- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
EconomieAssurer l’implication de l’industrie dans le Programme Electronucléaire

Assurer l’implication de l’industrie dans le Programme Electronucléaire

La Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA) a organisé hier, en collaboration avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), un atelier de formation sur l’implication de l’industrie dans le Programme Electronucléaire du Niger. C’est la ministre en charge de l’Industrie et de l’Entreprenariat des jeunes, Mme Salamatou Gourouza Magagi qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence de plusieurs acteurs intervenant dans le domaine.

Cet atelier intervient quelques jours avant la tenue, à Niamey, du Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernement de l’Union Africaine sur l’industrialisation et la diversification économique en Afrique, suivi de la réunion sur la Zone de Libre-échange Continental Africaine (ZLECAf), dont l’ancien Président SE Mahamadou Issoufou, avait assuré le leadership en tant que Champion désigné par les Chefs d’Etat. «C’est également une occasion pour s’approprier des opportunités qu’offre un programme électronucléaire et du rôle que doivent jouer les industriels dans sa mise en œuvre», a déclaré La ministre en charge de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

D’après Mme Salamatou Gourouza Magagi cet atelier a pour entre autres objectifs d’outiller les parties prenantes sur les différents aspects du programme électronucléaire et de réfléchir sur un modèle de participation des industries qui tiendra compte de toutes les dimensions socio-économiques de développement ; de présenter les opportunités du programme électronucléaire. Il s’agit aussi de réfléchir sur un modèle de politique industrielle qui prend en compte toutes les dimensions du programme électronucléaire et qui intègre certains aspects précis.

Ces aspects sont l’évaluation des capacités et du potentiel des industriels nationaux et locaux, y compris la formation et le perfectionnement nécessaires pour exploiter ledit potentiel ; l’évaluation de l’intérêt des industriels concernant la participation au programme électronucléaire ; l’évaluation du montant des investissements nécessaires pour mettre à niveau les installations et les programmes industriels et estimer la probabilité que ces investissements puissent être effectués ; la formulation des objectifs pour la participation des industriels à court et long termes, ainsi que des politiques permettant d’atteindre ces objectifs ; l’identification des fournisseurs locaux ou nationaux capables de fournir de manière fiable des produits, des composants ou des services pour les parties nucléaires et non nucléaires de la centrale ; la définition des améliorations des compétences et des capacités envisageables dans des délais compatibles avec la construction de la centrale.

Selon le président de la HANEA, M. Abdoul Wahab Djibo Maïga, les participants seront édifiés au cours de cette rencontre par d’éminents experts sur les meilleures approches disponibles et les méthodes d’analyse de la chaine de valeurs de l’industrie nucléaire. Cet atelier s’inscrit aussi dans une série d’activités programmées contenues dans le plan intégré de travail convenu avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique. M. Abdoul Wahab Djibo Maïga a enfin réitéré sa reconnaissance et ses vifs remerciements à l’AIEA, pour tout le soutien qu’elle ne cesse d’apporter au Niger.

Source: ONEP

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article