33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Amorcer la vitesse de croisière

Le Président de la République, Chef de l’Etat met à profit ses vacances à Tesker pour préparer sa rentrée politique. En effet, après un an de mise en œuvre de sa vision pour le Niger, les différentes démarches entreprises pour rassurer une partie des Forces Vives de la Nation, le Président Mohamed BAZOUM doit AVANCER. Et tout indique qu’il entend avancer. Cela malgré les manœuvres de distraction, et de manipulation des Opinions publiques par certaines  » officines  » locales ou à l’étranger.

Vitesse de croisière, telle est l’attitude observée depuis peu dans la mise en œuvre des programmes structurants du Président Mohamed BAZOUM. Telle sera l’attitude dorénavant.

L’arrivée d’un nouveau DG à la tête de l’Agence Nigérienne de Promotion des Investissements Privés et Projets Stratégiques  (ANPIPS).

L’important Projet Présidentiel de modernisation des Universités, a buté sur la faiblesse du dispositif de prise en charge effective.  L’heure est donc à l’accélération des Projets structurants.

Pour mieux AVANCER, les secteurs prioritaires du Programme  » consolider et Avancer  » comme l’agriculture, l’industrie, la création d’emplois, et l’éducation en plus de la question sécuritaire, vont amorcer une phase réelle de décollage.

Sur le plan de l’éducation des efforts sont déployés, pour maintenir la sérénité à l’école, trouver les moyens de conduire des travaux de construction de classes en matériaux définitifs, les internats pour les jeunes filles.

Le démarrage prochain, d’un programme phare de modernisation de l’université avec la réalisation d’infrastructures  modernes, afin de mettre le monde universitaire  dans des conditions optimales d’étude et de recherches ,  être au moins au même niveau de confort que ce qui est déjà une  réalité ailleurs, est à l’ordre du jour. 

Sur le plan de l’agriculture, de l’industrie et des emplois, un programme de Pôles agro-industriels est en incubation.  Il devrait être lancé incessamment.
Sans attendre, tirant les leçons des tendances pluviométriques sur les dernières années, sur requête expresse du Président Mohamed BAZOUM, auprès de IBI qui a une expertise avérée ; un programme de pluies artificielles est en cours d’exécution avec les Services de la Métrologie, et à leur grande satisfaction. 

C’est le lieu de préciser que le Programme est entièrement sponsorisé par le Groupe IBI.

Il s’agit à la fois de soutenir l’action du Président Mohamed BAZOUM, mais également d’une démonstration grandeur nature de l’Expertise de IBI GROUP.
En ce qui concerne la Modernisation des Infrastructures Universitaires, tirant les leçons de difficultés, ayant caractérisé l’exécution de nombreux marchés, certainement pour réduire les risques investissements, le Président Mohamed BAZOUM semble avoir privilégié de regarder ailleurs. Ne plus mettre ses œufs dans le même panier, les mêmes Groupes   d’entreprises de BTP.

Il semble également que les critères de capacités financières et techniques des nouveaux Groupes ou Entreprises qui sont désireux d’accompagner le Programme présidentiel, seront pre déterminants dans le choix des Partenaires.  Les concernés doivent s’inscrire dans une démarche de Partenariat Public privé, sans pression sur le Budget national.

Nous avons appris   que le Groupe IBI, un des Leaders du BPT en Afrique de l’Ouest est   en pool position concernant les marchés de modernisation des infrastructures universitaire.

Le disfonctionnement de prise en charge du dossier d’investissement sera corrigé avec la nouvelle Direction Générale de l’ANPIPS.

C’est le lieu de souligner que des dispositions seront prises pour que les Groupes d’investisseurs étrangers associent au maximum les compétences et PME locales.

