- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
Economiekandadji: S.E Mohamed Bazoum procédera au lancement des travaux de construction de...

kandadji: S.E Mohamed Bazoum procédera au lancement des travaux de construction de la ligne haute tension Kandadji-Niamey

Le Président de République, Chef de l’Etat, S.E. Mohamed Bazoum, préside, ce mardi 25 Octobre 2022 matin, la cérémonie solennelle de lancement  des travaux de construction de la ligne Haute Tension de transport d’énergie Kandadji-Niamey. Cette cérémonie est d’autant plus importante que la ligne haute tension, dont les travaux de construction vont enfin démarrer, est porteuse d’un apport considérable dans la bataille pour l’indépendance énergétique du Niger, avec notamment la fourniture d’environ 600 GWh d’énergie propre, renouvelable à faible coût de la région du Fleuve.

Selon la fiche de presse produite à l’occasion de cet évènement par la Cellule de Communication de la Présidence de la République, cette réalisation d’un coût de 55,6 milliards de FCFA, financée par la Banque Islamique de Développement (BID), viendra renforcer la production électrique de la station de Gorou Banda, et contribuera également à la réduction du coût de la production nationale d’électricité’. «La fourniture de cette énergie, indique-t-on, sera assurée par le barrage de Kandadji, dont la construction a atteint un niveau de 25% selon le Secrétaire général de l’Agence de Barrage de Kandadji (ABK)», souligne la fiche de presse.

D’où toute l’importance que le Président Mohamed Bazoum accorde au barrage de Kandadji. En effet, nous apprend le document, le Chef de l’Etat ‘’n’a cessé, comme lors de la réunion de haut niveau du Programme Kandadji tenue le 24 mai 2022, d’accélérer la mise en œuvre de ce projet structurant pour le Niger’’.

La même source souligne que cette infrastructure hydro-électrique est l’élément central d’un vaste Programme Kandadji de régénération des écosystèmes et de mise en valeur du fleuve Niger (P-KRESMIN), dont l’objectif assigné est d’assurer la préservation et la revitalisation des écosystèmes fluviaux, d’augmenter les productions agricoles et énergétiques, mais aussi stimuler les emplois et ouvrir des perspectives économiques.

Il y a lieu de rappeler que le lancement officiel du redémarrage des travaux de construction du barrage de Kandadji était resté longtemps en veilleuse, avant sa concrétisation, le 26 mars 2019 sur le site au pied du Mont Ourba, sous la conduite du maitre d’œuvre, la China Gezhouba Group Company (CGGC).

Au cours d’une visite de presse sur le site du barrage, hier, le Secrétaire Général de l’ABK, M. Amadou Ali  Yéro, a indiqué que les travaux sont à un taux d’exécution de 25%. «Nous avons ouvert le fleuve pour passer aux travaux et nous avons fermé de l’autre côté pour nous permettre de joindre l’autre rive pour y travailler. Pendant deux ans, nous avons travaillé sur le premier côté, et sur la seconde aile, nous allons travailler durant deux autres années, à poursuivre le bétonnage, et à construire la centrale hydroélectrique dans une partie que nous avons dégagée à cet effet, ainsi que les digues en terre, pour finir le chantier d’ici 2025», a expliqué M. Amadou Ali Yéro.

Le mégaprojet du Barrage de Kandadji est un complexe hydro-agro-électrique d’un coût de 740 milliards de francs CFA (1,1 milliard d’euros) avec une digue de 28 mètres de haut sur une longueur d’environ 8,8 km, et qui sera doté d’un réservoir d’une capacité de 1.569 km3. C’est donc ce vaste chantier qui sera visité dans ses différents compartiments, au cours de cette journée de mardi, par le Préisdent Mohamed Bazoum, soucieux de l’aboutissement de ce projet tant attendu.

Source: ONEP

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article