aux participants.

Table ronde Partner2Connect sur le développement numérique du

La table ronde sur le développement numérique Partner2Connect (P2C), s’est tenue du 7 au 9 juin à Kigali dans l’auditorium de Kigali Convention Center.

L’UIT a lancé la Coalition numérique Partner2Connect (P2C) en 2021. Il ‘s’agit d’une alliance multipartite visant à favoriser une connectivité significative et une transformation numérique à l’échelle mondiale, en mettant l’accent, mais pas uniquement, sur les communautés les plus difficiles à connecter dans les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral (PDSL) et les petits états insulaires en développement (PEID).

Cette alliance s’est réunie sous forme de table ronde sur le développement numérique Partner2Connect a donné l’occasion aux États membres, au secteur privé, aux universités, à la société civile, aux organisations internationales et à d’autres entités d’annoncer leurs engagements liés à la coalition numérique P2C et de faire avancer ensemble la transformation numérique pour tous.

Ladite table ronde a rassemblé des participants sur place à Kigali ainsi que les participants à distance.

Parmi les partenaires présents à Kigali, on peut noter la participation des représentants de Microsoft, Vodafone, GIZ et le PNUD.

Le Chef de la délégation du Niger, M. Sidi Raliou, Secrétaire Général du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies, dans le panel auquel il a pris part le 8 juin a présenté de manière très brève la situation du secteur des télécommunications au Niger, les actions réalisées et les perspectives de développement numérique inclusif dans notre pays. Il a marqué l’engagement du Niger à poursuivre ses efforts et sa disponibilité de s’engager dans des systèmes de partenariats pour le développement des télécommunications.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer la candidature de la République du Niger au conseil de l’UIT et à demander le soutien de tous les pays à cette candidature.

A l’issue de cette table ronde, plusieurs annonces de promesses de dons et de contributions diverses ont été faites pour soutenir le développement des télécommunications dans le monde.

Rencontre avec des délégations des pays amis et autres partenaires du Niger

Les membres de la délégation du Niger, notamment le SG Raliou, le SGA Diabiri et les autres responsables (conseillers du ministre, conseillers et DG de l’ARCEP, représentant du Ministère des Affaires Etrangères) ont rencontré les délégations de quelques pays et autres partenaires.

Il s’agit entre autres des représentants de la Mauritanie, Nigeria USA, Suède, Guinéen Conakry, Inde, Tunisie, Maroc, Thaïlande, Tchad, Kenya, Burundi, Coré du sud, Kazakhstan, Chine, Burundi, Rwanda. Japon, Kazakhstan, Sénégal, Saint Lucie, Bahamas, Malaisie, Cameroun, Burkina, Mali, Nigeria, Lituanie, Allemagne, Chine,  Suède et Royaume Uni et des partenaires comme Smart Africain; ICANN; META (FaceBook).

Après la cérémonie inaugurale qui s’est tenue dans la salle auditorium de KCC, les délègues se sont retrouvés dans la grande salle prévue pour les séances plénières.

Conformément à la structure de la Conférence, tous les Présidents et Vice-présidents des différentes Commissions qui sont au nombre de cinq (5) ainsi que  celui du Groupe de Travail de la Plénière ont été élus.

Ces Commissions ainsi que leurs mandats sont :

Commission 1 ; Comite directeur

Cette commission coordonne toutes les activités afférentes au bon déroulement des travaux et établit l’ordre et le nombre des séances, en évitant, si possible, toute simultanéité compte tenu de la composition restreinte de certaines délégations.

Commission 2 ; Contrôle budgétaire

Elle détermine l’organisation et les moyens d’action mis à la disposition des délégués, examine et approuve les comptes des dépenses engagées pendant toute la durée de la conférence et présenter à la séance plénière un rapport indiquant le montant total estimé des dépenses de la conférence ainsi qu’une estimation des besoins financiers du Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT D) jusqu’à la prochaine CMDT.

Commission 3 ; Objectifs

Examine et adopte l’ordre du jour et formule des propositions concernant l’organisation des travaux; examine et approuve les produits et les résultats correspondant aux différents objectifs; les Questions confiées aux commissions d’études et les initiatives régionales connexes et élabore enfin  des lignes directrices pour leur mise en œuvre; examiner et approuver les résolutions pertinentes; et veiller à ce que les produits soient conformes à la méthode de gestion axée sur les résultats, qui vise à améliorer l’efficacité de la gestion et la responsabilité.

