33.3 C
Niger
mardi, octobre 4, 2022
spot_img

Tahoua: Forum intercommunautaire sur la cohésion sociale et la paix

Le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua, M. Harouna Assakalé, a présidé, hier mercredi 7 septembre 2022 à Tahoua, la cérémonie d’ouverture du forum sur le dialogue intercommunautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

Ce forum d’une journée est organisé par le Programme d’appui à la Gouvernance démocratique (PAGOD) en partenariat avec l’Association des Chefs traditionnels du Niger (ACTN). Il regroupe les chefs traditionnels, les leaders religieux et les élus locaux venus de toute la région.

Ce forum vise à contribuer à la restauration de la paix et à la cohésion sociale à travers le dialogue dans la région de Tahoua affectée par l’insécurité. Il vise également à organiser le dialogue social sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, recueillir et obtenir des informations fiables auprès des populations locales sur les causes de l’insécurité, des violences et conflits des zones affectées par ces fléaux et proposer des solutions idoines et enfin échanger avec les communautés des localités affectées par l’insécurité, sur l’importance du dialogue intercommunautaire pour la restauration de la paix et les exhorter à la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Dans son allocution à cette occasion, le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua a tout d’abord souhaité la chaleureuse et cordiale bienvenue aux participants à ce forum et un bon séjour au Directeur général des affaires politiques et juridiques au Ministère de l’intérieur et de la Décentralisation. Il a par la suite brossé la situation sécuritaire dans la région de Tahoua. Cette dernière est exposée à une crise sécuritaire croissante et transfrontalière depuis quelques années selon lui, caractérisée par des violations de droit perpétrées sur les populations civiles.

Pour lui, la tenue du présent forum répond parfaitement aux préoccupations des autorités de la 7ème République, préoccupations partagées avec les honorables chefs de cantons et groupements, gardiens de nos valeurs traditionnelles, et arbitres de conciliation des conflits, entre communautés dans notre pays. M. Harouna Assakalé a saisi cette occasion pour transmettre au PAGOD tous ses remerciements et la gratitude de la population de la région de Tahoua avant de souhaiter plein succès au forum.

Pour sa part, le Représentant du PAGOD, responsable à la CENI et au dialogue politique M. Salou Djéka, il a tout d’abord tenu à remercier les autorités administratives, le bureau régional de l’ACTN , et le comité d’organisation du forum pour cette mobilisation. Le PAGOD se réjouit aux côtés de l’ACTN à l’occasion de cette importante cérémonie d’ouverture du premier de la série de forums que compte organiser le PAGOD sur le dialogue communautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans 4 régions du pays. Il a en effet rappelé que cette activité a été possible grâce à une convention conclue entre le Pagod et l’ACTN pour la réalisation de cette série de forums.

Il a également rappelé que le PAGOD est un programme financé par la Coopération Suisse au Niger et mis en œuvre par son mandataire le consortium composé de GFA Consulting Group et l’ONG internationale SwissAid. M. Salou a exprimé toute sa satisfaction de voir les chefs traditionnels et les leaders religieux mobilisés à ce forum. Il a au terme de son intervention remercié la Coopération Suisse au Niger pour avoir initié ce programme et le Gouvernement du Niger pour son soutien constant dans la mise en œuvre des activités du programme.

Notons qu’auparavant le Vice-président du Conseil de ville de Tahoua et le Secrétaire général régional de l’ACTN ont tour à tour pris la parole pour souhaiter la  bienvenue aux participants dans la capitale de l’Ader et pour se féliciter d’accueillir ce premier forum communautaire sur la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

SourcePar ANP

Related Articles

- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img
- Advertisement -spot_img

Latest Articles

spot_img

Tahoua: Forum intercommunautaire sur la cohésion sociale et la paix

Le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua, M. Harouna Assakalé, a présidé, hier mercredi 7 septembre 2022 à Tahoua, la cérémonie d’ouverture du forum sur le dialogue intercommunautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

Ce forum d’une journée est organisé par le Programme d’appui à la Gouvernance démocratique (PAGOD) en partenariat avec l’Association des Chefs traditionnels du Niger (ACTN). Il regroupe les chefs traditionnels, les leaders religieux et les élus locaux venus de toute la région.

Ce forum vise à contribuer à la restauration de la paix et à la cohésion sociale à travers le dialogue dans la région de Tahoua affectée par l’insécurité. Il vise également à organiser le dialogue social sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, recueillir et obtenir des informations fiables auprès des populations locales sur les causes de l’insécurité, des violences et conflits des zones affectées par ces fléaux et proposer des solutions idoines et enfin échanger avec les communautés des localités affectées par l’insécurité, sur l’importance du dialogue intercommunautaire pour la restauration de la paix et les exhorter à la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Dans son allocution à cette occasion, le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua a tout d’abord souhaité la chaleureuse et cordiale bienvenue aux participants à ce forum et un bon séjour au Directeur général des affaires politiques et juridiques au Ministère de l’intérieur et de la Décentralisation. Il a par la suite brossé la situation sécuritaire dans la région de Tahoua. Cette dernière est exposée à une crise sécuritaire croissante et transfrontalière depuis quelques années selon lui, caractérisée par des violations de droit perpétrées sur les populations civiles.

Pour lui, la tenue du présent forum répond parfaitement aux préoccupations des autorités de la 7ème République, préoccupations partagées avec les honorables chefs de cantons et groupements, gardiens de nos valeurs traditionnelles, et arbitres de conciliation des conflits, entre communautés dans notre pays. M. Harouna Assakalé a saisi cette occasion pour transmettre au PAGOD tous ses remerciements et la gratitude de la population de la région de Tahoua avant de souhaiter plein succès au forum.

