spot_img
EconomieZinder : Le Président de la République Mohamed Bazoum échange avec les...

Zinder : Le Président de la République Mohamed Bazoum échange avec les agents de la SORAZ

Dans le cadre de sa mission de travail à Zinder, le Président de la République Mohamed Bazoum a effectué ce jeudi 29 décembre 2022, une visite à la Société de Raffinage de pétrole de Zinder (SORAZ) située à une cinquantaine de kilomètres de Zinder avec au centre des échanges les réformes centrées sur le transfert de compétences et la nigerisation des postes. 

Ces échanges, se sont déroulées en présence du Ministre du Pétrole, M. Mahamane Sani Mahamadou, d’autres membres du gouvernement, du Gouverneur de la Région de Zinder, des Responsables des FDS, du Directeur Général de la SORAZ ainsi que des directeurs de différents services de la SORAZ.

Selon M. Ali Harouna, Directeur Général Adjoint de la SORAZ, le premier volet des reformes qu’ils ont eu à mener consistait à assurer le transfert de compétence au sein de toutes les unités de la raffinerie.

« Ainsi donc, pour mettre en œuvre cette réforme nous avons dès 2021 mis en place un plan de nigérisation qui devrait nous permettre à l’horizon 2023 de réduire de 35% l’effectif des agents expatriés qui étaient de 210 en 2021, qui seront à 167 en fin 2022 et 132 en fin 2023 », a ajouté le Directeur Général Adjoint de la SORAZ.

Ce plan, note-t-on, est soutenu par le déploiement d’un plan de formation 2022-2023 de plus de 800 jours de formation et de coaching sur le site, un recrutement sur profil de 38 agents dont 7 ingénieurs et une mise en place d’un plan de responsabilisation des agents nigériens sur les postes ou le transfert de compétence est avancé.

M. Ali Harouna s’est réjoui de l’attention particulière que porte le Chef de l’Etat à la SORAZ parce que cette société fournit la totalité des hydrocarbures pour le Niger et est également le symbole de l’enclenchement de l’industrialisation du Pays.

Selon toujours la présentation du DGA, en 2020, la société a réalisé un bénéfice net d’environ 7,5 milliards qui est passé à plus de 15 milliards en 2021. Mais le rapport de clôture du même exercice relève un résultat cumulé déficitaire de plus de 20 milliards sur les 11 années d’exploitation.

Cette situation financière est justifiable par la structuration initiale du financement de la construction de la raffinerie, une masse salariale importante et des multiples charges dont les coûts n’étaient pas maîtrisés.

Pour donc promouvoir le contenu local, il faut faire la promotion des fournisseurs et prestataires locaux, faire un recours systématique aux fournisseurs nigériens pour certaines catégories des achats et des prestations et aussi promouvoir la Responsabilité Sociale et Environnementale de la société – actions sociales, protection de l’environnement, accueil et formation des stagiaires.

Il faut également accompagner de façon proactive les projets de l’Etat, et octroyer des terrains pour les projets ISTITHMAR et WAPCO, ainsi que le dimensionnement pour la fourniture d’eau à la ville de Zinder.

Concernant le rapport sur la grande maintenance, la SORAZ s’est fixé quatre objectifs principaux. Il s’agit d’effectuer des inspections et des réparations impossibles à réaliser en état de marche, d’assurer un niveau de sécurité satisfaisant des installations, d’assurer une meilleure performance des différentes unités et de corriger certains disfonctionnements constatés en réalisant des innovations techniques sur les installations.

Notons aussi que la SORAZ a réalisé un total de 5269 tâches, dont 443 inspections et 14 rénovations techniques achevées, un total de 1843 équipements mécaniques, 923 équipements électriques, 2503 instruments, une inspection de 451 équipements sous pression, 16 rénovations techniques, 14,9 km de pipeline inspectés, 13 chaudières et 17 ponts roulants.

Il ressort des résultats de maintenance de la SORAZ, une raffinerie rénovée avec une amélioration de la qualité des produits et du rendement qui est actuellement à plus de 21000 barils/jour, une acquisition et capitalisation des compétences par les agents de la SORAZ (expatriés et locaux) ainsi qu’une création de plus de 200 emplois temporaires directs, mis à disposition par des entreprises locales.