Au cours de ces travaux la commission 3, a approuvé après discussion plusieurs initiatives régionales dont entres autres cinq africaines qui sont :

Initiative africaine 1: Mise en place d’économie numérique et promotion de l’innovation en Afrique,

Initiative africaine 2: Promotion de nouvelles technologies large bande,

Initiative africaine 3: Renforcement de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des Télécommunications/TIC,

Initiative africaine 4: Renforcement des capacités humaines et institutionnelles,

Initiative africaine 5: Gestion et contrôle du spectre des fréquences radioélectriques et passage à la radiodiffusion numérique.

Commission 4 ; Méthodes de travail du BDT

Cette commission à laquelle nous avons participé a pour but d’examiner et adopter l’ordre du jour de formuler des propositions concernant l’organisation des travaux; d’examiner les propositions et les contributions se rapportant à la coopération entre les membres; d’évaluer les méthodes de travail ainsi que le fonctionnement des Commissions d’études de l’UIT-D et du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications (GCDT); évaluer et déterminer les options possibles pour optimiser l’exécution des programmes et approuver les modifications à apporter à ces programmes dans le but de renforcer les synergies entre les Questions confiées aux commissions d’études ;

Commission 5 ; Comité de rédaction

Elle se base sur la forme des textes découlant des délibérations de la CMDT, tels que les résolutions, sans en altérer ni le sens ni le fond, et aligner les textes dans les langues officielles de l’Union, en vue de leur soumission à la séance plénière pour approbation.

En outre, il est proposé de créer un Groupe de travail de la plénière chargé d’élaborer un projet de Déclaration de la CMDT et la contribution du Secteur de l’UIT-D au Plan stratégique de l’Union qui sera adopté par la prochaine Conférence de plénipotentiaires.

Autres activités :

En marge des réunions de panels et autres commissions, le réseau des femmes ‘’ Network Of Women ‘’(NOW) a offert un diner à toutes les déléguées ; un déjeuner de travail le 15 juin offert à l’intention des femmes de toutes les délégations.

 Par ailleurs Mmes Idrissa Salamatou et Galbert Zaliatou ont  eu un entretien avec la Présidente et Vice –Présidente des réseaux de femmes dans le domaine des TIC  et leur ont demandé de créer un réseau des femmes TIC au Niger. Elles ont marqué leur engagement à accompagner ce réseau une fois en place par des actions de renforcement des capacités pour ne citer que ceux-là.

La participation de la délégation du Niger à la CMDT  2022 (Conférence Mondiale sur le Développement des Télécommunications) tenue à Kigali du 06 au 16 juin 2022 a été très fructueuse.

A cette occasion, une table ronde s’est tenue avec l’annonce de plus de 360 promesses de dons représentant une valeur financière combinée estimée à 18,55 milliards USD. Il est important que le Ministère en charge des TIC du Niger puisse saisir cette opportunité pour ses actions futures.

La plénière a également approuvé le plan d’action de Kigali 2022 qui comprend des initiales régionales, des résolutions nouvelles et révisées. 

Au cours de ses assises, la plénière a discuté et approuvé d’autres résultats des travaux des commissions 1, 2, 3, 4 et 5.

Il est à noter qu’au cours de ladite plénière deux résolutions ont été approuvé par une forte acclamation, celle faite par le groupe africain sur la collecte des fonds s’élevant à plus de vingt-quatre milliards de dollars afin de connecter trois milliards de personnes en Afrique dans le cadre du projet part2connect. Il a été annoncé quelques 374 promesses des donateurs pour la mise en œuvre de ce projet ; et celle faite par le Rwanda, qui vise à mobiliser les fonds en vue de connecter en Afrique toutes les écoles à l’internet  et permettre à tous les jeunes d’avoir accès aux services des TICs.

Pour ce qui est de la poursuite de la campagne pour la candidature au Conseil de l’UIT, le Ministère en collaboration avec celui des affaires étrangères doit envoyer des courriers électroniques à tous les Etats rencontrés.

Plusieurs recommandations ont été adoptées à l’issue des travaux, il s’agit entre autres de participer régulièrement en nombre aux travaux de groupe de l’UIT en présentiel comme en ligne; renforcer la capacité en anglais des cadres du ministère pour qu’ils participent activement aux travaux de groupe de l’UIT ;  élaborer la stratégie d’accès universel et chercher une partie du financement de sa mise en œuvre au près de l’UIT dans le cadre du projet « connecter ceux qui le sont pas pour l’atteinte du développement durable».

