- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
SociétéNécrologie: notre sœur Cissé Lalla Aisha n’est plus.

Nécrologie: notre sœur Cissé Lalla Aisha n’est plus.

Allah (سبحانه و تعالى) a dit dans le verset coranique 185 de la sourate Al Imran : « كُلُّ نَفْسٍ ذَآئِقَةُ الْمَوْت »  « Kullu nafssin dha’yqatul mawt » qui signifie « Toute âme goûtera à la mort ». Ce verset coranique du livre d’Allah nous rappelle donc que nous ne sommes que de passage ici-bas et qu’il faut donc œuvrer dans le sentier d’Allah (سبحانه و تعالى).
وَهُوَ ٱلَّذِى يُحْىِۦ وَيُمِيتُ وَلَهُ ٱخْتِلَٰفُ ٱلَّيْلِ وَٱلنَّهَارِ أَفَلَا تَعْقِلُونَ

23 : 80 – C’est Lui qui fait vivre et fait mourir ; à Lui l’alternance de la nuit et du jour. Ne comprenez-vous donc pas ?

إِنَّا لِلَّٰهِ وَإِنَّا إِلَيْهِ رَاجِعُونَ

Inna lilahi wa inna ilaihi rajiune, Inna lilahi wa inna ilaihi rajiune , Inna lilahi wa inna ilaihi rajiune , ainsi donc est partie pour toujours, notre sœur Cissé Lalla Aisha. Elle est partie rejoindre son Seigneur. Allahou Akbar !

À toi donc ma soeur , ma habibti comme tu aimais m’appeler, je tiens à travers ces quelques lignes t’adresser cet hommage .

Cissé Lalla Aisha, toi qui m’avais une fois dit, que nous voulons tous le paradis, mais personne ne veut mourir. Cette phrase en elle, a tout son sens, même si je continue à la comprendre sur plusieurs angles.
C’est fou, autant que c’est douloureux de perdre une si belle personne, autant on ressent une douleur paisible, celle d’avoir perdu un être qui s’est battu pour le paradis ! Nous devons plutôt pleurer pour nous !
Allahou Akbar ! Lalla Aisha ton départ nous a choqués mais hélas nous vivons pour Dieu SWT et seul lui décide.

Que Dieu SWT bénisse et protège tes enfants, toi qui n’a jamais fait de différence entre eux et ceux des autres.

Tu as toujours donné sans attendre de recevoir.

Tu as aimé Dieu SWT jusqu’à ton dernier souffle ! Allahou Akbar ! Alhamdoulilahi!
Louanges à Dieu. Que la paix et le salut soit sur notre Prophète Mohammed (Sallallâhu ‘alayhi wa sallam) ainsi que sur sa famille, ses compagnons (Radhia Allâhou ‘anhoum) et tous ceux qui le suivent jusqu’au jour de la Résurrection.

Pardonne à nos vivants et à nos morts, aux présents et aux absents, aux jeunes et aux vieux, aux hommes et aux femmes. Ô Seigneur ! Celui d’entre nous que Tu maintiens en vie, fais-le vivre sur la voie de l’Islam et celui d’entre nous dont Tu as repris l’âme, fais-le mourir dans la foi. Ô Seigneur !

Reposes en paix ma très chère habibti, que le Paradis Firdaws pour lequel tu t’es tant battu soit ton éternel demeure.

Par Boubé Rakia Gani.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article