spot_img
PolitiqueDispositif du Niger en matière de couverture de santé universelle’’: Des progrès...

Dispositif du Niger en matière de couverture de santé universelle’’: Des progrès importants réalisés

Le Président de la République a présidé, le lundi 16 janvier 2023 à son cabinet, une réunion avec les acteurs sanitaires du Niger pour discuter des progrès et défis auxquels le pays fait face dans le domaine.

Au terme de la rencontre, le Directeur des Etudes et de la Programmation du ministère de la santé publique, M. Assoumana Hadja Malam Bacharou a, en faisant le point de la réunion à la presse, rappelé que  ‘’le Président de la République a entrepris depuis son accession à la présidence de la République du Niger, un certain nombre de thèmes mis sous sa haute conduite’’ avant d’indiquer que ‘’aujourd’hui, il était question de  revoir le dispositif au Niger en matière de couverture de santé universelle’’.

Pour le secteur de la santé, a-t-il expliqué, ‘’il y a la couverture universelle en santé qui se résume au fait que tout le monde devrait avoir accès à des soins de qualité à savoir toutes les catégories de soins curatifs, préventifs, promotionnels et ré-adaptatifs sans pour autant que cela puisse porter préjudice à la population en matière financière’’.

‘’C’est donc un grand challenge que les pays ont entrepris, et aujourd’hui le Président Bazoum a bien voulu savoir où est ce qu’on en est. Et la réunion d’aujourd’hui, sous sa présidence a donc consisté à faire un état des lieux, tout en essayant de voir ce qui s’est passé en termes de progrès, et ainsi voir les défis à relever’’ a-t-il souligné.

Par ailleurs, a fait constater le directeur des études, ‘’c’est une question éminemment importante de portée nationale pour laquelle il y a beaucoup de secteurs ainsi que de ministères qui sont impliqués. A l’issue de cela, il a été donc relevé que qu’il y a eu beaucoup de progrès dans le domaine pour pouvoir aller vers ce qu’on appelle la couverture maladie universelle dans notre pays’’.

Ainsi, pour M. Assoumane Hadja, ‘’cette réunion a ressorti le fait qu’il faut renforcer l’existant notamment tout le dispositif qu’il y a en matière de couverture de santé universelle au Niger, particulièrement le renforcement du dispositif en place qui consiste à protéger les plus vulnérables à travers la gratuité des soins  pour un certain nombre de catégories de personnes’’.

En outre, a-t-il révélé, ‘’ suite à cette rencontre, il est convenu qu’il faut également essayer de reformer et renforcer ce qui est en train de se passer parce qu’il y a des expériences très prometteuses. Notamment au mois de juillet, le chef de l’Etat a visité une des expériences au niveau du district sanitaire de Gaya pour laquelle ils sont en train de mettre en place une assurance maladie départementale qui est en train de se passer dans le secteur informel pour les populations en zones rurales’’.

‘’C’est une très bonne chose que le Chef d’Etat a, d’ailleurs, beaucoup apprécié et a demandé d’essayer de voir les conditions pour pouvoir, au-delà de l’expérience, porter dans d’autres régions et pourquoi pas à l’ensemble du Niger’’ a-t-il poursuivi.

‘’On se félicite également du fait qu’il y ait un fort engagement dans ce domaine, et il y va de soi parce que effectivement, il y va de l’intérêt de la population nigérienne pour qui nous avons tous le devoir de contribuer à la santé’’ a, enfin, indiqué M. Assoumana Hadja selon qui ‘’la réunion a été très bénéfique de par l’intensité des débats  tenus sous la haute conduite du Président de la République, Chef de l’Etat’’.

Le secteur de la santé et l’éducation constituent des axes essentiels du programme politique du Président de la République pour le développement du Niger.

A titre de rappel, la couverture sanitaire universelle vise à faire en sorte que tout le monde, partout, ait accès à des services de santé de qualité sans subir de difficultés financières. Cela nécessite d’éliminer les obstacles à la santé et d’améliorer l’accessibilité, notamment financière, et la qualité des systèmes de santé.

Conscients de l’importance d’une couverture sanitaire universelle pour promouvoir l’équité, la sécurité sanitaire mondiale, le développement et la croissance, les dirigeants du monde entier ont intégré dans les objectifs de développement durable ce concept qui englobe la protection contre les risques financiers, un accès à des soins essentiels de qualité ainsi qu’un accès à des médicaments et à des vaccins sûrs, efficaces, de qualité et abordables pour tous.