Pour sa part, le Représentant du PAGOD, responsable à la CENI et au dialogue politique M. Salou Djéka, il a tout d’abord tenu à remercier les autorités administratives, le bureau régional de l’ACTN , et le comité d’organisation du forum pour cette mobilisation. Le PAGOD se réjouit aux côtés de l’ACTN à l’occasion de cette importante cérémonie d’ouverture du premier de la série de forums que compte organiser le PAGOD sur le dialogue communautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans 4 régions du pays. Il a en effet rappelé que cette activité a été possible grâce à une convention conclue entre le Pagod et l’ACTN pour la réalisation de cette série de forums.

Il a également rappelé que le PAGOD est un programme financé par la Coopération Suisse au Niger et mis en œuvre par son mandataire le consortium composé de GFA Consulting Group et l’ONG internationale SwissAid. M. Salou a exprimé toute sa satisfaction de voir les chefs traditionnels et les leaders religieux mobilisés à ce forum. Il a au terme de son intervention remercié la Coopération Suisse au Niger pour avoir initié ce programme et le Gouvernement du Niger pour son soutien constant dans la mise en œuvre des activités du programme.

Notons qu’auparavant le Vice-président du Conseil de ville de Tahoua et le Secrétaire général régional de l’ACTN ont tour à tour pris la parole pour souhaiter la  bienvenue aux participants dans la capitale de l’Ader et pour se féliciter d’accueillir ce premier forum communautaire sur la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

SourcePar ANP

Related Articles

- Advertisement -spot_img
spot_img

Tahoua: Forum intercommunautaire sur la cohésion sociale et la paix

Le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua, M. Harouna Assakalé, a présidé, hier mercredi 7 septembre 2022 à Tahoua, la cérémonie d’ouverture du forum sur le dialogue intercommunautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

Ce forum d’une journée est organisé par le Programme d’appui à la Gouvernance démocratique (PAGOD) en partenariat avec l’Association des Chefs traditionnels du Niger (ACTN). Il regroupe les chefs traditionnels, les leaders religieux et les élus locaux venus de toute la région.

Ce forum vise à contribuer à la restauration de la paix et à la cohésion sociale à travers le dialogue dans la région de Tahoua affectée par l’insécurité. Il vise également à organiser le dialogue social sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, recueillir et obtenir des informations fiables auprès des populations locales sur les causes de l’insécurité, des violences et conflits des zones affectées par ces fléaux et proposer des solutions idoines et enfin échanger avec les communautés des localités affectées par l’insécurité, sur l’importance du dialogue intercommunautaire pour la restauration de la paix et les exhorter à la cohésion sociale et le vivre ensemble.

Dans son allocution à cette occasion, le Secrétaire général du gouvernorat de Tahoua a tout d’abord souhaité la chaleureuse et cordiale bienvenue aux participants à ce forum et un bon séjour au Directeur général des affaires politiques et juridiques au Ministère de l’intérieur et de la Décentralisation. Il a par la suite brossé la situation sécuritaire dans la région de Tahoua. Cette dernière est exposée à une crise sécuritaire croissante et transfrontalière depuis quelques années selon lui, caractérisée par des violations de droit perpétrées sur les populations civiles.

Pour lui, la tenue du présent forum répond parfaitement aux préoccupations des autorités de la 7ème République, préoccupations partagées avec les honorables chefs de cantons et groupements, gardiens de nos valeurs traditionnelles, et arbitres de conciliation des conflits, entre communautés dans notre pays. M. Harouna Assakalé a saisi cette occasion pour transmettre au PAGOD tous ses remerciements et la gratitude de la population de la région de Tahoua avant de souhaiter plein succès au forum.

Pour sa part, le Représentant du PAGOD, responsable à la CENI et au dialogue politique M. Salou Djéka, il a tout d’abord tenu à remercier les autorités administratives, le bureau régional de l’ACTN , et le comité d’organisation du forum pour cette mobilisation. Le PAGOD se réjouit aux côtés de l’ACTN à l’occasion de cette importante cérémonie d’ouverture du premier de la série de forums que compte organiser le PAGOD sur le dialogue communautaire au service de la cohésion sociale et la paix dans 4 régions du pays. Il a en effet rappelé que cette activité a été possible grâce à une convention conclue entre le Pagod et l’ACTN pour la réalisation de cette série de forums.

Il a également rappelé que le PAGOD est un programme financé par la Coopération Suisse au Niger et mis en œuvre par son mandataire le consortium composé de GFA Consulting Group et l’ONG internationale SwissAid. M. Salou a exprimé toute sa satisfaction de voir les chefs traditionnels et les leaders religieux mobilisés à ce forum. Il a au terme de son intervention remercié la Coopération Suisse au Niger pour avoir initié ce programme et le Gouvernement du Niger pour son soutien constant dans la mise en œuvre des activités du programme.

Notons qu’auparavant le Vice-président du Conseil de ville de Tahoua et le Secrétaire général régional de l’ACTN ont tour à tour pris la parole pour souhaiter la  bienvenue aux participants dans la capitale de l’Ader et pour se féliciter d’accueillir ce premier forum communautaire sur la cohésion sociale et la paix dans la région de Tahoua.

SourcePar ANP

Related Articles

- Advertisement -spot_img