Related Articles

- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT-22)

La Conférence mondiale de développement des télécommunications de l’UIT au titre de l’année 2022, (CMDT 22), s’est tenue à Kigali, Rwanda, du 6 au 16 juin 2022. Placée sous le thème « Connecter ceux qui ne le sont pas encore afin de parvenir au développement durable », la CMDT représente une occasion unique de concevoir des approches novatrices et de nouveaux modèles de collaboration en matière de connectivité et de solutions numériques, en cette dernière Décennie d’action pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Pour la participation de notre pays à cette CMDT, à la Conférence des Plénipotentiaires de l’UIT (PP-22) ainsi que celle des Plénipotentiaires de l’UAT (CPL-22), un comité technique a été mis en place par arrêté  n° du 0016 du 08 avril  2022, chargé de préparer les positions de la République du Niger à ces différentes rencontres. Ce comité est composé des représentants du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information, du ministère en charge des Affaires Etrangères, de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste , de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) et de l’Ecole Supérieure de Télécommunications (EST).

La délégation du Niger était composée de 14 personnes, membres. Pour rappel, la République du Niger est candidate pour être membre du conseil de l’UIT et de l’UAT.

Il faut noter que l’Union internationale des télécommunications (UIT), par l’intermédiaire de son Bureau de développement des télécommunications (BDT), organise la Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT) tous les quatre ans, dans l’intervalle entre deux Conférences des plénipotentiaires, en vue d’examiner des questions, projets et programmes intéressant le développement des télécommunications dans le monde.

Les CMDT définissent les stratégies et les objectifs concernant le développement des télécommunications/TIC, en fournissant des orientations et des indications au Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT-D).

Les objectifs de la participation de notre pays à la CMDT 22 sont entre autres de représenter le Niger, participer aux réunions de la CMDT ; et organiser des rencontres avec des délégations de certains pays pour présenter les candidatures du Niger aux postes de conseil de l’UIT et UAT ainsi que le renforcement du partenariat.

Les travaux de la CMDT22 se sont déroulés à Kigali Convention Center (KCC) autour des activités suivantes , Cérémonie d’ouverture ; Table ronde « Partner2Connect » pour le développement du numérique, du 7 au 9 juin ; Travaux des commissions  de la CMDT.

Il faut noter qu’en marge des activités de la CMDT22, la délégation du Niger a organisé des rencontres avec des délégations de plusieurs pays amis.

La cérémonie d’ouverture de la CMDT22 était placée sous le haut patronage du Président de la République du Rwanda, Son Excellence Paul Kagamé, avec les allocutions de plusieurs personnalités dont entre autres, Mademoiselle MELLEN TELLOR, Représentante des jeunes au Sommet mondial de la jeunesse Génération connect ; Monsieur ANTONIO GUTTERES, Secrétaire Général de l’ONU ; Monsieur HOULIN_ZHAO, Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) .

Le Président Paul Kagamé a remercié l’UIT d’avoir accepté d’organiser pour la première fois la conférence mondiale des télécommunications sur le continent africain et s’est réjoui de sa tenue à Kigali capital du Rwanda, Il a donné l’assurance que son pays ne ménage aucun effort pour assurer une éclatante réussite à la CMDT22. Aussi, il a marqué la disponibilité de son pays à accueillir d’autres événements de l’UIT.

Le président Kagamé a souhaité la bienvenue aux participants et leur a demandé de se sentir comme chez eux avant de prononcer les mots d’ouverture officielle des travaux de la CMDT22,

S’agissant de la représentante des jeunes au sommet de la génération connectée (Youth connect sommit 2022) tenu du 1 au 4 juin 2022, Mle MELLEN a rappelé qu’à l’issue de ce sommet, les jeunes ont élaboré un document intitulé  « Appel à l’action »afin de permettre un accès aux TIC et une utilisation des TIC inclusifs et équitables pour tous. Elle a exhorté les dirigeants du monde entier à associer les jeunes dans les processus de prises de décisions « car les jeunes de la génération connect ne veulent plus hériter d’un avenir proposer par les parents mais contribuer à construire ensemble un avenir dans un monde meilleur qui garanti aux jeunes des compétences numériques leurs permettant d’accéder à des emplois décents ».

Dans leurs discours respectifs, les autres personnalités qui se sont succédées ont relevé chacun les immenses potentialités et les défis que présentent le développement des télécommunications pour le monde. Ces technologies contribueront à l’atteinte des objectifs de développement durable pour ne laisser personne pour compte « No one behind ».

Elles ont toutes réaffirmé leur engagement à contribuer au développement de ces technologies, à combattre les inégalités, à garantir un accès équitable aux TIC à tous, y compris les personnes pauvres, les personnes vulnérables, les populations vivants dans les zones reculées et difficiles d’accès.

Elles ont enfin encouragé les participants à une participation active aux différentes activités de la Conférence.

Un témoignage officiel de satisfaction a été décerné par l’UIT au Président Paul Kagamé en reconnaissance de ses efforts pour le développement des TIC des son pays.

Par ailleurs, un magnifique spectacle culturel joué par des artistes rwandais a été présenté pour animée la salle et susciter la gaieté et la bonne humeur aux participants.

