- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
SociétéSession du Baccalauréat 2022 au Niger : 86.831 candidats se lancent à...

Session du Baccalauréat 2022 au Niger : 86.831 candidats se lancent à la quête du 1er diplôme  universitaire

Ils sont nombreux les élèves qui vont concourir cette année 2022 à la recherche de ce précieux parchemin donnant accès aux études supérieures. Le baccalauréat 2022 a connu une longue et minutieuse préparation par l’Office du Baccalauréat, des Équivalences, des Examens et Concours du Supérieur (OBEECS). Cette nouvelle institution réunie en son sein des compétences aguerries dans l’organisation des examens du supérieur. Avec à sa tête, l’éminent Professeur Mounkaila Abdo L. SERKI, sous la houlette du Ministre de l’Enseignement Supérieur, l’OBEECS a rassemblé les moyens nécessaires pour l’organisation d’une parfaite session du baccalauréat 2022.

Par ailleurs, sur 86 831 candidats toutes séries et spécialités confondues, 33 955 sont des filles soit 39, 10% de l’effectif total. Sur 14 564 candidats libres, 5185 sont de sexe féminin cette année. Néanmoins, il faut  noter que l’effectif global des candidats cette année est en progression de 5,71% par rapport à celui de l’année précédente. Les candidats sont repartis dans 202 centres d’examen dont 8 nouveaux : Ingall dans la région d’Agadez, Dan Kassari dans la Regio de Dosso, Djiratoua dans la région de Maradi, Tamaské dans la région de Tahoua, Ayorou et Namaro dans la région de Tillabéri, Dungass et Tirmini dans la région de Zinder.

En plus, le Gouvernement a pris toutes les dispositions pour que les épreuves débutent ce lundi 18 juillet 2022 sur toute l’étendue du territoire national et pour que plus jamais, l’organisation du baccalauréat ne connaisse les difficultés connues dans le passé.

L’autre particularité, c’est le renforcement de la plateforme d’inscription en ligne et du retrait de convocation en réduisant considérablement les tracasseries connues par les candidatas en cette période de forte pression.

L’autre pari réussi cette année, c’est le fait que c’est l’une des rares fois où les enseignants débutent le processus du déroulement des examens sans aucun arriéré de frais de correction ou autres charges liées à l’organisation du baccalauréat

A la veille du démarrage des épreuves écrites du baccalauréat session 2022, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la recherche, Mamoudou DJIBO, Ph.D. s’est réjoui de la parfaite organisation du Bac cette année : ” tous les jurys sont en place et prêts pour la tenue de l’examen comme prévu…. D’ores et déjà, le gouvernement a pris toutes les dispositions nécessaires pour garantir le bon déroulement de la session”.

Du reste, il est important de rappeler l’engagement du Président de la République SEM Mohamed Bazoum et du Premier ministre, Ouhoumoudou Mahamadou, “qui sont fermement attachés à l’organisation d’examens propres dans notre pays”.

Cependant, des dispositions pertinentes ont été prises pour réussir le déroulement des examens. La fraude et les manquements connus les années antérieures n’auront plus droit de cité.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article