33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Cérémonie officielle d’ouverture de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO

Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération, à travers la Cellule Nationale CEDEAO, en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a pro lancé officiellement aujourd’hui, mardi 9 août 2022, au Palais des Congrès de Niamey, les travaux de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO.

Cet atelier qui entre dans le cadre de la promotion des activités de la CEDEAO au Niger, est placé sous le haut patronage du Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar.

La cérémonie d’ouverture a vu la participation du Secrétaire Général dudit Ministère, M. Ado Elhadji Abou, du Bureau de la Représentation Permanente de la CEDEAO au Niger, du Responsable des Programmes de l’OIM, M. Peter Kioy, représentant la Cheffe de Mission de l’Agence Onusienne pour les Migrations et de plusieurs représentants d’Organisations internationales.

L’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO vise à approfondir les connaissances des formateurs en matière de migration, de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO, notamment les questions relatives aux documents de voyage, aux droits et devoirs des citoyens envers la Communauté ainsi qu’aux causes et conséquences de la migration.

Les acteurs concernés par la formation sont issus principalement du monde universitaire, des Organisations de la Société Civile, des Associations des femmes et des jeunes, des Syndicats des Opérateurs Economiques et des transporteurs.

Durant 3 jours, ils recevront une formation afin de parfaire leurs connaissances sur la CEDEAO, ses objectifs, ses missions et ses visions, mais aussi et surtout sur la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace Communautaire.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar, a rappelé le caractère important du thème de l’atelier qui cadre parfaitement avec la déclaration de politique générale du Gouvernement du Niger qui a fait de l’intégration régionale une de ses principales préoccupations. 

Aussi, a-t-il estimé que la migration régulière et la libre circulation des personnes et des biens constituent l’une des étapes primordiales de tout processus d’intégration régionale. En ce sens, elle conditionne la réalisation d’un marché commun pour l’atteinte de sa vision 2050 afin de passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des peuples. Il a exhorté les participants à suivre avec beaucoup d’attention la formation et à s’investir avec sérieux durant les 3 jours que durera la formation.

En prenant la parole, le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou, a passé en revue les différentes réalisations faites par la CEDEAO depuis sa création en 1975 dont la libre circulation des personnes et des biens au sein des 15 pays membres qui est aujourd’hui une réalité.

Aussi, il a affirmé qu’une communauté parfaitement intégrée ne peut se réaliser, ni se développer sans une liberté de circulation de ses concitoyens.  L’adoption  progressive des  documents de voyage (carnet de voyage CEDEAO, carte d’identité biométrique CEDEAO, le Passeport CEDEAO etc…) a contribué substantiellement à atteindre l’un des objectifs principaux de notre région à savoir la libre circulation des personnes et des biens au sein de notre espace communautaire, faisant ainsi de la CEDEAO, la communauté économique régionale la mieux intégrée de l’Afrique, a rappelé le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou.

Au nom de la Représentante de l’OIM, le Responsables des Programmes de l’Organisme Onusien pour les Migrations, M. Peter Kioy,  a salué les efforts des autorités nigériennes pour une meilleure sécurisation des frontières et une bonne gestion de la migration dans tous ses paramètres qui lui ont permis de s’aligner sur les grandes stratégies des organisations régionales d’intégration comme la CEDEAO.

À l’issue de l’Atelier de formation, plusieurs caravanes de sensibilisation et d’information sur la thématique de la migration et de la libre circulation au sein de la CEDEAO seront organisées dans les grandes villes frontalières avec les autres Etats membres avec pour objectif d’apporter une meilleure compréhension des questions relatives aux  droits et devoirs communautaires de la population.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Cérémonie officielle d’ouverture de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO

Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération, à travers la Cellule Nationale CEDEAO, en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a pro lancé officiellement aujourd’hui, mardi 9 août 2022, au Palais des Congrès de Niamey, les travaux de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO.

Cet atelier qui entre dans le cadre de la promotion des activités de la CEDEAO au Niger, est placé sous le haut patronage du Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar.

La cérémonie d’ouverture a vu la participation du Secrétaire Général dudit Ministère, M. Ado Elhadji Abou, du Bureau de la Représentation Permanente de la CEDEAO au Niger, du Responsable des Programmes de l’OIM, M. Peter Kioy, représentant la Cheffe de Mission de l’Agence Onusienne pour les Migrations et de plusieurs représentants d’Organisations internationales.

L’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO vise à approfondir les connaissances des formateurs en matière de migration, de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO, notamment les questions relatives aux documents de voyage, aux droits et devoirs des citoyens envers la Communauté ainsi qu’aux causes et conséquences de la migration.

Les acteurs concernés par la formation sont issus principalement du monde universitaire, des Organisations de la Société Civile, des Associations des femmes et des jeunes, des Syndicats des Opérateurs Economiques et des transporteurs.

Durant 3 jours, ils recevront une formation afin de parfaire leurs connaissances sur la CEDEAO, ses objectifs, ses missions et ses visions, mais aussi et surtout sur la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace Communautaire.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar, a rappelé le caractère important du thème de l’atelier qui cadre parfaitement avec la déclaration de politique générale du Gouvernement du Niger qui a fait de l’intégration régionale une de ses principales préoccupations. 

Aussi, a-t-il estimé que la migration régulière et la libre circulation des personnes et des biens constituent l’une des étapes primordiales de tout processus d’intégration régionale. En ce sens, elle conditionne la réalisation d’un marché commun pour l’atteinte de sa vision 2050 afin de passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des peuples. Il a exhorté les participants à suivre avec beaucoup d’attention la formation et à s’investir avec sérieux durant les 3 jours que durera la formation.