Table ronde Partner2Connect sur le développement numérique du

La table ronde sur le développement numérique Partner2Connect (P2C), s’est tenue du 7 au 9 juin à Kigali dans l’auditorium de Kigali Convention Center.

L’UIT a lancé la Coalition numérique Partner2Connect (P2C) en 2021. Il ‘s’agit d’une alliance multipartite visant à favoriser une connectivité significative et une transformation numérique à l’échelle mondiale, en mettant l’accent, mais pas uniquement, sur les communautés les plus difficiles à connecter dans les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral (PDSL) et les petits états insulaires en développement (PEID).

Cette alliance s’est réunie sous forme de table ronde sur le développement numérique Partner2Connect a donné l’occasion aux États membres, au secteur privé, aux universités, à la société civile, aux organisations internationales et à d’autres entités d’annoncer leurs engagements liés à la coalition numérique P2C et de faire avancer ensemble la transformation numérique pour tous.

Ladite table ronde a rassemblé des participants sur place à Kigali ainsi que les participants à distance.

Parmi les partenaires présents à Kigali, on peut noter la participation des représentants de Microsoft, Vodafone, GIZ et le PNUD.

Le Chef de la délégation du Niger, M. Sidi Raliou, Secrétaire Général du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies, dans le panel auquel il a pris part le 8 juin a présenté de manière très brève la situation du secteur des télécommunications au Niger, les actions réalisées et les perspectives de développement numérique inclusif dans notre pays. Il a marqué l’engagement du Niger à poursuivre ses efforts et sa disponibilité de s’engager dans des systèmes de partenariats pour le développement des télécommunications.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer la candidature de la République du Niger au conseil de l’UIT et à demander le soutien de tous les pays à cette candidature.

A l’issue de cette table ronde, plusieurs annonces de promesses de dons et de contributions diverses ont été faites pour soutenir le développement des télécommunications dans le monde.

Rencontre avec des délégations des pays amis et autres partenaires du Niger

Les membres de la délégation du Niger, notamment le SG Raliou, le SGA Diabiri et les autres responsables (conseillers du ministre, conseillers et DG de l’ARCEP, représentant du Ministère des Affaires Etrangères) ont rencontré les délégations de quelques pays et autres partenaires.

Il s’agit entre autres des représentants de la Mauritanie, Nigeria USA, Suède, Guinéen Conakry, Inde, Tunisie, Maroc, Thaïlande, Tchad, Kenya, Burundi, Coré du sud, Kazakhstan, Chine, Burundi, Rwanda. Japon, Kazakhstan, Sénégal, Saint Lucie, Bahamas, Malaisie, Cameroun, Burkina, Mali, Nigeria, Lituanie, Allemagne, Chine,  Suède et Royaume Uni et des partenaires comme Smart Africain; ICANN; META (FaceBook).

Après la cérémonie inaugurale qui s’est tenue dans la salle auditorium de KCC, les délègues se sont retrouvés dans la grande salle prévue pour les séances plénières.

Conformément à la structure de la Conférence, tous les Présidents et Vice-présidents des différentes Commissions qui sont au nombre de cinq (5) ainsi que  celui du Groupe de Travail de la Plénière ont été élus.

Ces Commissions ainsi que leurs mandats sont :

Commission 1 ; Comite directeur

Cette commission coordonne toutes les activités afférentes au bon déroulement des travaux et établit l’ordre et le nombre des séances, en évitant, si possible, toute simultanéité compte tenu de la composition restreinte de certaines délégations.

Commission 2 ; Contrôle budgétaire

Elle détermine l’organisation et les moyens d’action mis à la disposition des délégués, examine et approuve les comptes des dépenses engagées pendant toute la durée de la conférence et présenter à la séance plénière un rapport indiquant le montant total estimé des dépenses de la conférence ainsi qu’une estimation des besoins financiers du Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT D) jusqu’à la prochaine CMDT.

Commission 3 ; Objectifs

Examine et adopte l’ordre du jour et formule des propositions concernant l’organisation des travaux; examine et approuve les produits et les résultats correspondant aux différents objectifs; les Questions confiées aux commissions d’études et les initiatives régionales connexes et élabore enfin  des lignes directrices pour leur mise en œuvre; examiner et approuver les résolutions pertinentes; et veiller à ce que les produits soient conformes à la méthode de gestion axée sur les résultats, qui vise à améliorer l’efficacité de la gestion et la responsabilité.

