33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Des actions prioritaires…

Après un mois d’août consacré au congé présidentiel et au congé gouvernemental, l’heure est à la reprise. Après la tenue hier d’un conseil des ministres qui a passé en revue toutes les préoccupations du moment et a pris d’importantes mesures pour faire aux intempéries causées par les eaux de pluie, les menaces accridiennes, etc.

Parmi les grands dossiers prioritaires de cette rentrée,  sans conteste la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme,  le bilan de l’année scolaire et les perspectives de la prochaine rentrée scolaire et universitaire et surtout la question de la présente campagne agricole.

Avec cette tendance d’une pluviométrie bien répartie dans l’espace et le temps,  cette campagne plaise à dieu s’annonce prometteuse.

Il faut d’ores et déjà envisager des mesures préventives pour protéger les cultures contre leurs ennemis,  les criquets et autres ravageurs, mais aussi protéger nos braves paysans contre les spéculateurs véreux.

Du côté des infrastructures routières fortement endommagées par les précipitations,  il faut une mobilisation générale pour colmater les brèches et éviter des ruptures au niveau de ces grands investissements.

Il faut également envisager dès maintenant des mesures de protection contre le débordement des eaux du fleuve Niger et du goulbi.  Ces deux cours d’eau ont déjà atteint leur niveau d’alerte,  il faut anticiper.

En attendant que nous revenions sur les autres dossiers prioritaires,  nous souhaitons une bonne rentrée au gouvernement.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Des actions prioritaires…

Après un mois d’août consacré au congé présidentiel et au congé gouvernemental, l’heure est à la reprise. Après la tenue hier d’un conseil des ministres qui a passé en revue toutes les préoccupations du moment et a pris d’importantes mesures pour faire aux intempéries causées par les eaux de pluie, les menaces accridiennes, etc.

Parmi les grands dossiers prioritaires de cette rentrée,  sans conteste la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme,  le bilan de l’année scolaire et les perspectives de la prochaine rentrée scolaire et universitaire et surtout la question de la présente campagne agricole.

Avec cette tendance d’une pluviométrie bien répartie dans l’espace et le temps,  cette campagne plaise à dieu s’annonce prometteuse.

Il faut d’ores et déjà envisager des mesures préventives pour protéger les cultures contre leurs ennemis,  les criquets et autres ravageurs, mais aussi protéger nos braves paysans contre les spéculateurs véreux.

Du côté des infrastructures routières fortement endommagées par les précipitations,  il faut une mobilisation générale pour colmater les brèches et éviter des ruptures au niveau de ces grands investissements.

Il faut également envisager dès maintenant des mesures de protection contre le débordement des eaux du fleuve Niger et du goulbi.  Ces deux cours d’eau ont déjà atteint leur niveau d’alerte,  il faut anticiper.

En attendant que nous revenions sur les autres dossiers prioritaires,  nous souhaitons une bonne rentrée au gouvernement.

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Des actions prioritaires…

Après un mois d’août consacré au congé présidentiel et au congé gouvernemental, l’heure est à la reprise. Après la tenue hier d’un conseil des ministres qui a passé en revue toutes les préoccupations du moment et a pris d’importantes mesures pour faire aux intempéries causées par les eaux de pluie, les menaces accridiennes, etc.

Parmi les grands dossiers prioritaires de cette rentrée,  sans conteste la question sécuritaire et la lutte contre le terrorisme,  le bilan de l’année scolaire et les perspectives de la prochaine rentrée scolaire et universitaire et surtout la question de la présente campagne agricole.

Avec cette tendance d’une pluviométrie bien répartie dans l’espace et le temps,  cette campagne plaise à dieu s’annonce prometteuse.

Il faut d’ores et déjà envisager des mesures préventives pour protéger les cultures contre leurs ennemis,  les criquets et autres ravageurs, mais aussi protéger nos braves paysans contre les spéculateurs véreux.

Du côté des infrastructures routières fortement endommagées par les précipitations,  il faut une mobilisation générale pour colmater les brèches et éviter des ruptures au niveau de ces grands investissements.

Il faut également envisager dès maintenant des mesures de protection contre le débordement des eaux du fleuve Niger et du goulbi.  Ces deux cours d’eau ont déjà atteint leur niveau d’alerte,  il faut anticiper.

En attendant que nous revenions sur les autres dossiers prioritaires,  nous souhaitons une bonne rentrée au gouvernement.

Related Articles

- Advertisement -spot_img