Il faut également noter qu’à compter du 31 décembre 2022, la SORAZ comptera 167 agents expatriés et 436 agents nigériens.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Dans le cadre de sa mission de travail à Zinder, le Président de la République Mohamed Bazoum a effectué ce jeudi 29 décembre 2022, une visite à la Société de Raffinage de pétrole de Zinder (SORAZ) située à une cinquantaine de kilomètres de Zinder avec au centre des échanges les réformes centrées sur le transfert de compétences et la nigerisation des postes. 

Ces échanges, se sont déroulées en présence du Ministre du Pétrole, M. Mahamane Sani Mahamadou, d’autres membres du gouvernement, du Gouverneur de la Région de Zinder, des Responsables des FDS, du Directeur Général de la SORAZ ainsi que des directeurs de différents services de la SORAZ.

Selon M. Ali Harouna, Directeur Général Adjoint de la SORAZ, le premier volet des reformes qu’ils ont eu à mener consistait à assurer le transfert de compétence au sein de toutes les unités de la raffinerie.

« Ainsi donc, pour mettre en œuvre cette réforme nous avons dès 2021 mis en place un plan de nigérisation qui devrait nous permettre à l’horizon 2023 de réduire de 35% l’effectif des agents expatriés qui étaient de 210 en 2021, qui seront à 167 en fin 2022 et 132 en fin 2023 », a ajouté le Directeur Général Adjoint de la SORAZ.

Ce plan, note-t-on, est soutenu par le déploiement d’un plan de formation 2022-2023 de plus de 800 jours de formation et de coaching sur le site, un recrutement sur profil de 38 agents dont 7 ingénieurs et une mise en place d’un plan de responsabilisation des agents nigériens sur les postes ou le transfert de compétence est avancé.

M. Ali Harouna s’est réjoui de l’attention particulière que porte le Chef de l’Etat à la SORAZ parce que cette société fournit la totalité des hydrocarbures pour le Niger et est également le symbole de l’enclenchement de l’industrialisation du Pays.

Selon toujours la présentation du DGA, en 2020, la société a réalisé un bénéfice net d’environ 7,5 milliards qui est passé à plus de 15 milliards en 2021. Mais le rapport de clôture du même exercice relève un résultat cumulé déficitaire de plus de 20 milliards sur les 11 années d’exploitation.

Cette situation financière est justifiable par la structuration initiale du financement de la construction de la raffinerie, une masse salariale importante et des multiples charges dont les coûts n’étaient pas maîtrisés.

Pour donc promouvoir le contenu local, il faut faire la promotion des fournisseurs et prestataires locaux, faire un recours systématique aux fournisseurs nigériens pour certaines catégories des achats et des prestations et aussi promouvoir la Responsabilité Sociale et Environnementale de la société – actions sociales, protection de l’environnement, accueil et formation des stagiaires.

Il faut également accompagner de façon proactive les projets de l’Etat, et octroyer des terrains pour les projets ISTITHMAR et WAPCO, ainsi que le dimensionnement pour la fourniture d’eau à la ville de Zinder.

Concernant le rapport sur la grande maintenance, la SORAZ s’est fixé quatre objectifs principaux. Il s’agit d’effectuer des inspections et des réparations impossibles à réaliser en état de marche, d’assurer un niveau de sécurité satisfaisant des installations, d’assurer une meilleure performance des différentes unités et de corriger certains disfonctionnements constatés en réalisant des innovations techniques sur les installations.

Notons aussi que la SORAZ a réalisé un total de 5269 tâches, dont 443 inspections et 14 rénovations techniques achevées, un total de 1843 équipements mécaniques, 923 équipements électriques, 2503 instruments, une inspection de 451 équipements sous pression, 16 rénovations techniques, 14,9 km de pipeline inspectés, 13 chaudières et 17 ponts roulants.

Il ressort des résultats de maintenance de la SORAZ, une raffinerie rénovée avec une amélioration de la qualité des produits et du rendement qui est actuellement à plus de 21000 barils/jour, une acquisition et capitalisation des compétences par les agents de la SORAZ (expatriés et locaux) ainsi qu’une création de plus de 200 emplois temporaires directs, mis à disposition par des entreprises locales.

Il faut également noter qu’à compter du 31 décembre 2022, la SORAZ comptera 167 agents expatriés et 436 agents nigériens.

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article