spot_img
PolitiqueLes anciens chefs d’État, de gouvernement et présidents de l’assemblée nationale du...

Les anciens chefs d’État, de gouvernement et présidents de l’assemblée nationale du Niger demandent la levée des sanctions de la CEDEAO contre le pays

Les anciens chefs d’État, de gouvernement et présidents de l’assemblée nationale du Niger ont, dans une correspondance adressée au président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Bola Ahmed Tinubu, ce mercredi 9 août 2023, sollicité la levée des sanctions prises contre le Niger depuis le renversement du pouvoir par les forces militaires le 26 juillet dernier.

Dans la correspondance, les anciennes autorités rappellent  que ‘’suite au coup d’Etat militaire intervenu au Niger le 26 juillet 2023, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a tenu le 30 juillet 2023, une session extraordinaire sur la question à Abuja, République Fédérale du Nigéria’’.

Au terme de ses travaux, indiquent t ils,  ‘’la Conférence des Présidents a décidé d’imposer des sanctions extrêmement sévères et de tous ordres à notre pays, pour contraindre les auteurs du coup d’Etat à rétablir l’ordre constitutionnel et à restaurer le Président Bazoum Mohamed dans ses fonctions’’.

‘’De par leur immédiateté, leur ampleur et leurs effets, ces sanctions sont inédites dans l’histoire de notre Organisation Commune et au niveau de notre continent’’ soulignent ces personnalités,  selon qui, ces sanctions sont, ‘’insupportables, inefficaces et inappropriées et auront des conséquences catastrophiques inimaginables sur le Niger et surtout sur ses laborieuses populations, déjà durement éprouvées’’.

Sur tout un autre plan, poursuivent t ils, ‘’ces sanctions ne peuvent être fondées au regard de notre droit communautaire et encore moins au regard du droit international, et nous sommes encore plus préoccupés par l’avenir de notre pays et de son peuple, dans la mesure où ces sanctions sont assorties d’une menace d’intervention militaire’’.

C’est pourquoi, ‘’devant cette montée imminente des périls pour notre pays et pour la sous-région, nous, signataires de la présente lettre  vous, demandons la levée des sanctions contre le Peuple nigérien et d’user des voies diplomatiques et politiques, pour trouver avec l’armée, des solutions pacifiques et constructives à cette grave crise que vit notre pays’’ souhaitent, enfin, les anciennes autorités.

Ces personnalités nigériennes sont Moutari Moussa (ancien PAN), Mahamane Ousmane (Ancien Président, Ancien PAN), Seini Oumarou (Ancien PAN, Ancien PM), Amadou Salifou (Ancien PAN), Mamane Oumarou (Ancien PM), Chefou Amadou (Ancien PM), par délégation.

Il s’agit également et par délégation du  Ministre Mahaman Moussa, Ibrahim Assane Mayaki (Ancien PM), Mahamadou Danda (Ancien PM), par délégation  Ministre Hamid Ahmat, Hama Amadou (Ancien PAN, Ancien PM), par délégation Tahirou  Seydou, Ousseini  Tinni (Ancien PAN), par délégation, HAMID ALGABID (Ancien PM), par délégation Seini Abdourahamane,  Amadou Boubacar CISSE (Ancien PM), Ali Bajo GAMATIE (Ancien PM), par délégation Mamadou GAMATIE, Brigi Rafini (ancien PM).

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Les anciens chefs d’État, de gouvernement et présidents de l’assemblée nationale du Niger ont, dans une correspondance adressée au président en exercice de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Bola Ahmed Tinubu, ce mercredi 9 août 2023, sollicité la levée des sanctions prises contre le Niger depuis le renversement du pouvoir par les forces militaires le 26 juillet dernier.

Dans la correspondance, les anciennes autorités rappellent  que ‘’suite au coup d’Etat militaire intervenu au Niger le 26 juillet 2023, la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a tenu le 30 juillet 2023, une session extraordinaire sur la question à Abuja, République Fédérale du Nigéria’’.

Au terme de ses travaux, indiquent t ils,  ‘’la Conférence des Présidents a décidé d’imposer des sanctions extrêmement sévères et de tous ordres à notre pays, pour contraindre les auteurs du coup d’Etat à rétablir l’ordre constitutionnel et à restaurer le Président Bazoum Mohamed dans ses fonctions’’.

‘’De par leur immédiateté, leur ampleur et leurs effets, ces sanctions sont inédites dans l’histoire de notre Organisation Commune et au niveau de notre continent’’ soulignent ces personnalités,  selon qui, ces sanctions sont, ‘’insupportables, inefficaces et inappropriées et auront des conséquences catastrophiques inimaginables sur le Niger et surtout sur ses laborieuses populations, déjà durement éprouvées’’.

Sur tout un autre plan, poursuivent t ils, ‘’ces sanctions ne peuvent être fondées au regard de notre droit communautaire et encore moins au regard du droit international, et nous sommes encore plus préoccupés par l’avenir de notre pays et de son peuple, dans la mesure où ces sanctions sont assorties d’une menace d’intervention militaire’’.

C’est pourquoi, ‘’devant cette montée imminente des périls pour notre pays et pour la sous-région, nous, signataires de la présente lettre  vous, demandons la levée des sanctions contre le Peuple nigérien et d’user des voies diplomatiques et politiques, pour trouver avec l’armée, des solutions pacifiques et constructives à cette grave crise que vit notre pays’’ souhaitent, enfin, les anciennes autorités.

Ces personnalités nigériennes sont Moutari Moussa (ancien PAN), Mahamane Ousmane (Ancien Président, Ancien PAN), Seini Oumarou (Ancien PAN, Ancien PM), Amadou Salifou (Ancien PAN), Mamane Oumarou (Ancien PM), Chefou Amadou (Ancien PM), par délégation.

Il s’agit également et par délégation du  Ministre Mahaman Moussa, Ibrahim Assane Mayaki (Ancien PM), Mahamadou Danda (Ancien PM), par délégation  Ministre Hamid Ahmat, Hama Amadou (Ancien PAN, Ancien PM), par délégation Tahirou  Seydou, Ousseini  Tinni (Ancien PAN), par délégation, HAMID ALGABID (Ancien PM), par délégation Seini Abdourahamane,  Amadou Boubacar CISSE (Ancien PM), Ali Bajo GAMATIE (Ancien PM), par délégation Mamadou GAMATIE, Brigi Rafini (ancien PM).

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme
- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

Latest article

- Advertisement -Newspaper WordPress Theme

More article