Par Tamtaminfo News (source ANP)

 

 

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Le Président de la République a présidé, le lundi 16 janvier 2023 à son cabinet, une réunion avec les acteurs sanitaires du Niger pour discuter des progrès et défis auxquels le pays fait face dans le domaine.

Au terme de la rencontre, le Directeur des Etudes et de la Programmation du ministère de la santé publique, M. Assoumana Hadja Malam Bacharou a, en faisant le point de la réunion à la presse, rappelé que  ‘’le Président de la République a entrepris depuis son accession à la présidence de la République du Niger, un certain nombre de thèmes mis sous sa haute conduite’’ avant d’indiquer que ‘’aujourd’hui, il était question de  revoir le dispositif au Niger en matière de couverture de santé universelle’’.

Pour le secteur de la santé, a-t-il expliqué, ‘’il y a la couverture universelle en santé qui se résume au fait que tout le monde devrait avoir accès à des soins de qualité à savoir toutes les catégories de soins curatifs, préventifs, promotionnels et ré-adaptatifs sans pour autant que cela puisse porter préjudice à la population en matière financière’’.

‘’C’est donc un grand challenge que les pays ont entrepris, et aujourd’hui le Président Bazoum a bien voulu savoir où est ce qu’on en est. Et la réunion d’aujourd’hui, sous sa présidence a donc consisté à faire un état des lieux, tout en essayant de voir ce qui s’est passé en termes de progrès, et ainsi voir les défis à relever’’ a-t-il souligné.

Par ailleurs, a fait constater le directeur des études, ‘’c’est une question éminemment importante de portée nationale pour laquelle il y a beaucoup de secteurs ainsi que de ministères qui sont impliqués. A l’issue de cela, il a été donc relevé que qu’il y a eu beaucoup de progrès dans le domaine pour pouvoir aller vers ce qu’on appelle la couverture maladie universelle dans notre pays’’.

Ainsi, pour M. Assoumane Hadja, ‘’cette réunion a ressorti le fait qu’il faut renforcer l’existant notamment tout le dispositif qu’il y a en matière de couverture de santé universelle au Niger, particulièrement le renforcement du dispositif en place qui consiste à protéger les plus vulnérables à travers la gratuité des soins  pour un certain nombre de catégories de personnes’’.

En outre, a-t-il révélé, ‘’ suite à cette rencontre, il est convenu qu’il faut également essayer de reformer et renforcer ce qui est en train de se passer parce qu’il y a des expériences très prometteuses. Notamment au mois de juillet, le chef de l’Etat a visité une des expériences au niveau du district sanitaire de Gaya pour laquelle ils sont en train de mettre en place une assurance maladie départementale qui est en train de se passer dans le secteur informel pour les populations en zones rurales’’.

‘’C’est une très bonne chose que le Chef d’Etat a, d’ailleurs, beaucoup apprécié et a demandé d’essayer de voir les conditions pour pouvoir, au-delà de l’expérience, porter dans d’autres régions et pourquoi pas à l’ensemble du Niger’’ a-t-il poursuivi.

‘’On se félicite également du fait qu’il y ait un fort engagement dans ce domaine, et il y va de soi parce que effectivement, il y va de l’intérêt de la population nigérienne pour qui nous avons tous le devoir de contribuer à la santé’’ a, enfin, indiqué M. Assoumana Hadja selon qui ‘’la réunion a été très bénéfique de par l’intensité des débats  tenus sous la haute conduite du Président de la République, Chef de l’Etat’’.

Le secteur de la santé et l’éducation constituent des axes essentiels du programme politique du Président de la République pour le développement du Niger.

A titre de rappel, la couverture sanitaire universelle vise à faire en sorte que tout le monde, partout, ait accès à des services de santé de qualité sans subir de difficultés financières. Cela nécessite d’éliminer les obstacles à la santé et d’améliorer l’accessibilité, notamment financière, et la qualité des systèmes de santé.

Conscients de l’importance d’une couverture sanitaire universelle pour promouvoir l’équité, la sécurité sanitaire mondiale, le développement et la croissance, les dirigeants du monde entier ont intégré dans les objectifs de développement durable ce concept qui englobe la protection contre les risques financiers, un accès à des soins essentiels de qualité ainsi qu’un accès à des médicaments et à des vaccins sûrs, efficaces, de qualité et abordables pour tous.

Par Tamtaminfo News (source ANP)

 

 

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article