Au cours de ces travaux la commission 3, a approuvé après discussion plusieurs initiatives régionales dont entres autres cinq africaines qui sont :

Initiative africaine 1: Mise en place d’économie numérique et promotion de l’innovation en Afrique,

Initiative africaine 2: Promotion de nouvelles technologies large bande,

Initiative africaine 3: Renforcement de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des Télécommunications/TIC,

Initiative africaine 4: Renforcement des capacités humaines et institutionnelles,

Initiative africaine 5: Gestion et contrôle du spectre des fréquences radioélectriques et passage à la radiodiffusion numérique.

Commission 4 ; Méthodes de travail du BDT

Cette commission à laquelle nous avons participé a pour but d’examiner et adopter l’ordre du jour de formuler des propositions concernant l’organisation des travaux; d’examiner les propositions et les contributions se rapportant à la coopération entre les membres; d’évaluer les méthodes de travail ainsi que le fonctionnement des Commissions d’études de l’UIT-D et du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications (GCDT); évaluer et déterminer les options possibles pour optimiser l’exécution des programmes et approuver les modifications à apporter à ces programmes dans le but de renforcer les synergies entre les Questions confiées aux commissions d’études ;

Commission 5 ; Comité de rédaction

Elle se base sur la forme des textes découlant des délibérations de la CMDT, tels que les résolutions, sans en altérer ni le sens ni le fond, et aligner les textes dans les langues officielles de l’Union, en vue de leur soumission à la séance plénière pour approbation.

En outre, il est proposé de créer un Groupe de travail de la plénière chargé d’élaborer un projet de Déclaration de la CMDT et la contribution du Secteur de l’UIT-D au Plan stratégique de l’Union qui sera adopté par la prochaine Conférence de plénipotentiaires.

Autres activités :

En marge des réunions de panels et autres commissions, le réseau des femmes ‘’ Network Of Women ‘’(NOW) a offert un diner à toutes les déléguées ; un déjeuner de travail le 15 juin offert à l’intention des femmes de toutes les délégations.

 Par ailleurs Mmes Idrissa Salamatou et Galbert Zaliatou ont  eu un entretien avec la Présidente et Vice –Présidente des réseaux de femmes dans le domaine des TIC  et leur ont demandé de créer un réseau des femmes TIC au Niger. Elles ont marqué leur engagement à accompagner ce réseau une fois en place par des actions de renforcement des capacités pour ne citer que ceux-là.

La participation de la délégation du Niger à la CMDT  2022 (Conférence Mondiale sur le Développement des Télécommunications) tenue à Kigali du 06 au 16 juin 2022 a été très fructueuse.

A cette occasion, une table ronde s’est tenue avec l’annonce de plus de 360 promesses de dons représentant une valeur financière combinée estimée à 18,55 milliards USD. Il est important que le Ministère en charge des TIC du Niger puisse saisir cette opportunité pour ses actions futures.

La plénière a également approuvé le plan d’action de Kigali 2022 qui comprend des initiales régionales, des résolutions nouvelles et révisées. 

Au cours de ses assises, la plénière a discuté et approuvé d’autres résultats des travaux des commissions 1, 2, 3, 4 et 5.

Il est à noter qu’au cours de ladite plénière deux résolutions ont été approuvé par une forte acclamation, celle faite par le groupe africain sur la collecte des fonds s’élevant à plus de vingt-quatre milliards de dollars afin de connecter trois milliards de personnes en Afrique dans le cadre du projet part2connect. Il a été annoncé quelques 374 promesses des donateurs pour la mise en œuvre de ce projet ; et celle faite par le Rwanda, qui vise à mobiliser les fonds en vue de connecter en Afrique toutes les écoles à l’internet  et permettre à tous les jeunes d’avoir accès aux services des TICs.

Pour ce qui est de la poursuite de la campagne pour la candidature au Conseil de l’UIT, le Ministère en collaboration avec celui des affaires étrangères doit envoyer des courriers électroniques à tous les Etats rencontrés.

Plusieurs recommandations ont été adoptées à l’issue des travaux, il s’agit entre autres de participer régulièrement en nombre aux travaux de groupe de l’UIT en présentiel comme en ligne; renforcer la capacité en anglais des cadres du ministère pour qu’ils participent activement aux travaux de groupe de l’UIT ;  élaborer la stratégie d’accès universel et chercher une partie du financement de sa mise en œuvre au près de l’UIT dans le cadre du projet « connecter ceux qui le sont pas pour l’atteinte du développement durable».

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT-22)

La Conférence mondiale de développement des télécommunications de l’UIT au titre de l’année 2022, (CMDT 22), s’est tenue à Kigali, Rwanda, du 6 au 16 juin 2022. Placée sous le thème « Connecter ceux qui ne le sont pas encore afin de parvenir au développement durable », la CMDT représente une occasion unique de concevoir des approches novatrices et de nouveaux modèles de collaboration en matière de connectivité et de solutions numériques, en cette dernière Décennie d’action pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD).

