spot_img
Défense et sécuritéLe CNSP dénonce la violation à répétition de l’espace aérien nigérien par...

Le CNSP dénonce la violation à répétition de l’espace aérien nigérien par les Forces Françaises

Le Conseil National pour la sauvegarde de la Patrie (CNSP) a dénoncé, le jeudi 10 Août 2023 dans un communiqué, la violation à répétition de l’espace aérien nigérien par les Forces Françaises.  

A travers ce communiqué, le CNSP tient porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’en dépit du communiqué en date du 9 août 2023, dans lequel le conseil dénonçait les manœuvres illégales, suspectes et dangereuses des Forces Françaises consistant à couper sciemment tous moyens de contact pour échapper aux services nigériens de surveillance et de contrôles lors du survol du territoire national durant des heures.

« Nous observons une fois de plus le fait suivant, le mercredi 09 Août 2023 à 22h30 mn, un avion militaire de type A 400M a cherché à atterrir à Arlit sans plan de vol préétabli en coupant une fois encore tous les moyens de communication et de suivi », a annoncé le CNSP.

Le communiqué précise que « le CNSP, le gouvernement de transition et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) fustigent ce manque de transparence et cette pudicité qui consiste à détourner une demande d’autorisation de survol accordée par les autorités nigériennes pour poser des actes attentatoires à la sécurité de notre pays ».

« La répétition de ces actes et la persistance de ce comportement inacceptables prouvent à suffisance que les forces françaises ne respectent aucune règle et qu’elles ont plutôt un agenda caché », a-expliqué le CNSP qui ajoute « qu’en tout état de cause, les FDS et le peuple nigérien sont mobilisés et déterminés à faire échec à toute entreprise de déstabilisation ».

Aussi, le Conseil rappelle que « non seulement l’Etat du Niger a dénoncé dans le communiqué N 19 du 03 Août 2023 tous les accords de défense et de sécurité signés entre notre pays et la France, mais également depuis cette date, les délais accordés aux armées françaises pour quitter le territoire nigérien conformément à ces accords sont entrain de courir », a prévenu le CNSP.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Le Conseil National pour la sauvegarde de la Patrie (CNSP) a dénoncé, le jeudi 10 Août 2023 dans un communiqué, la violation à répétition de l’espace aérien nigérien par les Forces Françaises.  

A travers ce communiqué, le CNSP tient porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’en dépit du communiqué en date du 9 août 2023, dans lequel le conseil dénonçait les manœuvres illégales, suspectes et dangereuses des Forces Françaises consistant à couper sciemment tous moyens de contact pour échapper aux services nigériens de surveillance et de contrôles lors du survol du territoire national durant des heures.

« Nous observons une fois de plus le fait suivant, le mercredi 09 Août 2023 à 22h30 mn, un avion militaire de type A 400M a cherché à atterrir à Arlit sans plan de vol préétabli en coupant une fois encore tous les moyens de communication et de suivi », a annoncé le CNSP.

Le communiqué précise que « le CNSP, le gouvernement de transition et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) fustigent ce manque de transparence et cette pudicité qui consiste à détourner une demande d’autorisation de survol accordée par les autorités nigériennes pour poser des actes attentatoires à la sécurité de notre pays ».

« La répétition de ces actes et la persistance de ce comportement inacceptables prouvent à suffisance que les forces françaises ne respectent aucune règle et qu’elles ont plutôt un agenda caché », a-expliqué le CNSP qui ajoute « qu’en tout état de cause, les FDS et le peuple nigérien sont mobilisés et déterminés à faire échec à toute entreprise de déstabilisation ».

Aussi, le Conseil rappelle que « non seulement l’Etat du Niger a dénoncé dans le communiqué N 19 du 03 Août 2023 tous les accords de défense et de sécurité signés entre notre pays et la France, mais également depuis cette date, les délais accordés aux armées françaises pour quitter le territoire nigérien conformément à ces accords sont entrain de courir », a prévenu le CNSP.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article