Le Président de la République doit maintenir le cap, s’inscrire dans une démarche d’obligation de résultats, car il est et sera l’unique Comptable de son Programme politique devant le Peuple.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Amorcer la vitesse de croisière

Le Président de la République, Chef de l’Etat met à profit ses vacances à Tesker pour préparer sa rentrée politique. En effet, après un an de mise en œuvre de sa vision pour le Niger, les différentes démarches entreprises pour rassurer une partie des Forces Vives de la Nation, le Président Mohamed BAZOUM doit AVANCER. Et tout indique qu’il entend avancer. Cela malgré les manœuvres de distraction, et de manipulation des Opinions publiques par certaines  » officines  » locales ou à l’étranger.

Vitesse de croisière, telle est l’attitude observée depuis peu dans la mise en œuvre des programmes structurants du Président Mohamed BAZOUM. Telle sera l’attitude dorénavant.

L’arrivée d’un nouveau DG à la tête de l’Agence Nigérienne de Promotion des Investissements Privés et Projets Stratégiques  (ANPIPS).

L’important Projet Présidentiel de modernisation des Universités, a buté sur la faiblesse du dispositif de prise en charge effective.  L’heure est donc à l’accélération des Projets structurants.

Pour mieux AVANCER, les secteurs prioritaires du Programme  » consolider et Avancer  » comme l’agriculture, l’industrie, la création d’emplois, et l’éducation en plus de la question sécuritaire, vont amorcer une phase réelle de décollage.

Sur le plan de l’éducation des efforts sont déployés, pour maintenir la sérénité à l’école, trouver les moyens de conduire des travaux de construction de classes en matériaux définitifs, les internats pour les jeunes filles.

Le démarrage prochain, d’un programme phare de modernisation de l’université avec la réalisation d’infrastructures  modernes, afin de mettre le monde universitaire  dans des conditions optimales d’étude et de recherches ,  être au moins au même niveau de confort que ce qui est déjà une  réalité ailleurs, est à l’ordre du jour. 

Sur le plan de l’agriculture, de l’industrie et des emplois, un programme de Pôles agro-industriels est en incubation.  Il devrait être lancé incessamment.
Sans attendre, tirant les leçons des tendances pluviométriques sur les dernières années, sur requête expresse du Président Mohamed BAZOUM, auprès de IBI qui a une expertise avérée ; un programme de pluies artificielles est en cours d’exécution avec les Services de la Métrologie, et à leur grande satisfaction. 

C’est le lieu de préciser que le Programme est entièrement sponsorisé par le Groupe IBI.

Il s’agit à la fois de soutenir l’action du Président Mohamed BAZOUM, mais également d’une démonstration grandeur nature de l’Expertise de IBI GROUP.
En ce qui concerne la Modernisation des Infrastructures Universitaires, tirant les leçons de difficultés, ayant caractérisé l’exécution de nombreux marchés, certainement pour réduire les risques investissements, le Président Mohamed BAZOUM semble avoir privilégié de regarder ailleurs. Ne plus mettre ses œufs dans le même panier, les mêmes Groupes   d’entreprises de BTP.

Il semble également que les critères de capacités financières et techniques des nouveaux Groupes ou Entreprises qui sont désireux d’accompagner le Programme présidentiel, seront pre déterminants dans le choix des Partenaires.  Les concernés doivent s’inscrire dans une démarche de Partenariat Public privé, sans pression sur le Budget national.

Nous avons appris   que le Groupe IBI, un des Leaders du BPT en Afrique de l’Ouest est   en pool position concernant les marchés de modernisation des infrastructures universitaire.

Le disfonctionnement de prise en charge du dossier d’investissement sera corrigé avec la nouvelle Direction Générale de l’ANPIPS.

C’est le lieu de souligner que des dispositions seront prises pour que les Groupes d’investisseurs étrangers associent au maximum les compétences et PME locales.