Pour la participation de notre pays à cette CMDT, à la Conférence des Plénipotentiaires de l’UIT (PP-22) ainsi que celle des Plénipotentiaires de l’UAT (CPL-22), un comité technique a été mis en place par arrêté  n° du 0016 du 08 avril  2022, chargé de préparer les positions de la République du Niger à ces différentes rencontres. Ce comité est composé des représentants du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies de l’Information, du ministère en charge des Affaires Etrangères, de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste , de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) et de l’Ecole Supérieure de Télécommunications (EST).

La délégation du Niger était composée de 14 personnes, membres. Pour rappel, la République du Niger est candidate pour être membre du conseil de l’UIT et de l’UAT.

Il faut noter que l’Union internationale des télécommunications (UIT), par l’intermédiaire de son Bureau de développement des télécommunications (BDT), organise la Conférence Mondiale de Développement des Télécommunications (CMDT) tous les quatre ans, dans l’intervalle entre deux Conférences des plénipotentiaires, en vue d’examiner des questions, projets et programmes intéressant le développement des télécommunications dans le monde.

Les CMDT définissent les stratégies et les objectifs concernant le développement des télécommunications/TIC, en fournissant des orientations et des indications au Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT-D).

Les objectifs de la participation de notre pays à la CMDT 22 sont entre autres de représenter le Niger, participer aux réunions de la CMDT ; et organiser des rencontres avec des délégations de certains pays pour présenter les candidatures du Niger aux postes de conseil de l’UIT et UAT ainsi que le renforcement du partenariat.

Les travaux de la CMDT22 se sont déroulés à Kigali Convention Center (KCC) autour des activités suivantes , Cérémonie d’ouverture ; Table ronde « Partner2Connect » pour le développement du numérique, du 7 au 9 juin ; Travaux des commissions  de la CMDT.

Il faut noter qu’en marge des activités de la CMDT22, la délégation du Niger a organisé des rencontres avec des délégations de plusieurs pays amis.

La cérémonie d’ouverture de la CMDT22 était placée sous le haut patronage du Président de la République du Rwanda, Son Excellence Paul Kagamé, avec les allocutions de plusieurs personnalités dont entre autres, Mademoiselle MELLEN TELLOR, Représentante des jeunes au Sommet mondial de la jeunesse Génération connect ; Monsieur ANTONIO GUTTERES, Secrétaire Général de l’ONU ; Monsieur HOULIN_ZHAO, Secrétaire général de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) .

Le Président Paul Kagamé a remercié l’UIT d’avoir accepté d’organiser pour la première fois la conférence mondiale des télécommunications sur le continent africain et s’est réjoui de sa tenue à Kigali capital du Rwanda, Il a donné l’assurance que son pays ne ménage aucun effort pour assurer une éclatante réussite à la CMDT22. Aussi, il a marqué la disponibilité de son pays à accueillir d’autres événements de l’UIT.

Le président Kagamé a souhaité la bienvenue aux participants et leur a demandé de se sentir comme chez eux avant de prononcer les mots d’ouverture officielle des travaux de la CMDT22,

S’agissant de la représentante des jeunes au sommet de la génération connectée (Youth connect sommit 2022) tenu du 1 au 4 juin 2022, Mle MELLEN a rappelé qu’à l’issue de ce sommet, les jeunes ont élaboré un document intitulé  « Appel à l’action »afin de permettre un accès aux TIC et une utilisation des TIC inclusifs et équitables pour tous. Elle a exhorté les dirigeants du monde entier à associer les jeunes dans les processus de prises de décisions « car les jeunes de la génération connect ne veulent plus hériter d’un avenir proposer par les parents mais contribuer à construire ensemble un avenir dans un monde meilleur qui garanti aux jeunes des compétences numériques leurs permettant d’accéder à des emplois décents ».

Dans leurs discours respectifs, les autres personnalités qui se sont succédées ont relevé chacun les immenses potentialités et les défis que présentent le développement des télécommunications pour le monde. Ces technologies contribueront à l’atteinte des objectifs de développement durable pour ne laisser personne pour compte « No one behind ».

Elles ont toutes réaffirmé leur engagement à contribuer au développement de ces technologies, à combattre les inégalités, à garantir un accès équitable aux TIC à tous, y compris les personnes pauvres, les personnes vulnérables, les populations vivants dans les zones reculées et difficiles d’accès.

Elles ont enfin encouragé les participants à une participation active aux différentes activités de la Conférence.

Un témoignage officiel de satisfaction a été décerné par l’UIT au Président Paul Kagamé en reconnaissance de ses efforts pour le développement des TIC des son pays.

