- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
EconomieLancement de la Semaine africaine de l’industrialisation: Les femmes africaines transformatrices à...

Lancement de la Semaine africaine de l’industrialisation: Les femmes africaines transformatrices à l’honneur

La ministre de l’Industrie et de l’Entreprenariat des jeunes, Mme Salamatou Gourouza Magagi a présidé le lancement du Sommet des femmes africaines transformatrices.

Ce Sommet couplé aux activités entrant dans le cadre de la Semaine africaine de l’industrialisation se déroule au Palais du 29 juillet de Niamey. La cérémonie a vu la participation de plusieurs institutions régionales, continentales et  internationales.

Ce sommet qui a pour thème « Les femmes entrepreneurs transformatrices, un accélérateur du processus d’industrialisation de l’Afrique », se tient en marge du sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Union Africaine sur l’Industrialisation et la Diversification Economique et de la session extraordinaire de l’UA sur la ZLECAf.

Cinq jours durant les participants, venus de 26 pays d’Afrique, débattront de plusieurs thématiques à savoir : la création d’un instrument de soutien à l’organisation ou à la gestion des femmes aux niveaux national, régional et continental ainsi que le modèle de financement et d’investissement axé sur le soutien des femmes dans la transformation.

Les participants débattront également de la création d’un environnement favorable pour les femmes dans la transformation et aussi sur la plateforme pour dialogue et lobby pour les femmes dans le traitement.

Pour la Ministre Salamatou Gourouza Magagi, ce 1er Sommet des femmes transformatrices africaines constitue une belle opportunité de présenter la situation globale de la transformation des produits africains et de mettre en exergue la contribution importante des femmes dans ce processus.

Pour sa part, Mme Rabiatou Arzika, Directrice Générale de Tact Dev Consult a rappelé l’importance de la tenue de ce premier sommet des femmes transformatrices, dont elle est l’initiatrice.

« Si je suis devant vous ce matin, c’est parce que je me suis battue des années durant pour la cause de la femme transformatrice », s’est réjouie Mme Rabiatou Arzika.

Elle s’est ensuite dite très reconnaissante pour l’engagement de l’Union Africaine d’accompagner ce processus qu’elle a eu à lui présenter, il y’a juste de cela quelques mois, avant de remercier l’ensemble des partenaires qui ont accompagné cette initiative. Et l’un des objectifs de ce sommet est de faire le plaidoyer en faveur d’un soutien ferme des Etats aux femmes transformatrices pour une meilleure contribution des femmes au développement de leurs pays.

Pour le Secrétaire Exécutif de la CEN-SAD, M. Birgi Rafini, a voulu témoigner « qu’au Niger, tout comme en Tchad que j’ai commencé à connaitre, et certainement dans beaucoup de pays africains, la dynamique est bien lancée, les femmes ont  pris leur destin en main et il s’agit tout simplement pour nous de prendre acte et de leur apporter tous les soutiens qu’elles méritent, parce que la femme est base de la société ».

Il a aussi souhaité bon vent à ces braves dames, avant de les assurer que pendant ce temps qu’il est à la tête de la CEN-SAD, il y aura une touche spéciale en faveur des femmes au niveau de cette institution.

Le secrétaire exécutif de la CEN-SAD a également souhaité plein succès aux organisateurs qui ont bien voulu associer son institution à cet important évènement.

La représentante de l’AUDA-NEPAD,«l’Afrique est un continent qui regorge d’opportunités de croissance et d’innovation. Le continent africain a la chance de disposer d’une richesse, de ressources et de la croissance démographique la plus rapide au monde, ce qui lui permet de disposer à la fois d’une source de capital humain et d’un marché intérieur en expansion. Pour réaliser pleinement le potentiel du continent, il faut reconnaitre les domaines où il reste encore du travail et relever de front les défis».

La Semaine de l’industrialisation de l’Afrique qui a pour objectif de faire du continent le prochain grand centre manufacturier du monde et ce de manière durable et inclusive, débattra de toutes les questions essentielles en lien avec l’industrialisation à travers des échanges.

Plusieurs activités sont annoncées au programme de cette semaine notamment des panels sur diverses thématiques en lien avec l’industrialisation de l’Afrique, l’entreprenariat des jeunes et des femmes, les défis du moment (sécurité, environnement, etc.) ainsi que des expositions ventes de produits transformés par les femmes africaines.

Selon la Ministre Salamatou Gourouza Magagi, l’Afrique regorge de beaucoup d’avantages compétitifs que les autres continents n’ont pas. «Toutes ces ressources sont disponibles, nous devons seulement conjuguer nos efforts au niveau de l’Afrique pour que cette industrialisation inclusive soit une réalité. Nous n’avons même pas le choix, il y va de notre survie».

Aussi, le meilleur moyen de parvenir à une accélération industrielle du continent est de développer la transformation et les exportations de produits manufacturés. Ainsi, le sommet des femmes africaines transformatrices constitue une belle opportunité de présenter la situation globale de la transformation des produits africains et de mettre en exergue la contribution importante des femmes dans ce processus.

Par Tamtaminfo News

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article