Le Président de la République doit maintenir le cap, s’inscrire dans une démarche d’obligation de résultats, car il est et sera l’unique Comptable de son Programme politique devant le Peuple.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Amorcer la vitesse de croisière

Le Président de la République, Chef de l’Etat met à profit ses vacances à Tesker pour préparer sa rentrée politique. En effet, après un an de mise en œuvre de sa vision pour le Niger, les différentes démarches entreprises pour rassurer une partie des Forces Vives de la Nation, le Président Mohamed BAZOUM doit AVANCER. Et tout indique qu’il entend avancer. Cela malgré les manœuvres de distraction, et de manipulation des Opinions publiques par certaines  » officines  » locales ou à l’étranger.

Vitesse de croisière, telle est l’attitude observée depuis peu dans la mise en œuvre des programmes structurants du Président Mohamed BAZOUM. Telle sera l’attitude dorénavant.

L’arrivée d’un nouveau DG à la tête de l’Agence Nigérienne de Promotion des Investissements Privés et Projets Stratégiques  (ANPIPS).

L’important Projet Présidentiel de modernisation des Universités, a buté sur la faiblesse du dispositif de prise en charge effective.  L’heure est donc à l’accélération des Projets structurants.

Pour mieux AVANCER, les secteurs prioritaires du Programme  » consolider et Avancer  » comme l’agriculture, l’industrie, la création d’emplois, et l’éducation en plus de la question sécuritaire, vont amorcer une phase réelle de décollage.

Sur le plan de l’éducation des efforts sont déployés, pour maintenir la sérénité à l’école, trouver les moyens de conduire des travaux de construction de classes en matériaux définitifs, les internats pour les jeunes filles.

Le démarrage prochain, d’un programme phare de modernisation de l’université avec la réalisation d’infrastructures  modernes, afin de mettre le monde universitaire  dans des conditions optimales d’étude et de recherches ,  être au moins au même niveau de confort que ce qui est déjà une  réalité ailleurs, est à l’ordre du jour. 

Sur le plan de l’agriculture, de l’industrie et des emplois, un programme de Pôles agro-industriels est en incubation.  Il devrait être lancé incessamment.
Sans attendre, tirant les leçons des tendances pluviométriques sur les dernières années, sur requête expresse du Président Mohamed BAZOUM, auprès de IBI qui a une expertise avérée ; un programme de pluies artificielles est en cours d’exécution avec les Services de la Métrologie, et à leur grande satisfaction. 

C’est le lieu de préciser que le Programme est entièrement sponsorisé par le Groupe IBI.

Il s’agit à la fois de soutenir l’action du Président Mohamed BAZOUM, mais également d’une démonstration grandeur nature de l’Expertise de IBI GROUP.
En ce qui concerne la Modernisation des Infrastructures Universitaires, tirant les leçons de difficultés, ayant caractérisé l’exécution de nombreux marchés, certainement pour réduire les risques investissements, le Président Mohamed BAZOUM semble avoir privilégié de regarder ailleurs. Ne plus mettre ses œufs dans le même panier, les mêmes Groupes   d’entreprises de BTP.

Il semble également que les critères de capacités financières et techniques des nouveaux Groupes ou Entreprises qui sont désireux d’accompagner le Programme présidentiel, seront pre déterminants dans le choix des Partenaires.  Les concernés doivent s’inscrire dans une démarche de Partenariat Public privé, sans pression sur le Budget national.

Nous avons appris   que le Groupe IBI, un des Leaders du BPT en Afrique de l’Ouest est   en pool position concernant les marchés de modernisation des infrastructures universitaire.

Le disfonctionnement de prise en charge du dossier d’investissement sera corrigé avec la nouvelle Direction Générale de l’ANPIPS.

C’est le lieu de souligner que des dispositions seront prises pour que les Groupes d’investisseurs étrangers associent au maximum les compétences et PME locales.

Le Président de la République doit maintenir le cap, s’inscrire dans une démarche d’obligation de résultats, car il est et sera l’unique Comptable de son Programme politique devant le Peuple.

Related Articles

- Advertisement -spot_img