Par ailleurs, un magnifique spectacle culturel joué par des artistes rwandais a été présenté pour animée la salle et susciter la gaieté et la bonne humeur aux participants.

Table ronde Partner2Connect sur le développement numérique du

La table ronde sur le développement numérique Partner2Connect (P2C), s’est tenue du 7 au 9 juin à Kigali dans l’auditorium de Kigali Convention Center.

L’UIT a lancé la Coalition numérique Partner2Connect (P2C) en 2021. Il ‘s’agit d’une alliance multipartite visant à favoriser une connectivité significative et une transformation numérique à l’échelle mondiale, en mettant l’accent, mais pas uniquement, sur les communautés les plus difficiles à connecter dans les pays les moins avancés (PMA), les pays en développement sans littoral (PDSL) et les petits états insulaires en développement (PEID).

Cette alliance s’est réunie sous forme de table ronde sur le développement numérique Partner2Connect a donné l’occasion aux États membres, au secteur privé, aux universités, à la société civile, aux organisations internationales et à d’autres entités d’annoncer leurs engagements liés à la coalition numérique P2C et de faire avancer ensemble la transformation numérique pour tous.

Ladite table ronde a rassemblé des participants sur place à Kigali ainsi que les participants à distance.

Parmi les partenaires présents à Kigali, on peut noter la participation des représentants de Microsoft, Vodafone, GIZ et le PNUD.

Le Chef de la délégation du Niger, M. Sidi Raliou, Secrétaire Général du ministère de la Poste et des Nouvelles Technologies, dans le panel auquel il a pris part le 8 juin a présenté de manière très brève la situation du secteur des télécommunications au Niger, les actions réalisées et les perspectives de développement numérique inclusif dans notre pays. Il a marqué l’engagement du Niger à poursuivre ses efforts et sa disponibilité de s’engager dans des systèmes de partenariats pour le développement des télécommunications.

Il a saisi cette opportunité pour annoncer la candidature de la République du Niger au conseil de l’UIT et à demander le soutien de tous les pays à cette candidature.

A l’issue de cette table ronde, plusieurs annonces de promesses de dons et de contributions diverses ont été faites pour soutenir le développement des télécommunications dans le monde.

Rencontre avec des délégations des pays amis et autres partenaires du Niger

Les membres de la délégation du Niger, notamment le SG Raliou, le SGA Diabiri et les autres responsables (conseillers du ministre, conseillers et DG de l’ARCEP, représentant du Ministère des Affaires Etrangères) ont rencontré les délégations de quelques pays et autres partenaires.

Il s’agit entre autres des représentants de la Mauritanie, Nigeria USA, Suède, Guinéen Conakry, Inde, Tunisie, Maroc, Thaïlande, Tchad, Kenya, Burundi, Coré du sud, Kazakhstan, Chine, Burundi, Rwanda. Japon, Kazakhstan, Sénégal, Saint Lucie, Bahamas, Malaisie, Cameroun, Burkina, Mali, Nigeria, Lituanie, Allemagne, Chine,  Suède et Royaume Uni et des partenaires comme Smart Africain; ICANN; META (FaceBook).

Après la cérémonie inaugurale qui s’est tenue dans la salle auditorium de KCC, les délègues se sont retrouvés dans la grande salle prévue pour les séances plénières.

Conformément à la structure de la Conférence, tous les Présidents et Vice-présidents des différentes Commissions qui sont au nombre de cinq (5) ainsi que  celui du Groupe de Travail de la Plénière ont été élus.

Ces Commissions ainsi que leurs mandats sont :

Commission 1 ; Comite directeur

Cette commission coordonne toutes les activités afférentes au bon déroulement des travaux et établit l’ordre et le nombre des séances, en évitant, si possible, toute simultanéité compte tenu de la composition restreinte de certaines délégations.

Commission 2 ; Contrôle budgétaire

Elle détermine l’organisation et les moyens d’action mis à la disposition des délégués, examine et approuve les comptes des dépenses engagées pendant toute la durée de la conférence et présenter à la séance plénière un rapport indiquant le montant total estimé des dépenses de la conférence ainsi qu’une estimation des besoins financiers du Secteur du développement des télécommunications de l’UIT (UIT D) jusqu’à la prochaine CMDT.

Commission 3 ; Objectifs

Examine et adopte l’ordre du jour et formule des propositions concernant l’organisation des travaux; examine et approuve les produits et les résultats correspondant aux différents objectifs; les Questions confiées aux commissions d’études et les initiatives régionales connexes et élabore enfin  des lignes directrices pour leur mise en œuvre; examiner et approuver les résolutions pertinentes; et veiller à ce que les produits soient conformes à la méthode de gestion axée sur les résultats, qui vise à améliorer l’efficacité de la gestion et la responsabilité.

