spot_img
DiplomatieLe ministre d’Etat Hassoumi Massoudou participe à la 15e Commission de partenariat...

Le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou participe à la 15e Commission de partenariat entre la République du Niger et le Grand-Duché du Luxembourg

Le ministre d’Etat, des Affaires Etrangères et de la Coopération Hassoumi Massoudou était à Luxembourg où il a participé ce mardi 4 juillet 2023, à la 15e Commission de partenariat entre le Grand-Duché et la république du Niger.

Après une entrevue bilatérale entre les deux ministres chargés de la coopération, il a été fait un état des lieux des projets et actions mis en œuvre par le Luxembourg au Niger. Cette réunion qui s’est déroulée dans la convivialité et la bonne humeur a été une fois de plus l’occasion de consolider les relations de grande amitié entre nos deux pays.
Au cours de cette Commission, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a prononcé un discours dans lequel il a rappelé que La création d’une Commission de partenariat entre les deux pays en décembre 2002, « est l’une des plus belles réalisations de notre coopération, car elle nous permet de procéder à une évaluation de l’exécution des programmes de coopération ».
cette coopération est mise en œuvre à travers, notamment, un programme intitulé Programme Indicatif de Coopération (PIC) multi-annuels dont le premier (PIC I 2003–2007) doté d’une enveloppe financière de 20 millions d’euros, soit 13 100 000 000 FCFA sur cinq ans a été signé le 25 mars 2003 au Luxembourg.
Le second, Programme Indicatif de Coopération (PIC II 2008 – 2012 puis 2013-2015) couvrait initialement la période 2008–2012, mais a été prolongé sur la période 2013-2015 avec une enveloppe indicative de 70 millions d’euros, soit 45 850 000 000 FCFA.
Le troisième Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016 – 2021) signé le 26 septembre 2015, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unis à New York, avec une enveloppe financière indicative de près de 114 millions d’euros, soit 74 670 000 000 FCFA soit presque le double de la somme allouée au précédent programme au cours de la période 2016-2021, témoigne déjà de l’engagement croissant de votre pays.
« A sa quatrième phase aujourd’hui, le PIC IV d’un montant de 144 250 000 euros, soit près de 100 milliards de FCFA, couvre la période 2022-2026 et contribue de manière significative au Développement du capital humain à travers un soutien dans la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’éducation et de la formation professionnelle, ainsi que de la politique du Genre et de la politique nationale de la population » a annoncé le ministre des Affaires Etrangères.
Il est fort appréciable de relever que ces engagements du Luxembourg dans le cadre du PIC IV, « s’alignent parfaitement avec la politique de notre gouvernement en ce qu’ils placent le développement du capital humain, le renforcement de la gouvernance inclusive, l’éradication de la pauvreté au centre des priorités » a déclaré Hassoumi Massoudou.
Il a par ailleurs indiqué qu’il est attendu de cette Commission, « de faire un état des lieux des projets et actions mis en œuvre par le Luxembourg au Niger et exécutés par vos départements ministériels et structures respectives et d’en ressortir les perspectives afin de rendre encore plus dynamique la coopération entre nos deux pays ».

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Le ministre d’Etat, des Affaires Etrangères et de la Coopération Hassoumi Massoudou était à Luxembourg où il a participé ce mardi 4 juillet 2023, à la 15e Commission de partenariat entre le Grand-Duché et la république du Niger.

Après une entrevue bilatérale entre les deux ministres chargés de la coopération, il a été fait un état des lieux des projets et actions mis en œuvre par le Luxembourg au Niger. Cette réunion qui s’est déroulée dans la convivialité et la bonne humeur a été une fois de plus l’occasion de consolider les relations de grande amitié entre nos deux pays.
Au cours de cette Commission, le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a prononcé un discours dans lequel il a rappelé que La création d’une Commission de partenariat entre les deux pays en décembre 2002, « est l’une des plus belles réalisations de notre coopération, car elle nous permet de procéder à une évaluation de l’exécution des programmes de coopération ».
cette coopération est mise en œuvre à travers, notamment, un programme intitulé Programme Indicatif de Coopération (PIC) multi-annuels dont le premier (PIC I 2003–2007) doté d’une enveloppe financière de 20 millions d’euros, soit 13 100 000 000 FCFA sur cinq ans a été signé le 25 mars 2003 au Luxembourg.
Le second, Programme Indicatif de Coopération (PIC II 2008 – 2012 puis 2013-2015) couvrait initialement la période 2008–2012, mais a été prolongé sur la période 2013-2015 avec une enveloppe indicative de 70 millions d’euros, soit 45 850 000 000 FCFA.
Le troisième Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016 – 2021) signé le 26 septembre 2015, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unis à New York, avec une enveloppe financière indicative de près de 114 millions d’euros, soit 74 670 000 000 FCFA soit presque le double de la somme allouée au précédent programme au cours de la période 2016-2021, témoigne déjà de l’engagement croissant de votre pays.
« A sa quatrième phase aujourd’hui, le PIC IV d’un montant de 144 250 000 euros, soit près de 100 milliards de FCFA, couvre la période 2022-2026 et contribue de manière significative au Développement du capital humain à travers un soutien dans la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’éducation et de la formation professionnelle, ainsi que de la politique du Genre et de la politique nationale de la population » a annoncé le ministre des Affaires Etrangères.
Il est fort appréciable de relever que ces engagements du Luxembourg dans le cadre du PIC IV, « s’alignent parfaitement avec la politique de notre gouvernement en ce qu’ils placent le développement du capital humain, le renforcement de la gouvernance inclusive, l’éradication de la pauvreté au centre des priorités » a déclaré Hassoumi Massoudou.
Il a par ailleurs indiqué qu’il est attendu de cette Commission, « de faire un état des lieux des projets et actions mis en œuvre par le Luxembourg au Niger et exécutés par vos départements ministériels et structures respectives et d’en ressortir les perspectives afin de rendre encore plus dynamique la coopération entre nos deux pays ».

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article