En prenant la parole, le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou, a passé en revue les différentes réalisations faites par la CEDEAO depuis sa création en 1975 dont la libre circulation des personnes et des biens au sein des 15 pays membres qui est aujourd’hui une réalité.

Aussi, il a affirmé qu’une communauté parfaitement intégrée ne peut se réaliser, ni se développer sans une liberté de circulation de ses concitoyens.  L’adoption  progressive des  documents de voyage (carnet de voyage CEDEAO, carte d’identité biométrique CEDEAO, le Passeport CEDEAO etc…) a contribué substantiellement à atteindre l’un des objectifs principaux de notre région à savoir la libre circulation des personnes et des biens au sein de notre espace communautaire, faisant ainsi de la CEDEAO, la communauté économique régionale la mieux intégrée de l’Afrique, a rappelé le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou.

Au nom de la Représentante de l’OIM, le Responsables des Programmes de l’Organisme Onusien pour les Migrations, M. Peter Kioy,  a salué les efforts des autorités nigériennes pour une meilleure sécurisation des frontières et une bonne gestion de la migration dans tous ses paramètres qui lui ont permis de s’aligner sur les grandes stratégies des organisations régionales d’intégration comme la CEDEAO.

À l’issue de l’Atelier de formation, plusieurs caravanes de sensibilisation et d’information sur la thématique de la migration et de la libre circulation au sein de la CEDEAO seront organisées dans les grandes villes frontalières avec les autres Etats membres avec pour objectif d’apporter une meilleure compréhension des questions relatives aux  droits et devoirs communautaires de la population.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Cérémonie officielle d’ouverture de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO

Le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération, à travers la Cellule Nationale CEDEAO, en collaboration avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a pro lancé officiellement aujourd’hui, mardi 9 août 2022, au Palais des Congrès de Niamey, les travaux de l’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO.

Cet atelier qui entre dans le cadre de la promotion des activités de la CEDEAO au Niger, est placé sous le haut patronage du Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar.

La cérémonie d’ouverture a vu la participation du Secrétaire Général dudit Ministère, M. Ado Elhadji Abou, du Bureau de la Représentation Permanente de la CEDEAO au Niger, du Responsable des Programmes de l’OIM, M. Peter Kioy, représentant la Cheffe de Mission de l’Agence Onusienne pour les Migrations et de plusieurs représentants d’Organisations internationales.

L’Atelier de formation des formateurs sur la migration et la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace CEDEAO vise à approfondir les connaissances des formateurs en matière de migration, de libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO, notamment les questions relatives aux documents de voyage, aux droits et devoirs des citoyens envers la Communauté ainsi qu’aux causes et conséquences de la migration.

Les acteurs concernés par la formation sont issus principalement du monde universitaire, des Organisations de la Société Civile, des Associations des femmes et des jeunes, des Syndicats des Opérateurs Economiques et des transporteurs.

Durant 3 jours, ils recevront une formation afin de parfaire leurs connaissances sur la CEDEAO, ses objectifs, ses missions et ses visions, mais aussi et surtout sur la libre circulation des personnes et des biens au sein de l’espace Communautaire.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat aux Affaires Etrangères et de la Coopération, chargé de l’Intégration Africaine, S.E.M. Youssouf  Mohamed Elmouctar, a rappelé le caractère important du thème de l’atelier qui cadre parfaitement avec la déclaration de politique générale du Gouvernement du Niger qui a fait de l’intégration régionale une de ses principales préoccupations. 

Aussi, a-t-il estimé que la migration régulière et la libre circulation des personnes et des biens constituent l’une des étapes primordiales de tout processus d’intégration régionale. En ce sens, elle conditionne la réalisation d’un marché commun pour l’atteinte de sa vision 2050 afin de passer d’une CEDEAO des Etats à une CEDEAO des peuples. Il a exhorté les participants à suivre avec beaucoup d’attention la formation et à s’investir avec sérieux durant les 3 jours que durera la formation.

En prenant la parole, le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou, a passé en revue les différentes réalisations faites par la CEDEAO depuis sa création en 1975 dont la libre circulation des personnes et des biens au sein des 15 pays membres qui est aujourd’hui une réalité.

Aussi, il a affirmé qu’une communauté parfaitement intégrée ne peut se réaliser, ni se développer sans une liberté de circulation de ses concitoyens.  L’adoption  progressive des  documents de voyage (carnet de voyage CEDEAO, carte d’identité biométrique CEDEAO, le Passeport CEDEAO etc…) a contribué substantiellement à atteindre l’un des objectifs principaux de notre région à savoir la libre circulation des personnes et des biens au sein de notre espace communautaire, faisant ainsi de la CEDEAO, la communauté économique régionale la mieux intégrée de l’Afrique, a rappelé le Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Ado Elhadj Abou.

Au nom de la Représentante de l’OIM, le Responsables des Programmes de l’Organisme Onusien pour les Migrations, M. Peter Kioy,  a salué les efforts des autorités nigériennes pour une meilleure sécurisation des frontières et une bonne gestion de la migration dans tous ses paramètres qui lui ont permis de s’aligner sur les grandes stratégies des organisations régionales d’intégration comme la CEDEAO.

À l’issue de l’Atelier de formation, plusieurs caravanes de sensibilisation et d’information sur la thématique de la migration et de la libre circulation au sein de la CEDEAO seront organisées dans les grandes villes frontalières avec les autres Etats membres avec pour objectif d’apporter une meilleure compréhension des questions relatives aux  droits et devoirs communautaires de la population.

Related Articles

- Advertisement -spot_img