Au cours de ces travaux la commission 3, a approuvé après discussion plusieurs initiatives régionales dont entres autres cinq africaines qui sont :

Initiative africaine 1: Mise en place d’économie numérique et promotion de l’innovation en Afrique,

Initiative africaine 2: Promotion de nouvelles technologies large bande,

Initiative africaine 3: Renforcement de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des Télécommunications/TIC,

Initiative africaine 4: Renforcement des capacités humaines et institutionnelles,

Initiative africaine 5: Gestion et contrôle du spectre des fréquences radioélectriques et passage à la radiodiffusion numérique.

Commission 4 ; Méthodes de travail du BDT

Cette commission à laquelle nous avons participé a pour but d’examiner et adopter l’ordre du jour de formuler des propositions concernant l’organisation des travaux; d’examiner les propositions et les contributions se rapportant à la coopération entre les membres; d’évaluer les méthodes de travail ainsi que le fonctionnement des Commissions d’études de l’UIT-D et du Groupe consultatif pour le développement des télécommunications (GCDT); évaluer et déterminer les options possibles pour optimiser l’exécution des programmes et approuver les modifications à apporter à ces programmes dans le but de renforcer les synergies entre les Questions confiées aux commissions d’études ;

Commission 5 ; Comité de rédaction

Elle se base sur la forme des textes découlant des délibérations de la CMDT, tels que les résolutions, sans en altérer ni le sens ni le fond, et aligner les textes dans les langues officielles de l’Union, en vue de leur soumission à la séance plénière pour approbation.

En outre, il est proposé de créer un Groupe de travail de la plénière chargé d’élaborer un projet de Déclaration de la CMDT et la contribution du Secteur de l’UIT-D au Plan stratégique de l’Union qui sera adopté par la prochaine Conférence de plénipotentiaires.

Autres activités :

En marge des réunions de panels et autres commissions, le réseau des femmes ‘’ Network Of Women ‘’(NOW) a offert un diner à toutes les déléguées ; un déjeuner de travail le 15 juin offert à l’intention des femmes de toutes les délégations.

 Par ailleurs Mmes Idrissa Salamatou et Galbert Zaliatou ont  eu un entretien avec la Présidente et Vice –Présidente des réseaux de femmes dans le domaine des TIC  et leur ont demandé de créer un réseau des femmes TIC au Niger. Elles ont marqué leur engagement à accompagner ce réseau une fois en place par des actions de renforcement des capacités pour ne citer que ceux-là.

La participation de la délégation du Niger à la CMDT  2022 (Conférence Mondiale sur le Développement des Télécommunications) tenue à Kigali du 06 au 16 juin 2022 a été très fructueuse.

A cette occasion, une table ronde s’est tenue avec l’annonce de plus de 360 promesses de dons représentant une valeur financière combinée estimée à 18,55 milliards USD. Il est important que le Ministère en charge des TIC du Niger puisse saisir cette opportunité pour ses actions futures.

La plénière a également approuvé le plan d’action de Kigali 2022 qui comprend des initiales régionales, des résolutions nouvelles et révisées. 

Au cours de ses assises, la plénière a discuté et approuvé d’autres résultats des travaux des commissions 1, 2, 3, 4 et 5.

Il est à noter qu’au cours de ladite plénière deux résolutions ont été approuvé par une forte acclamation, celle faite par le groupe africain sur la collecte des fonds s’élevant à plus de vingt-quatre milliards de dollars afin de connecter trois milliards de personnes en Afrique dans le cadre du projet part2connect. Il a été annoncé quelques 374 promesses des donateurs pour la mise en œuvre de ce projet ; et celle faite par le Rwanda, qui vise à mobiliser les fonds en vue de connecter en Afrique toutes les écoles à l’internet  et permettre à tous les jeunes d’avoir accès aux services des TICs.

Pour ce qui est de la poursuite de la campagne pour la candidature au Conseil de l’UIT, le Ministère en collaboration avec celui des affaires étrangères doit envoyer des courriers électroniques à tous les Etats rencontrés.

Plusieurs recommandations ont été adoptées à l’issue des travaux, il s’agit entre autres de participer régulièrement en nombre aux travaux de groupe de l’UIT en présentiel comme en ligne; renforcer la capacité en anglais des cadres du ministère pour qu’ils participent activement aux travaux de groupe de l’UIT ;  élaborer la stratégie d’accès universel et chercher une partie du financement de sa mise en œuvre au près de l’UIT dans le cadre du projet « connecter ceux qui le sont pas pour l’atteinte du développement durable».

Related Articles

- Advertisement -spot_img